STAGES

Goûter aux spécialités norvégiennes durant son stage en Norvège

Découvrir la Norvège à travers sa cuisine

Durant ton stage en Norvège, tu auras sans doute la possibilité de goûter aux spécialités locales. Équilibrée, saine et majoritairement à base de produits locaux, la gastronomie de Norvège mérite de se faire connaître au-delà de son populaire saumon. Mais que mange t-on en Norvège ? On te fais un petit rallye de la bouffe norvégienne à découvrir !

Que déguster en Norvège ?

A l’origine, la gastronomie norvégienne était peu variée mais suffisamment calorique pour supporter le climat rude du pays. En effet, la Scandinavie est enveloppée de froid et plongée dans le noir la majorité de l’année et de fait la base de l’alimentation est composée de produits riches : laitages en tous genres, fromages, pommes de terre, gibier et poissons frais.

Le poisson : riche en oligoélément, il est la base de la cuisine norvégienne. Parmi les différentes variétés de poissons, tu pourras déguster :

– le saumon : Il est l’un des rois de la gastronomie norvégienne. Servi fumé, roklaks, ou mariné, gravlaks, le saumon de Norvège est considéré comme l’un des meilleurs du monde. Ce n’est pas pour rien qu’il se dispute la vedette chaque Noel avec le saumon d’Ecosse auprès des Français.
– le lutefisk, du poisson séché puis réhydraté dans de l’ammoniaque. Il est essentiellement dégusté mélangé à de la purée de petits pois, de bacon et de pommes de terre. C’est le plat de Noel par excellence.
– le boknafisk, une spécialité venue du nord de la Norvège. Il est servi avec des pommes de terre en robe des champs et du lard, le tout arrosé par une sauce au lard fondu.
– le fiskemolje, un mélange de foie de morue et d’œufs de poisson. Il existe aussi plusieurs sortes de harengs marinés, dont le sursild, sardines marinées dans le vinaigre, dégustées accompagnées de tranches d’oignons frais et de poivre noir.
– les fiskeboller, des quenelles de poisson à la sauce béchamel
– le tørrfisk, morue séchée pendant les mois d’hiver, traditionnellement produite dans les îles Lofoten, au nord de la Norvège.
– le rakfisk, poisson fermenté, à consommer cru (une spécialité de Valdres dans l’est de la Norvège).
– les crabes géants rouges de Kirkenes.

La viande : un aliment majoritaire de la gastronomie norvégienne

La viande est également un aliment très consommé en Norvège. Les Norvégiens consomment habituellement la viande de bœuf en ragoût ou hachée. Mais d’autres plats sont à découvrir tels que :

– Les kjøttboller ou le plat national par excellence. Ce sont des boulettes épicées de bœuf haché en sauce.
– Les viandes d’élan, de renne ou de cerf séchées ou préparées sous forme de charcuterie.
– La viande de renne dégustée sous forme de boulettes, en finnebiff, minces tranches arrosées de sauce d’airelles, ou en pinnekjott, viande séchée et fumée.
– Les plats à base d’agneau et de mouton sont très populaires et se dégustent à l’année: le fårikål, plat populaire en automne à base de chou, de cumin et des grains de poivre entiers.
– Le fenalår, un gigot d’agneau salé et séché, servi avec du pain azyme, des œufs brouillés à la ciboulette et accompagné de bière.
– Le smalahoved, tête de mouton cuite et servie entière, une spécialité des fjords.

Pour accompagner ces protéines, la pomme de terre reste l’un des féculents les plus utilisés dans la cuisine norvégienne.

Et en dessert ?

Les Norvégiens raffolent des desserts ! Parmi ceux que tu pourras déguster durant ton stage en Norvège ne manque pas :
– Les tilslorte bondepiker, ou « bergères voilées » : des pommes cuites en couches alternées, recouvertes de crème Chantilly et de chapelure.
– Les skillingsboller  : des brioches à la cannelle.
– Le fromasj : attention son nom peut être trompeur mais il s’agit en réalité d’un soufflé aux fruits.
– Le trollkrem, ou « la crème des trolls » si l’on devait traduire en français. Ce dessert est composé de blancs d’œufs battus en neige avec des airelles et du sucre.
– Le bløtkake est un grand gâteau de fête de plusieurs étages à la crème Chantilly, fourré de fruits rouges et de compotes.
– Les gauffres : et oui les Norvégiens en raffolent. mais ce qui diffèrent des gauffres liégeoises dont nous avons l’habitude de manger c’est l’accompagnement : elles sont souvent servies avec de la confiture (fraise, framboise ou myrtille) et de la crème ou Brunost, fromage à pâte brune au goût caramélisé.

Prêt à déguster la gastronomie norvégienne à présent ?

Par Claire

 

PARTAGEZ SUR
partager sur facebook partager sur twitter partager sur Google+ partager sur Pinterest