Image default

Rentrée : que faire si on est perdu face à son avenir ?

Rentrée : que faire si on est perdu face à son avenir ?
5 (100%) 1 vote

La rentrée scolaire approche à grand pas, septembre pointe déjà le bout de son nez. Alors que la plupart des étudiants ont trouvé quoi faire, d’autres se posent encore la question. Si tu es dans ce cas, surtout pas de panique ! Il existe des alternatives qui peuvent s’avérer très enrichissantes et bénéfiques pour ton avenir.

L’école sinon rien ? FAUX !

On a tous déjà entendu cette phrase au moins une fois dans sa vie « si tu ne vas pas à l’école, tu n’auras pas de travail ». Cette idée reçue est bien trop courante et elle peut en décourager plus d’un. Il n’est pas rare que certains diplômés ne sachent pas vers quoi s’orienter après l’obtention de leur précieux sésame. La pression des parents, et même de la société en général, peut être un gros frein pour l’avenir d’un étudiant.

Pourtant, il existe mille et une autres façons de se construire un avenir sans être forcé de suivre le mouvement. L’année de césure permet de prendre du recul, de réfléchir à ce que l’on veut vraiment. Si tes proches la voient comme une perte de temps, tu peux leur expliquer que, bien préparée, cette période sert à enrichir son CV avec des expériences uniques.

Si tu n’as pas de plan, profites-en pour partir à l’étranger, voir du pays et améliorer la pratique d’une autre langue que le Français. C’est le moment ou jamais de tenter de nouvelles expériences. Tu n’as strictement rien à perdre, ce n’est que du bonus. Les possibilités sont nombreuses, en voici un aperçu.

Le séjour Au pair

Qu’est-ce que c’est ?

Le mot « au pair » vient du français et il signifie donnant/donnant.

Le principe du séjour au pair est assez simple. Des familles d’accueil proposent à des jeunes filles et garçons de 18 à 30 ans de venir chez elle pour s’occuper des enfants et d’autres petites tâches domestiques. Tu pars donc, pour une durée limitée, en immersion totale dans un pays étranger.

Tu deviens un véritable membre de la famille, c’est-à-dire que tu vis avec elle, que tu prends les repas avec tout le monde,…

Pour ce travail, qui il faut l’avouer est plus une partie de plaisir qu’une contrainte, l’Au Pair est rémunéré. La personne reçoit de l’argent de poche en fonction des heures effectuées.

A quoi ça sert ?

Ce type de séjour est, avant tout, un échange culturel. Tu viens découvrir une façon de vivre qui est différente de la tienne. Tu dois donc t’adapter, tout en découvrant un nouveau mode de vie. Grâce aux échanges avec ta famille, tu améliores ton niveau linguistique. Il n’y a pas meilleur exercice que de pratiquer une langue étrangère toute la journée. Les progrès sont flagrants dès les premières semaines.

Comment se déroule une journée type ?

En moyenne, 35 heures sont demandées aux au pair. Mais cette information est flexible selon les familles. La partie essentielle du job est de s’occuper des enfants. Il faut donc assurer leur réveil, préparer le petit déjeuner et le repas du midi, si besoin, les emmener à l’école (ou à la crèche).

Une fois cette matinée achevée, il est temps de s’occuper de la maison. On peut te demander de faire du rangement, du ménage. En fin d’après-midi, il est l’heure d’aller chercher les enfants et de les occuper jusqu’au retour des parents.

Où partir ?

Durant cette expérience, tu as bien évidemment le droit à deux journées de repos durant lesquelles tu peux faire ce que tu veux ! L’avantage de choisir une destination plaisante, c’est que tu peux en profiter pour faire du tourisme.

Les pays européens ont la côte comme l’Angleterre, l’Irlande ou encore l’Espagne. Mais les Etats-Unis, le Canada et l’Australie sont également très prisées.

Le séjour linguistique

Qu’est-ce que c’est ?

