Image default

Comment bien rédiger un CV en anglais ?

Comment bien rédiger un CV en anglais ?
4.7 (93.33%) 3 votes

Si rédiger un CV en français peut paraître simple aux premiers abords, car on dispose d’une certaine habitude, le rédiger dans une autre langue telle que l’anglais peut poser quelques petits soucis. Pas de panique, nous allons justement vous aider à travers cet article. En quelques minutes vous saurez ce qu’attendent les pays anglo-saxons.

Le CV anglophone : premiers conseils pratiques

Quel anglais pour quelle entreprise ?

Dans un premier temps, vous devez vérifier à qui s’adresse votre CV : une entreprise qui parle l’anglais classique ou l’anglais des Etats-Unis ? C’est très important, car malgré le fait que cela soit de l’anglais, certains mots peuvent changer. Renseignez-vous donc bien préalablement.

Se faire aider d’une personne compétente

Si vous parlez couramment l’anglais ou si vous êtes totalement bilingue, vous n’aurez certainement pas de problèmes à rédiger votre CV en anglais. En revanche, si tes connaissances linguistiques ne sont que basiques ou moyennes, nous vous recommandons fortement de faire appel à une personne compétente, qui vous aidera à bien construire vos phrases, ainsi que vérifier que tout est correct.

Ceci dans le but d’éviter toute faute d’orthographe, de grammaire, de conjugaison, ou de syntaxe. En effet, cela pourrait jouer sur votre crédibilité.

Les différences des pays anglophones

Aussi, vous devez comprendre que certains points vont changer par rapport à un CV écrit en français. Pour faire un CV en anglais, il vous sera recommandé par exemple d’utiliser deux pages plutôt qu’une, et de ne pas mettre de photo. Et bien d’autres spécificités qu’il faut prendre en considération pour ne pas déplaire à son recruteur.

Si vous avez des doutes sur la forme, sachez que des professionnels peuvent vous aider avec des modèles de CV tout faits pour gagner du temps et optimiser au maximum vos candidatures ! Faites-en de même pour les lettres motivation qui peuvent demander des formats spécifiques selon les pays.

Commencer la rédaction : structure et éléments à absolument renseigner

Passons maintenant à la structuration pure de votre Curriculum Vitae, que l’on traduit en anglais par « resume ». Voici les différentes rubriques du CV.

La présentation de soi (« personal details »)

Tout comme en français, vous noterez en haut de votre page (à gauche ou au milieu), vos informations personnelles : nom, prénom, adresse postale, numéro de téléphone, et éventuellement votre nationalité, votre âge et votre statut familial. Chacun est libre de savoir ce qu’il faut mentionner ou non.

Votre objectif professionnel (« professional objective »)

À travers ce deuxième bloc, vous expliquerez brièvement (2 ou 3 lignes) vos objectifs professionnels, ce que vous aimeriez exercer comme métier au Royaume-Uni par exemple. N’hésitez pas à indiquer si vous recherchez plutôt un stage ou bien un job.

Votre formation scolaire (« education »)

Cette section doit être remplie  en respectant l’anti-chronologie. C’est à dire qu’elle doit commencer du diplôme le plus récent au plus ancien. Vous mentionnerez à la suite de chaque date (par exemple 2014) l’école dans laquelle vous avez étudié (sans omettre de citer le lieu de l’école, ainsi que son pays), et le diplôme que vous avez obtenu en conservant son intitulé exact.

Si vous utilisez des acronymes, par exemple « BAC STG », vous devrez expliquer ce que cela signifie « Sciences et technologies de gestion ». En effet, le recruteur étant étranger, il ne connaîtra pas forcément l’équivalence de cette certification.

Vous pouvez également citer dans cette catégorie votre niveau de langue : bilingue, anglais courant, anglais professionnel, ou connaissances basiques. Il est important de le signaler. Si d’autres langues sont maîtrisées, c’est toujours une bonne chose de le faire savoir.

Ton expérience professionnelle (« work experience »)

Par le biais de cette rubrique, il sera important pour vous d’indiquer chaque stage que vous avez réalisé, en décrivant succinctement les tâches effectuées, ainsi que les emplois et les petits boulots que vous avez pu effectuer. Essayez d’être précis pour que votre interlocuteur comprenne réellement ce que vous avez fait.

Si vous êtes resté en contact avec un de vos anciens employeurs, vous pouvez en profiter pour lui demander une lettre de recommandation et ses coordonnées. Vous pourrez les ajouter à votre candidature et indiquer “references available upon request” (références disponibles sur demande). Les recruteurs sont friands de ce genre de contact, cela les rassure d’avoir un interlocuteur à qui poser des questions.

Vos loisirs et centres d’intérêts (« hobbies / interests »)

Enfin, vous énumérerez, via ce dernier paragraphe, les choses que vous aimez faire dans la vie, comme le sport que vous pratiquez, la lecture, l’instrument de musique que vous jouez. Si vous le désirez, vos différents voyages, s’ils sont significatifs, peuvent être inscrits ici.

Vous pouvez également exposer les associations auxquelles vous avez adhéré en décrivant quel rôle vous avez occupé (bénévole, trésorier, président etc), cela est très apprécié par les Anglais.

Vous avez désormais les clés en main pour bien rédiger votre CV en anglais. Désormais, il ne vous reste plus qu’à vous mettre au travail. En soignant votre candidature, vous avez beaucoup plus de chance de décrocher l’emploi ou le stage que vous souhaitez. A vous de jouer !

Articles en relation

Comment réussir son entretien d’embauche aux USA ?

Claire

Préparer au mieux son départ en stage à l’étranger

Claire

10 façons de préparer son stage à l’étranger

Claire