SÉJOURS LINGUISTIQUES

L’expérience d’Anna en séjour linguistique en Irlande

Un séjour inoubliable

L’Irlande est un pays qui ne cessera jamais de surprendre ! C’est aujourd’hui au tour d’Anna de nous raconter ses souvenirs de son tout premier premier séjour linguistique au pays de la pomme de terre. Il est parfois difficile de se lancer dans un premier voyage à l’étranger, encore plus lorsque l’on est timide et que l’on ne connait pas les personnes avec qui l’on va vivre. Si tu te reconnais dans ce cas, ce témoignage t’aidera certainement à franchir le pas !

Salut ! Peux-tu nous nous en dire un peu plus sur toi ?

Je m’appelle Anna, j’ai 23 ans j’effectue ma dernière année de Master en Communication à Montpellier. J’ai eu la chance de voyager durant mon adolescence et je ne compte pas m’arrêter de sitôt !

The Old Railway Bridge à Cahersiveen

Partir en Irlande était-ce un choix ou un hasard ?

C’était un choix de ma part. Mes parents m’ont toujours encouragé à voyager. En fait je suis partie un été quand j’étais plus jeune avec un organisme qui effectuait plusieurs séjours linguistiques dans différents pays d’Europe, avec une fourchette de prix plus ou moins identique. Etant passionnée depuis toute petite par la culture Celte et les vastes paysages verts, je n’ai pas mis bien longtemps à me décider. L’Irlande faisait partie des pays que je rêvais de découvrir.

Peux-tu nous parler de ce que tu as fait en Irlande ?

C’était un séjour linguistique de plusieurs semaines dans un petit village de 300 habitants du comté du Kerry, dans l’extrême sud-ouest de l’Irlande. J’étais logée chez une famille Irlandaise et j’avais des cours d’Anglais le matin dans une école. Les autres étudiants étaient de toutes nationalités, il y avait des groupes de Français, d’Espagnols, d’Italiens, de Russes et de Chinois. À notre arrivée, nous avons été mélangés et répartis dans différents groupes en fonction de notre niveau d’anglais. Les cours étaient assez particuliers, puisqu’ils étaient basés sur la culture irlandaise, la musique et les légendes du coin. Je me souviens même d’un cours que nous avons eu un soir (dans la nuit !), dans des ruines datant de plusieurs milliers d’années. Les professeurs nous racontaient beaucoup d’histoires de fantômes, de lutins et parfois certaines choses assez sordides puisque la peste avait ravagé des villages aux alentours. Je pensais au départ qu’il s’agissait d’un moyen pour nous faire peur, puis je me suis rendue compte au fur et à mesure du séjour que la plupart des Irlandais du coin étaient vraiment très superstitieux. Je n’avais encore jamais vu ça !

En plus des cours, des excursions étaient organisées les après-midis et les week-ends en plus de notre temps libre. Ainsi, j’ai fait quelques randonnées à pied et à vélo, j’ai visité des villages très pittoresques, participé à des festivités locales et j’ai également découvert l’ambiance très familiale des pubs.

Vue depuis Valentia Island

Qu’as-tu retenu de ton expérience ?

« Ce voyage a été l’élément déclencheur de cette envie de bouger partout, de voir le plus de choses possible »

Beaucoup de choses ! C’était mon premier voyage linguistique mais également la première fois que je partais sans connaître quiconque de ce programme. Alors évidemment, ça marque beaucoup ! Au final, ce voyage a été l’élément déclencheur de cette envie de bouger partout, de voir le plus de choses possible. Evidemment, cette expérience m’a permis d’améliorer très rapidement mon anglais, de découvrir la culture locale et de faire des rencontres que je ne suis pas prête d’oublier !

Que peux-tu nous dire sur la vie en général dans la ville où tu es, et sur ses habitants ? As-tu eu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

Le village où je logeais se nommait Cahersiveen. Il n’était pas très grand, il y avait juste une longue rue principale, j’étais sûre de toujours croiser quelqu’un que j’avais déjà rencontré en m’y promenant. Il y avait une vue magnifique sur les montagnes environnantes, très arides et tous les matins je passais devant un petit château en ruines situés juste à côté d’un bras de mer. Avec la brume matinale, l’ambiance était mystique, digne d’un film fantastique ! Par ailleurs, il y avait une île juste en face qui possédait un microclimat subtropical. C’était vraiment étrange.

Il y a également tellement de choses à dire sur les Irlandais. Dans un premier temps, je peux dire qu’ils sont très chaleureux, d’une grande gentillesse et très polis aussi. La famille chez qui j’étais me disait bonjour et au-revoir à chaque fois que j’entrais et sortait d’une pièce ! En parlant de choc culturel, ce qui m’a le plus dérouté était les repas du soir. La famille me préparait à manger à 16h de l’après-midi (parfois même avant) et c’était toujours le même plat : haricots rouges et pommes de terre. Autant dire que le soir je me ruais à chaque fois vers l’unique snack de la ville.

Qu’est-ce que tu y as aimé ?

Tellement de choses ! Les paysages à couper le souffle ainsi toutes les activités auxquelles j’ai pu participé… Comme par exemple apprendre plusieurs danses irlandaises, les soirées passées au pub à chanter et jouer des chansons irlandaises, leurs fêtes très bizarres (le couronnement d’un bouc dans un village pendant une semaine, suivi de concerts rocks !), le caractère superstitieux des habitants. Apprendre à connaître leur histoire et échanger avec des jeunes de mon âge, venus de pays étrangers aussi. Et puis la découverte des scones (pain sucré), délicieux !

Quels endroits as-tu pu découvrir durant ton séjour ?

L’anneau du Kerry en général, c’est-à-dire de nombreux villages très charmants dont la ville Killarney et son parc national, Killorglin (la fameuse fête du bouc), Valentia Island et Portmagee. J’ai pu voir également beaucoup de vieilles ruines situées au milieu de nulle part.

King Puck à Killorglin

Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

« C’est le meilleur moyen pour s’ouvrir l’esprit et découvrir de nouveaux horizons »

Ne pas hésiter et foncer si l’occasion se présente. Ce type de voyage a fait naître des souvenirs que je n’oublierai jamais en plus de m’aider à progresser en anglais. C’est le meilleur moyen pour s’ouvrir l’esprit et découvrir de nouveaux horizons.

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

Un ami m’en a parlé il y a peu de temps et j’ai trouvé le concept vraiment très intéressant !

Recommanderais-tu l’Etudiant Voyageur à tes ami(e)s ? Et pourquoi ?

Tout à fait, j’ai pris beaucoup de plaisir à témoigner et j’en prend également à lire les aventures d’autres personnes. Ça me donne envie de voyager toujours plus et les articles présents sur ce site pourront certainement aider de nouvelles personnes à se lancer dans ce type d’aventure !

 

PARTAGEZ SUR
partager sur facebook partager sur twitter partager sur Google+ partager sur Pinterest