Image default

Comment travailler au Chili ?

Notez cet article

Quoi de mieux que de trouver un job durant son PVT au Chili? On ne va pas te mentir, il n’y a rien de mieux ! Surtout lorsque l’on sait qu’il est souvent bienvenue d’avoir un job pour effectuer un PVT mais bon ça c’est une autre question…

Travailler au Chili peut-être une véritable opportunité pour toi, surtout dans une entreprise locale, car cela pourra très certainement te permettre de t’intégrer dans la société tout en gagnant de l’argent afin de financer pourquoi pas quelques petits « road trips » dans tout le pays.

Comment trouver du travail au Chili ?

Scruter les petites annonces

Là il s’agit de la prospection de base. En effet, tu trouveras dans les journaux, une section appelée « clasificados » qui recueille les petites annonces. Ainsi il existe beaucoup d’offres d’emploi pour des métiers manuels, ingénierie, dans la santé ou en tant qu’ouvriers. Tu peux aussi te rendre à la « feria del trabajo » : salon ayant lieu chaque fin d’année rassemblant employeurs et demandeurs durant quelques jours.

Surveiller les offres d’emploi des universités

Si ton dada c’est le design par exemple, il faut savoir que les universités évoluant dans ce domaine, proposent sur leur site Internet, une section appelée « bourse du travail ». Alors on te voit arriver, tu vas nous dire « oui c’est très bien mais ça doit être réservé aux étudiants ça » et bien que nenni ! Certaines offres sont aussi accessibles à tout le monde, tu vois c’est mal de juger sans connaître ! Tu peux aussi te la jouer filou, en t’immisçant dans des groupes Facebook où parfois tu te rendras compte que certains bons plans pour travailler au Chili se baladent par-ci par-là.

Démarcher directement les entreprises sur place

Partout où tu iras, il faudra que tu prennes l’habitude de demander à chaque fois s’il ne recherche pas un coup de main de manière ponctuelle. En effet si tu fais ça avec tous les commerces locaux, cela arrivera forcément par payer et en plus de cela à long terme ton CV en sera enrichi !

Dans quels domaines travailler au Chili ?

Côté hôtellerie

Tu t’en apercevras très certainement, mais au Chili, un secteur qui commence à prendre du poids dans l’économie c’est bien évidemment le tourisme. Certes du chemin reste à faire, mais entre les restaurants, les hôtels, les campings et les auberges de jeunesses, il y a tant de possibilités pour les étrangers voulant travailler au Chili qu’il faut vraiment mal s’y prendre pour ne pas trouver dans ce domaine.

Apprendre l’anglais ou le français

Tu es plutôt balaise en langue ? Passe à la vitesse supérieure : enseigne-les ! Le français, c’est bien mais sache que l’anglais est très recherché.

Alors oui, le français a la côte au Chili car est la langue de la culture. Mais les chiliens ont une très grande envie d’apprendre l’anglais. On va passer pour les relous de service, mais il est inutile de rappeler que l’anglais est devenu indispensable pour l’international et sa maîtrise ouvre beaucoup de portes d’un point de vue professionnel. C’est d’ailleurs pour cela que les test d’anglais sont de plus en plus reconnus par les écoles et les entreprises. Après si tu parles espagnol c’est mieux mais ne t’inquiète pas, ça s’apprend vite.

Travailler au Chili dans un bureau

Cela n’arrive pas tous les jours qu’un étudiant trouve un métier dans un bureau, mis à part pour un stage, mais les chiliens étant très regardant niveau diplôme (certainement plus que sur les capacités réelles du postulant), le bac +5 est la norme et l’établissement l’ayant délivré compte pour beaucoup.

Si tu souhaites candidater pour un poste dans un bureau, sache que c’est se lancer dans des démarches de recrutements fastidieuses, c’est aussi faire face à des entretiens et relances téléphoniques multiples. Autre point très important si tu souhaites travailler au Chili dans un bureau, ton apparence doit être irréprochable (pas de jean et chemise obligatoire).

Effectuer des petits jobs au Chili

Là il n’y a pas réellement de bonnes ou de mauvaises situations (désolé hier soir c’était soirée Astérix et Obélix) pour gagner quelques pesos. En effet les étudiants sont les premiers à vouloir effectuer des jobs d’appoints, car ces derniers cherchent avant tout à obtenir de l’expérience professionnelle ! Cherche des jobs tels que serveur, distributeur de journaux, emballeur de cadeau ou « assistant de caisse » (mettre les courses des clients et parfois les conduire jusqu’au parking). C’est le type de job idéal pour les courtes durées et où l’engagement et les responsabilités sont limités.

Articles en relation

Etre payé pour vivre et s’amuser à Cancun, l’offre de rêve

Claire