Les enfants ce n’est pas trop ton truc mais tu as quand même envie de progresser ou d’apprendre une langue étrangère ? Le séjour linguistique est une bonne approche. Il s’agit de sessions de cours de langue dans un autre pays.

La majorité des séjours linguistiques se partagent entre cours en classe avec d’autres élèves, puis activités plus ludiques l’après-midi. Les offres sont ouvertes à tous, peu importe l’âge et le niveau ?

A quoi ça sert ?

La mission principale d’un séjour linguistique est bien évidemment de progresser dans une langue étrangère que ce soit l’anglais ou l’espagnol. Les cours sont centrés autour de l’apprentissage, tu ne pourras donc que t’améliorer. De plus, plusieurs packages sont proposés pour trouver l’offre la mieux adaptée à tes besoins.

Tu pourras également en profiter pour faire de nouvelles rencontres. Chaque année, de nombreux étudiants du monde entier s’inscrivent à ce genre de séjour.

Où partir ?

Les destinations sont nombreuses. Difficile de t’en conseiller une en particulier. Encore une fois tout dépend de ton besoin. Pour apprendre l’anglais, l’Angleterre ou l’Ecosse sont de bonnes adresses. Si tu veux pratiquer l’espagnol, tu peux partir en Espagne ou bien au Mexique.

Si tu souhaites découvrir de nouveaux horizons, choisis la Nouvelle-Zélande ou bien l’Argentine ! A toi de voir ?

année de césure
Le PVT : un bon compris lors d’une année de césure

Le Permis Vacances Travail

Qu’est-ce que c’est ?

Le Permis Vacances Travail (ou PVT) est un visa d’immigration temporaire proposé par certains pays. Il s’adresse aux personnes de nationalité française, canadienne ou belge, âgées de 18 à 30 ans (32 ans selon les endroits).

A quoi ça sert ?

Il permet d’allier voyage et travail. En effet, avec un Permis Vacances Travail, tu peux te déplacer dans tout le territoire concerné tout en ayant un emploi rémunéré dans ce pays. C’est une véritable opportunité si tu es un peu perdu dans ta vie.

Tu vas apprendre ou approfondir une langue étrangère qui te permettra d’être à l’aise devant tes futurs recruteurs. Ton esprit va forcément s’ouvrir face à une nouvelle culture, encore inconnue à tes yeux. Utilise ce visa pour te bâtir une ou plusieurs expériences professionnelles à l’étranger. Et enfin, les rencontres que tu pourras faire sur place seront aussi inoubliables qu’enrichissantes.

Où partir ?

Si tu es Français, de nombreux pays ont signé un accord avec notre cher hexagone. Tu peux séjourner et travailler pendant un an, en toute légalité, sur différents territoires qui sont : l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, le Chili, la Colombie, le Japon, la Corée du Sud, l’Uruguay et Taïwan.

Le Canada t’offre un PVT pour deux ans. En revanche, si tu veux partir à Singapour, sache que la durée de ton visa ne peut excéder 6 mois. Les demandes se font sur les sites des différents gouvernements. Tu y trouveras également tous les renseignements relatifs pour postuler.

Le V.I.E

Qu’est-ce que c’est ?

Le Volontariat International en Entreprise (plus connu sous le nom de V.I.E) est un programme totalement français. Il permet à des jeunes de partir vivre une expérience professionnelle à l’étranger au sein d’une entreprise française.

Ce projet est ouvert à tous les ressortissants de l’Espace Économique Européen, âgés de 18 à 28 ans. Durant 6 à 24 mois, ils sont envoyés en mission et font partie intégrante de l’entreprise.

A quoi ça sert ?

Avant de partir, mieux vaut avoir de bonnes notions de la langue parlée dans l’entreprise. Le V.I.E, contrairement aux autres, n’a pas été créé dans le cadre de l’apprentissage d’une langue. Il est beaucoup plus professionnel et a pour mission de tester le candidat sur le terrain en vue d’une future embauche.

