Image default

Que faire en cas de vol retardé ou annulé ?

Rate this post

Partir en vacances peut parfois s’avérer être une source de stress particulièrement si tu prends l’avions. Vol retardé ou carrément annulé et c’est le drame. Que faire si cela t’arrive ? Quels sont les recours possibles ? Nous y répondons dans cet article.

Mon vol est retardé ou annulé, est-ce que je peux me faire rembourser ?

Oui et non. Ça ne t’aide pas beaucoup comme réponse alors on s’explique. Lorsqu’un vol est retardé, annulé, surbooké ou bien que tu rates une correspondance à cause d’un retard de vol, tu as la possibilité de demander un remboursement des billets auprès de la compagnie.

Malheureusement, c’est souvent compliqué, long et peine perdue. Les compagnies aériennes ont l’habitude des réclamations et trouvent toujours une porte de sortie pour ne pas rembourser le passager.
Par contre, tu peux tout à fait demander à te faire indemniser notamment grâce à des plateformes spécialisées comme Air Indemnité .

Que dit la loi ?

Depuis 2005, la règlementation européenne est beaucoup plus stricte en matière d’indemnisation (différent d’un remboursement !) des passagers en cas de retard, d’annulation de vol, de surbooking ou de refus d’embarquement.

Le règlement CE 261/2004 prévoit ainsi jusqu’à 600 € par passager en réparation du préjudice subi.
Bien que relativement « ancienne », cette loi européenne continue d’être ignorée par une grande partie des usagers des transports aériens. Nombreux sont ceux qui confondent encore indemnisation et remboursement et qui pensent qu’il est impossible de percevoir une somme en dédommagement.

Se faire indemniser, comment ça se passe ?

Deux options s’offrent à toi :

  1.  tu fais une demande d’indemnisation directement auprès de la compagnie mais à l’image d’une demande de remboursement, le processus sera complexe et tu n’es même pas sûr d’obtenir ne serait-ce qu’un début de réponse
  2. tu fais appel à une plateforme spécialisée qui se chargera d’effectuer toutes les démarches auprès de la compagnie pour toi. Le résultat n’est jamais garanti, mais tu as beaucoup plus de chances d’obtenir un dédommagement par ce biais.

Les 3 étapes de la demande d’indemnisation

On vient de le dire, l’intérêt de passer par une aide extérieure est de te simplifier la vie.

Première étape, tu déposes gratuitement une demande d’indemnisation sur le site de ton choix en remplissant les formalités d’usage. Tout se fait évidemment en ligne et en quelques clics.

Deuxième étape : une fois ton dossier validé, tu transmets des pièces justificatives qui permettront aux experts d’appuyer ta demande et de négocier auprès des compagnies. Il s’agit généralement de tes billets d’avions, de ta carte d’embarquement et de ton passeport.

Troisième étape : tu n’as plus rien à faire à part patienter. En fonction de la période, le temps d’attente peut passer d’une dizaine de jours à plusieurs semaines, mais tu es régulièrement informée de l’avancée de ta demande et surtout de la réponse.

A aucun moment, les plateformes spécialisées ne peuvent garantir l’indemnisation. C’est pour cela qu’elles proposent un service gratuit et se rémunèrent uniquement si la réponse est positive.

Quelles sont les conditions pour se faire indemniser ?

Bien sûr, votre demande doit remplir quelques critères pour être acceptée et aboutir.

Que votre vol soit annulé, retardé ou surbooké, il doit impérativement être au départ d’un pays membre de l’Union Européenne. Si à l’inverse vous arrivez dans l’UE depuis un pays hors de cet espace, la loi ne peut s’appliquer qu’aux compagnies européennes.

Autre point important, tu dois avoir été averti du retard ou de l’annulation du vol moins de 2 semaines avant la date de ton départ.

Enfin, la cause du préjudice doit être imputable aux compagnies. Ainsi, tu ne pourras malheureusement rien percevoir en cas de conditions météorologiques extrêmes ou de pandémie mondiale.

 

Credit photo : Photo by Ashim D’Silva on Unsplash

bannière générale pour télécharger les guides

Articles en relation

Croatie : Le bon plan pour les vacances pas chères

Comment apprendre une langue étrangère rapidement

Vacances pas cher : mode d’emploi