Image default

PVT Canada : les préparatifs indispensables

Notez cet article

Le PVT est littéralement un Permis Vacances Travail. Comme son nom l’indique, il permet de voyager, tout en travaillant au Canada. Chaque année ce sont plusieurs centaines de jeunes français qui survolent l’Atlantique pour un nouveau challenge de vie. Et vous, vous êtes prêt ? On vous donne quelques conseils pour vous préparer au mieux.

Faire sa demande de PVT

Évidemment, vous ne pourrez pas venir au Canada sans avoir demandé votre permis de travail en amont. Par conséquent, il vous faut présenter une demande de visa, de catégorie vacances travail, auprès du programme EIC (Expérience Internationale Canada).

L’éligibilité

Ce programme est ouvert à tous, mais il faut pouvoir remplir certaines conditions d’admissibilité comme :

  • être de nationalité française
  • être âgé de 18 à 35 ans
  • avoir un passeport valide durant la totalité du séjour
  • détenir un casier judiciaire vierge

D’autres informations sont demandées pour pouvoir être éligible :

  • souscrire à une assurance PVT
  • posséder un billet aller retour ou avoir les ressources nécessaires pour acheter un retour
  • avoir 2 500 $ canadiens sur son compte bancaire pour subvenir à ses besoins pendant 3 mois

Le tirage au sort

Une fois que avez créé un compte sur le site de l’EIC, il faut attendre les différentes rondes d’invitations. Les personnes sont tirées au sort en fonction des différents quotas. Si vous n’avez pas été sélectionné lors du premier bassin, pas de panique, vous serez automatiquement inscrit pour le prochain.

Si vous faites partie des chanceux, direction votre boite mail pour découvrir votre lettre d’introduction. A vous de l’accepter ou de la refuser selon votre volonté cette invitation à vous présenter.

L’invitation

Vous accédez à la prochaine étape. Vous êtes prié de déposer un nouveau dossier, qui sera le dernier. Un nouveau formulaire est à remplir avec des informations personnelles mais aussi toute une ribambelle de cases à remplir. Les frais de visa sont à payer à ce moment.

Après avoir déposé votre demande, il faudra s’armer de patience, car la réponse peut mettre du temps à arriver. En effet, un délai de 6 semaines en moyenne, en tenant compte du fort taux de demandes chaque année.

Dans certains cas, les autorités canadiennes peuvent vous demander un certificat de police. Il s’agit, pour elles, d’un moyen de vérifier votre identité et d’éviter tout problème à la douane ainsi que sur le territoire.

Se préparer avant le voyage

La santé

L’assurance santé

Il est très important de bien s’assurer lors de votre séjour à l’étranger. Les frais médicaux au Canada sont extrêmement onéreux. Une simple visite chez le médecin peut revenir cher. Alors pour éviter de n’avoir à payer des sommes astronomiques, pensez à souscrire à une assurance santé.

La sécurité sociale française ne prend plus en charge vos soins. Il faut donc souscrire à un organisme privé afin d’être couvert correctement. L’assurance présente sur la carte bancaire possède des contraintes, qui ne vous permettent pas d’être assuré pour les 24 mois prévus.

Bilan santé

Avant de vous envoler pour le Canada, il est conseillé de vous rendre chez votre médecin pour faire un bilan complet. Ce sera l’occasion de vérifier que tout se passe bien et de demander quelques réserves pour ta trousse de premier secours tel que du Doliprane.

Si vous devez prendre un traitement régulier, demandez une prescription sur 12 mois au minimum. Avec la mention du docteur, les pharmacies délivrent sans problème les quantités nécessaires.

Le transport

Les billets d’avion

N’achetez votre billet qu’une fois votre visa en poche, cela vous évitera quelques mauvaises surprises. Il y a plusieurs compagnies qui proposent des allers-retours entre la France et le Canada. C’est le cas d’Air Transat, il dessert plusieurs villes françaises et canadiennes.

Si vous n’avez pas peur des escales, vous pouvez prétendre à des billets moins chers. Pour des tarifs imbattables, vous devez vous y prendre à l’avance. Sinon vous pouvez également faire confiance aux comparateurs de vol.

Le permis de conduire international

Pour pouvoir rouler plus de trois mois après votre arrivée au Canada, vous aurez besoin d’un permis de conduire international. Il est totalement gratuit et se délivre en mairie ou à la préfecture. Pensez à faire les démarches bien avant votre départ car les délais peuvent très vite se rallonger.

L’administratif

Les documents vitaux

Pour n’avoir aucun souci au niveau administratif, il faut absolument que tous vos documents soient valides :

  • Passeport
  • Carte d’identité
  • Lettre d’acceptation de PVT
  • Permis français et international
  • Attestation de fonds nécessaires

Si vous le pouvez, scannez-les et gardez-les précieusement dans un endroit sûr. Que ce soit en ligne ou sur une clé USB. En cas de perte ou de vol, il sera beaucoup plus aisé de prouver votre identité.