C’est une opportunité professionnelle pure qui permet d’acquérir de l’expérience au sein d’une entreprise tout en boostant sa carrière. De nombreux secteurs sont concernés et notamment la finance, l’industrie pharmaceutique, l’automobile, l’aéronautique, le spatial… et bien d’autres encore !

Où partir ?

Il est possible de partir en V.I.E dans 130 pays. La plupart des volontaires choisissent de partir en Allemagne pour vivre une expérience professionnelle des plus riches. Bien évidemment, le Royaume-Uni est une autre destination assez prisée. La principale raison est sans doute liée à la langue anglaise, une des plus couramment maitrisées par les jeunes.

Pour ceux qui rêvent de travailler plus loin, il y a aussi les Etats-Unis ou encore la Chine et Hong Kong. Si tu as envie de tenter ta chance au Brésil, la procédure est un peu plus délicate. L’obtention du visa est assez longue mais cette attente en vaut la chandelle. En Inde, seuls 50 V.I.E sont autorisés par an.

Le job saisonnier

Qu’est-ce que c’est ?

Tout le monde a une vaste idée de ce qu’est un job saisonnier. On travaille durant une période courte en général soit l’été, soit l’hiver. Bien que cette expérience ne se compte que sur quelques mois, la charge de travail est conséquente car la saison est haute et affluente.

Travailler l’été ou l’hiver c’est surtout l’occasion de mettre de l’argent de côté pour préparer des vacances ou bien sa rentrée. Mais pourquoi ne pas profiter de ton break pour partir travailler à l’étranger et gagner de l’argent en faisant un petit boulot sympa ?

A quoi ça sert ?

Deux avantages majeurs se dégagent du job saisonnier à l’étranger. Déjà, tu pars vivre une expérience professionnelle que tu n’aurais sûrement jamais imaginé vivre.

Même si l’emploi que tu as trouvé ne correspond pas du tout à tes études ou bien à ce que tu comptes faire plus tard, pense positif ! Quand tu inscriras sur ton CV que tu as fait un job d’été à l’autre bout du monde, les recruteurs le prendront comme une qualité inédite, que l’on ne retrouve pas chez tous les candidats.

De plus, tu vas être confronté à une langue qui n’est pas la tienne, un mode de fonctionnement différent, et un marché de l’emploi inconnu. Tous ces facteurs font que tu gagneras en autonomie et tu te sentiras grandis.

Bon, on t’épargne le fait que tu vas également énormément progresser en langue.

Où partir ?

Tous les pays proposent des jobs d’été mais la pratique est extrêmement répandue aux Etats-Unis. Les stations balnéaires et les zones touristiques sont nombreuses à l’intérieur de cet immense territoire.

Attention, tu dois obligatoirement te procurer un visa J1 pour pouvoir travailler et percevoir un salaire aux États-Unis. Si tu as peur de te lancer dans les démarches, des organismes peuvent t’aider à l’obtenir efficacement.

Work and Travel te garantit un job d’été à 100%. La durée varie mais tu es, en général, embauché pour trois mois. Le salaire tourne souvent autour de 1 200$ par mois, et parfois plus selon les professions. Tu peux également décrocher ton job d’été à Londres si tu ne veux pas partir si loin.

Toutes ces options se rejoignent dans le fait d’être enrichissantes pour soi ainsi que pour son avenir professionnel. L’année de césure ne doit donc pas être vu comme une période creuse où on attend que le temps passe. Fais les démarches nécessaires et découvre le monde ! Tu n’en sortiras que grandi et avec des compétences linguistiques en prime. Un détail qui peut faire toute la différence lors d’un entretien d’embauche.

Articles en relation

Les meilleurs secteurs qui recrutent pour travailler à l’étranger

Claire

Bacheliers sans affectation de Parcoursup : que faire ?

Anthony

Où passer le Nouvel an dans le monde ?

Claire
avatar
  Recevoir les réponses  
Me notifier des