ÉTUDES

Etudes à l’étranger – Le système des crédits ECTS

Un système en faveur des étudiants européens

Mis en place par le processus de Bologne en 1988, les crédits ECTS (European Credit Transfer System) ont pour objectif de rendre le continent européen accessible à tous ceux qui souhaiteraient faire leurs études à l’étranger. Au départ uniquement destinés aux étudiants Erasmus, ils servaient à reconnaître les cours qu’ils avaient suivi à l’étranger dans le reste de l’Europe. Aujourd’hui largement répandu, ce système s’adresse non seulement aux étudiants qui ont suivi un échange universitaire mais également à ceux qui auront effectué tout leur cursus scolaire à l’international (BTEC HND, bachelor, master, PHD). Comment les crédits ECTS fonctionnent ? Quels sont leurs équivalents en France ? C’est ce que nous allons t’expliquer dans cet article !

Zoom sur les crédits ECTS

Chaque pays en Europe possède ses propres standards. Aussi, avant la création des crédits ECTS, il était compliqué de connaître les équivalences de diplôme entre les pays et cela avait pour conséquence un manque de mobilité des jeunes diplômés sur le continent européen. Ceux-ci ne pouvaient en effet pas faire reconnaître leurs diplômes dans un autre pays que le leur. Heureusement pour toi, cette époque est révolue et les portes de l’Europe te sont ouvertes si tu souhaites faire tes études à l’étranger.

Grâce aux crédits ECTS, les étudiants ressortissants de l’Union Européenne peuvent choisir librement un cursus universitaire à l’étranger à condition que celui-ci soit reconnu. En complétant tes modules, tu recevras des crédits. Chaque crédit représente une charge de travail précise. Ainsi, si tu valides une année d’études, tu recevras 60 crédits ECTS, 120 crédits pour deux ans d’études et 180 pour 3 ans d’études. Il faut savoir que chaque crédit équivaut à un certains nombre d’heures d’études. Toutefois, ce calcul n’est pas le même en fonction des pays. Ainsi, si tu décides de faire des études en Autriche, en Italie ou en Espagne par exemple, 1 crédit ECTS équivaudra à 25 heures d’études alors qu’en Finlande, pour l’obtenir, il faudra étudier deux heures de plus et 3 heures supplémentaires pour les Pays-Bas et le Portugal.

Qu’en est-il des notes ? Les crédits ECTS ne remplacent pas le système de notation locale. Ainsi, plus tes notes seront élevées, plus tu auras de chances d’obtenir une mention à ton diplôme et par conséquent, tes chances d’être embauché (ou de poursuivre tes études dans une autre université européenne) en seront plus importantes.

Une mobilité facilitée

Ces crédits ECTS comportent de nombreux avantages. Ainsi, grâce à eux, il sera facile de trouver un travail ou de poursuivre tes études dans n’importe quel pays européen. Cela simplifiera grandement les démarches administratives puisque tu seras traité comme un travailleur / étudiant local. Par ailleurs, si il pouvait être compliqué par rapport aux autres étudiants d’intégrer une université étrangère, ça n’est plus le as aujourd’hui puisque les crédits ECTS permettent de mettre tous les diplômes sur le même pied d’égalité. Ton diplôme aura la même équivalence en crédits ECTS peu importe la discipline pour laquelle tu auras opté.

Les pays qui délivrent le plus de crédits ECTS sont dans l’ordre la Grande Bretagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne, la France, l’Irlande et la Suède.

 

Profite de cette opportunité pour aller faire tes études à l’étranger ! C’est souvent une expérience exceptionnelle très valorisée sur le CV ! Tu hésites encore ? Viens vite lire le témoignage de Pauline partie étudier en Angleterre !

Pour t’aider, n’hésite pas à télécharger gratuitement et au format PDF notre guide dédié !

Par Olivier Mitry

 

PARTAGEZ SUR
partager sur facebook partager sur twitter partager sur Google+ partager sur Pinterest