Les procurations

Lorsque vous partez pour une durée d’un an et plus, il vaut mieux établir des procurations. On s’en sert pour les élections mais pas seulement. Si vous recevez un recommandé par exemple, la personne que vous avez désignée pourra le retirer à votre place. Cela évitera que votre colis reparte à l’expéditeur.

C’est le même principe pour la banque. Pas facile de gérer ses comptes bancaires à distance. Avoir quelqu’un sur place qui peut intervenir en cas de problème est rassurant. Choisissez une personne de confiance qui peut se déplacer à votre centre bancaire habituel.

Le CV

Pour trouver facilement du travail, essayez de vous informer le plus possible sur votre profession. Si elle est réglementée, il faudra déposer un dossier auprès de l’ordre professionnel.

Dans tous les cas, une fois sur place vous aurez besoin d’un CV pour pouvoir postuler aux différentes opportunités qui s’offrent à vous. N’oubliez pas de rédiger ce dernier au format canadien pour éviter une incompréhension de la part des recruteurs.

Avec Internet, même si vous oubliez un document important chez vous, il y aura toujours moyen de le récupérer. Mais soyez tout de même vigilant. C’est tout de même mieux de tout avoir sur soi.

Se préparer pour le voyage

Avant le départ, il y a pas mal de choses à penser. En plus de tout ce que vous devez préparer en amont, le nécessaire pour l’avion et pour le premier jour sur place ne doivent pas être négligé.

Les premières nuits

Le PVT est tout de même différent qu’un stage coop international. Avec ce type de visa, on est beaucoup moins encadré. Parfois, les jeunes professionnels sont très concrets dans leur projet et débarquent au Canada avec un poste qu’ils ont trouvé depuis la France. Mais ne vous inquiétez pas si vous n’avez aucune piste, la plupart des voyageurs n’ont aucune idée de ce qu’ils vont trouver au pays des caribous.

C’est pour cette raison que la première semaine doit être organisée, notamment en termes de logement. Pensez à réserver un airbnb, une auberge de jeunesse ou bien un hôtel pour les premières nuits. La recherche d’un appartement ne peut se faire qu’une fois sur place et le temps de prendre ses marques, c’est mieux d’avoir un toit prévu d’avance.

Les essentiels dans la valise

Ok, là ça commence à se corser ! La question de la valise pour 20 jours c’est déjà compliqué, alors imaginez pour 2 ans ? Sachant qu’au Canada, l’hiver est très froid et l’été est très chaud, rien n’est fait pour nous faciliter la tâche.

D’ailleurs, pour les vêtements d’hiver, on vous conseille de ne pas trop vous charger et d’acheter directement sur place. En France, nous ne sommes pas habitués au grand froid et ce que vous pensez avoir de chaud ne vous sera pas vraiment utile là-bas. Alors on se détend, tout n’est pas perdu !

Si vous pensez bouger à travers le pays, on ne peut que vous conseiller de favoriser le sac à dos à la valise. C’est beaucoup plus pratique pour mettre dans un coffre de voiture. Pour celles et ceux qui auraient tendance à empiler les fringues sans jamais s’arrêter, cela peut être un bon moyen de faire des choix judicieux et de ne pas trop se charger.

Les essentiels dans l’avion

Passer le temps

Le trajet entre la France et le Canada peut paraître long. Notamment si vous avez une ou plusieurs escales. Pensez à vous munir d’un adaptateur pour les prises électriques. Elles sont totalement différentes entre les deux pays.

Même si la plupart des compagnies proposent des films à bord, Netflix sera sûrement votre meilleur ami pour passer le temps entre deux escales. Alors pensez à télécharger les épisodes de vos séries préférées et à vos tablettes ! Pensez également à vous munir de vos écouteurs.

Se sentir à l’aise

Pour être confortablement installé au fond de son siège, habillez-vous avec des vêtements amples et dans lesquels vous vous sentez bien. On ne peut que vous suggérer de vous munir de bas ou de collants de contention. Ils permettent d’éviter le gonflement de vos jambes et chevilles lié à l’altitude.

Gardez avec vous un pull ou bien une petite veste. Il fait assez frais dans les cabines et avec la fatigue vous ressentirez beaucoup plus la baisse de température. Bon vol !

La saison 2019 des PVT Canada a ouvert ses portes depuis quelques mois. Vous pouvez désormais vous inscrire pour accéder au bassin. Il ne vous reste plus qu’à croiser les doigts pour recevoir votre invitation et à vous de jouer.

Articles en relation

Comment faire un PVT en Uruguay ?

Claire

Comment faire un PVT en Nouvelle Zélande ?

Claire

Tous les documents à apporter durant un PVT

Claire