Image default

Comment travailler pendant ses études au Canada ?

Notez cet article

Lorsque l’on est étudiant, il est parfois nécessaire de trouver un job en plus de ses études. A l’étranger, cela peut sembler plus compliqué car les démarches ne sont pas les mêmes. Au delà de ce besoin de travailler pour arrondir ses fins de mois, il ne faut pas prendre cet emploi comme une contrainte. Une expérience professionnelle est toujours très valorisée et l’est encore davantage lorsqu’elle s’effectue à l’étranger ! Dans cet article, nous t’expliquerons comment travailler pendant ses études au Canada ?

Les conditions pour pouvoir travailler au Canada

Tout d’abord, il faut que tu saches que tu ne pourras travailler au Canada que si tu y restes pour une durée d’au moins 6 mois et que ton permis d’études est valide. Tu veux savoir si tu as le niveau pour étudier à l’étranger ? Cet article te permettra de le savoir !

Travailler sur le campus universitaire

Si tu décides de travailler sur ton campus universitaire, tu n’auras pas besoin d’avoir de permis de travail. Cependant, il faudra pour cela que tu suives une formation à temps plein dans une université qui respectera ces conditions :

  • Cet établissement, public ou privé devra être un collège, une université ou un collège d’enseignement général et professionnel (CEGEP) dont les activités sont financés à la hauteur d’au moins 50% par des subventions gouvernementales. Actuellement seuls certains établissements du Québec répondent à cette définition.
  • En dehors du Québec, l’établissement devra être privé et autorisé à décerner des diplômes en vertu d’une loi provinciale.

Si ton établissement respecte l’une de ces conditions, il faudra que tu aies un numéro d’assurance sociale (NAS). Pour en faire la demande, il faut que ton permis d’étude porte l’une des mentions imprimés suivantes :

  • « Peut accepter un emploi sur le campus de l’établissement où il est inscrit comme étudiant à temps plein ».
  • « Peut accepter un emploi sur le campus ou hors du campus de l’établissement où il est inscrit s’il respecte les critères d’admissibilité prévus dans le Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés ».

Si aucune de ces mentions n’est inscrite sur ton permis d’études, pas de panique, tu peux faire une demande gratuite de modification. Pour cela, il faudra que tu complètes ce document qu’il te faudra par la suite envoyer au Centre de soutien des opérations (CSO) à Ottawa dont voici l’adresse :

Centre de soutien des opérations,

Immigration, réfugiés et citoyenneté Canada,

Ottawa (Ontario)

K1A 1LA

Travailler hors du campus universitaire

Tout comme pour travailler sur le campus, tu devras être titulaire d’un permis d’études valide pour pouvoir travailler au Canada. Aussi, une bonne nouvelle pour toi, si avant 2014 il était obligatoire de posséder un permis de travail pour pouvoir travailler hors du campus universitaire, ça n’est plus le cas aujourd’hui ! Ce permis d’études te permettra de travailler de la manière suivante :

  • Lorsque tu auras cours (à temps plein), tu ne pourras travailler au delà de 20 heures par semaine.
  • Pendant tes vacances universitaires en revanche, tu pourras travailler à temps plein.

Tout comme pour travailler sur le campus, tu devras posséder un numéro d’assurance sociale (NAS) et pour en faire la demande, les mêmes mentions sur ton permis de travail évoquées plus haut doivent être inscrites.

Quels types de métiers ?

Comme dans de nombreux pays, les emplois dans la restauration recrutent beaucoup de personnel et si ton niveau d’anglais est correct, tu n’auras probablement aucun souci à te faire embaucher dans ce secteur. Si tu ne souhaite pas avoir de contact-client, tu peut tout aussi bien pourvoir des postes de plongeurs, de ménage et pourquoi pas à la cuisine si tu te sent l’âme d’un cordon bleu ?

Cependant, bien d’autres domaines auxquels tu n’as pas forcément pensé sont également porteurs. Si tu ne maîtrise pas bien l’anglais, les travaux agricoles et viticoles recrutent chaque année de nombreux étudiants. Cependant, tu t’en doutes, ce type d’emploi est soumis à la saisonnalité et par conséquent, tu ne pourras pas travailler à l’année. Si cette activité te tente, pense à te renseigner sur les périodes de récoltes et moissons afin de postuler au bon moment.

L’hôtellerie est aussi un secteur qui embauche beaucoup chaque année. Aussi, au vu de l’attrait touristique du Canada dans le monde entier, les hôteliers embauchent très souvent de nombreuses nationalités. Un niveau d’anglais correct sera demandé mais c’est aussi un excellent moyen de progresser très rapidement !

Tu aimes enseigner ? Pourquoi ne pas donner des cours de Français dans des centres de langues ? Pas besoin d’avoir un diplôme spécifique en revanche il faudra que tu maîtrises l’anglais afin de pouvoir donner des explications claires à tes élèves.

Si tu aimes les enfants, tu as peut-être déjà pensé à partir Au Pair ? Si tu désires avoir plus d’informations, tu peux te rendre sur le site de Let’s Go Pair.

Si tu as un bon contact et que tu parles bien l’anglais, tu pourrais également devenir animateur de séjour linguistiques ! Ces séjours se déroulant pendant les vacances scolaire, tu ne pourras pas travailler à l’année en revanche tu auras la possibilité d’avoir un contrat à temps-plein ! C’est un bon moyen de travailler tout en découvrant du pays !

Pour quel salaire ?

Pour ton information, sache que le salaire minimum au Canada varie selon la province dans laquelle tu te trouve mais cela s’échelonne entre $10.45 à $10.86 de l’heure. En général tu seras payé à la semaine. Si tu souhaites quitter ton travail, le préavis est de deux semaines.

Bon-plan pour toi, nous avons déniché un guide qui te permettra de connaitre les entreprises qui embauchent à l’international ! Intitulé « Mon stage à l’étranger – Les clés de la réussite » ce manuel te donnera les contacts directs de plus de 1300 entreprises présentent dans 48 pays et 5 continents (dont le Canada) ! Si tu désires l’acheter, voici le lien de la boutique en ligne.

Articles en relation

Les secteurs qui ne connaissent pas la crise au Canada

Claire

Les différents visas pour le Canada

Claire

Comment partir au Canada pour un étudiant ?

Claire