Image default

Partir en stage au Canada en étant jeune diplômé, c’est possible

Tu le sais surement déjà mais partir en stage au Canada nécessite plusieurs conditions. En effet, tu dois alors passer par le programme de l’EIC (Expérience Internationale Canada) pour espérer obtenir ton précieux sésame qui te permettra de faire un stage au Canada dans le cadre de tes études. Petit bémol toutefois, il est impossible d’obtenir ton visa de stage sans preuve de ta scolarisation dans un établissement. Et quand on est jeune diplômé on fait comment ? On fait le point avec toi dans l’article !

Le programme OFQJ pour travailler au Canada

Tu en a déjà peut-être entendu parler ou tu ne connais pas encore ! Et bien ça tombe bien car on va te décrypter le programme de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse ou pour faire simple OFQJ. Depuis les années 60, les gouvernements français et québécois souhaitent favoriser l’échange entre les jeunes français et québécois. Aussi, ce programme sert d’alternative pour les jeunes diplômés qui ne peuvent partir en stage au Canada avec un visa de stage. Il est ainsi possible de partir entre 18 et 35 ans afin de participer à des missions en adéquation avec son parcours professionnel en France, et ce dans un organisme d’accueil au Québec uniquement.

Depuis sa création, ce sont plus de 4000 jeunes qui sont orientés et conseillés chaque année, et plus de 160 000 individus qui auraient déjà participé à ce programme. Concernant les demandes en information, elles seraient plus de 20 000 à être traités à l’année.

Quelles conditions ?

Si ce programme permet de se rendre au Canada en contournant le visa stage, il n’en reste pas moins que les non étudiants doivent remplir eux aussi certaines conditions. Tout d’abord, afin de justifier de leur situation, seules les personnes en demande d’emploi , issus de Missions Locales, ou en formation professionnelle continue peuvent espérer bénéficier d’un permis de stage pour le Canada sans être pour autant des étudiants.

Toutefois, les individus devront remplir les mêmes conditions que pour obtenir un visa de stage à savoir :

  • Etre âgé entre 18 et 35 ans
  • Être de nationalité française et résider en France (France métropolitaine, DOM compris )
  • Être titulaire d’un passeport français valide et valable au moins un jour avant le séjour prévu
  • Avoir déjà trouvé son stage au Canada (Québec)
  • Disposer de ressources financières suffisantes (700€ par mois, soit environ 1050$ CAN)
  • Souscrire à une assurance santé et rapatriement

Néanmoins, il faut savoir que si tu remplis pourtant tous ces critères, ta demande pour intégrer ce programme ne sera pour autant pas automatiquement acceptée. Et pour cause, afin que ton projet soit éligible, il faut absolument que ton stage soit en adéquation avec tes études effectuées en France, que les missions proposées soient intéressantes pour ton évolution professionnelle, et il faut prouver que tu ne cherches pas à travailler par la suite au Canada. Si tu as la chance d’être sélectionné parmi les heureux élus, tu pourras alors partir pour une durée maximum de 6 mois, avec une prise en charge de 700$CAN/mois pour les 3 premiers mois de stage.

Comment s’inscrire au programme OFQJ ?

Pour s’inscrire au programme, postuler à des offres de stage, et déposer ton projet, il te suffit de te rendre sur le site de l’OFQJ.

Le service de l’OFQJ comprend diverses prestations : le suivi de l’individu, les aides financières en fonction des conventions signées avec les régions de France, une assurance bagage/maladie, une nuit d’hôtel dès l’arrivée au Canada, les billets aller/retour Paris/Montréal.

Les frais de dossiers s’élèvent quant à eux autour de 400€-600€. En fonction des aides attribuées, le coût baisse entre 150€ et 400€.  Et si tu te lançais toi aussi ?

Articles en relation

Stage à l’étranger : pourquoi se lancer dans cette aventure ?

Claire

Top des pays les moins chers du monde pour partir en stage

Claire

Stage en Europe : le top 5 des destinations pour un stage

Claire