Image default

Langue anglaise : les principales erreurs faites par les Français

Notez cet article

Lorsque l’on décide de s’expatrier dans un pays anglophone, notre niveau d’anglais est plus ou moins bon. Beaucoup cherchent en effet à partir à l’étranger afin de s’améliorer. La langue anglaise n’a presque aucun point commun avec la notre et même si la grammaire de la langue de Shakespeare est plus facile à maîtriser que la notre, il existe de nombreux pièges.  De ce fait, l’on s’aperçoit que la plupart des Français font les mêmes fautes. Pour que tu ne fasses pas parti de ceux-là et que tu puisses te démarquer à l’étranger, voici donc un petit guide des erreurs les plus communes à ne pas refaire à l’étranger !

Les 6 fautes les plus fréquentes en anglais

Si l’on décide de s’expatrier, peu importe la durée, c’est parce que l’on a le désir d’être intégré dans un nouveau pays. Pour cela, l’on veut être considéré non pas comme un étranger mais comme un citoyen du lieu en question. Cependant, on a beau manger local, fréquenter les lieux autochtones que personne d’autre ne connait, certaines erreurs nous trahissent toujours et rappellent à tous que tu es bel et bien Français ! Comment éviter cela ? Voici les fautes qui te trahiront toujours !

Tout d’abord, tu t’en doute, l’accent Français a beau être sexy, il te renverra toujours l’image d’un Frenchy à l’étranger ou pire d’un touriste en vacances ! Comment l’améliorer rapidement et efficacement ? Certains mots nous obligent à prononcer des sons qui n’existent pas en France. Aussi, il est nécessaire pour améliorer son accent de s’exercer pour se familiariser avec leur prononciation. Voici quelques exemples : en anglais, beaucoup de mots commencent par un « h » qui, contrairement au français n’est pas muet ! On appelle ça un « h » aspiré. C’est un effort au début mais avec l’habitude, cela devient presque automatique. De la même façon, le son « th » n’a pas la même prononciation et la terminaison « ed » à la fin des verbes exprimant le passé se prononce « id ». Si tu réussis à énoncer correctement ces sons, tu te différencieras déjà de pas mal d’autres Français ! Pour accélérer ta progression, je te conseille de regarder des films et séries en anglais car cela habituera ton oreille. Voici un article, qui t’aidera à améliorer ton anglais avant ton départ à l’étranger.

En anglais, il existe de nombreux homonymes. C’est le cas par exemple de « you’re (you are) » et « your ». L’un désigne quelqu’un : « tu es », alors que l’autre exprime la possession. Sur le même modèle, « it’s » et « its ». Le premier est la contraction de « it is » qui signifie « c’est » alors que l’autre est un adjectif possessif signifiant « son ». Cependant retiens que ce dernier est à employer si le possesseur n’est pas un être humain. Malheureusement pour toi, les homonymes se poursuivent avec le cas de « they’re/ their/ there » : le premier « they’re » est la contraction de « they are » (ils sont), le deuxième « their » est un adjectif possessif qui signifie « leur » et enfin « there » signifie « à cet endroit » en désignant un lieu précis. Bien qu’il y en aient encore sûrement de multiples autres, nous terminerons ces homonymes par « to/ too/ two ». Le premier « to » accompagne un verbe à l’infinitif ou sert à indiquer une direction (« we are going to Chicago this week-end »). Le deuxième signifie « aussi » (« me too ») ou « trop » (« I slept too much »). Et enfin le dernier n’est pas un secret pour toi !

La grosse erreur des Français est de penser comme un français en parlant anglais. Ceux qui adoptent cette (mauvaise) technique, ont tendance à traduire mot pour mot du français à l’anglais. Il faut retenir que les formulations de phrases en français sont bien plus complexes que celles en anglais. Aussi, il conviendra par conséquent d’oublier les structures de phrases francophones en privilégiant des énoncés courts et directs. Les anglais vont droit au but et ne passent pas par quatre chemins pour dire les choses. Le vocabulaire et plus réduit et il est inutile de se torturer l’esprit pour s’exprimer. Les phrases alambiquées ne sont pas les bienvenues en Angleterre !

Comme je te le disait, la langue française est incontestablement plus complexe que la langue anglaise. Ce constat étant fait, dans certains cas, nos amis britanniques disposent de plus de variantes pour exprimer un seul et même mot. C’est le cas par exemple de « do » et « make ». Ces deux verbes signifient « faire » mais ne s’emploient cependant pas de la même manière. Le verbe « do » est beaucoup plus abstrait. On l’utilise en outre lorsque l’on parle d’une activité sans la nommer (« what are you going to do during your holidays? »). Le verbe « make » exprime quant à lui l’idée de création, de construction ou d’invention (« Do you want me to make a cake? »).

Les anglais disposent d’un nombre de prépositions presque innombrable ! « On, in, at, to… » beaucoup de français ne parviennent pas à les utiliser correctement. Voici un guide succinct qui t’aidera à y voir plus clair ! L’emploi de la préposition « on » s’utilise un jour ou un événement précis (« on monday, on Chistmas Day, on February… »). « In » s’emploie pour parler d’un mois (« in February »), d’une saison (« in winter »), d’un pays (« in France »), d’une ville (« in New-York ») ou de moments de la journée (« in the morning »). « At » s’utilise lorsque l’on évoque une heure précise ou des lieux précis (« Can we met at university at 4pm? »). Enfin la préposition « to » s’emploie avec des verbes suggérant le mouvement (« we are going to America to do our roadtrip this summer »).

Tout comme les français, les anglais disposent également de « faux-amis« . En voici donc quelques-uns :

« A coin » signifie « une pièce ». « Un coin » se traduira « a corner »;

« A cave » signifie « une grotte ». « Une cave » se traduira « a cellar »;

« Pain » signifie « douleur ». « Le pain » se traduira « bread »;

« A store » signifie « un magasin ». « Un store » se traduira « a blind »;

« A figure » signifie « un chiffre ». « Une figure » se traduira « a face »;

« A conductor » signifie « un chef d’orchestre ». « Un conducteur » se traduira « a car driver »;

« A lecture » signifie « une conférence ». « La lecture » se traduira « a reading »;

« A library » signifie « une bibliothèque ». « Une librairie » se traduira « a bookshop ».

« To accommodate » signifie « loger ». « Accommoder » se traduira « to prepare ».

Dernière erreur courante des français en Angleterre : la traduction de nos expressions idiomatiques. Inutile de chercher à traduire mot pour mot l’expression « l’habit ne fait pas le moine » au risque de provoquer l’incompréhension totale ! Le mieux serait d’apprendre quelques expressions idiomatiques anglaises avant ton départ ! C’est le moyen idéal pour passer pour un vrai britannique ! ;)

J’espère que cet article t’aura été utile ! Il ne te reste à présent plus qu’à t’entraîner à ne plus faire ces erreurs ! Si cela te semble difficile au départ, ne t’inquiètes pas, sur-place tu n’auras plus à réfléchir, tout cela deviendra bien plus fluide !

As-tu déjà envisagé de partir en tant qu’Au Pair ? Comme tu pourras le constater en relisant ces témoignages, c’est l’expérience idéale pour une première fois à l’étranger ! Sache que certaines agences  telles Let’s Go Pair pourront t’aider et de guider dans tes démarches !

Articles en relation

Bien préparer son entretien Skype pour un stage à l’étranger

Claire

Obtenir le DS 2019 : un document obligatoire

Claire

Comment s’y prendre pour obtenir un visa voyage travail au Canada ?

Claire