Image default

Quel examen d’anglais choisir et comment s’y préparer ?

Avant une expérience à l’étranger, il nous est parfois demandé de passer différents tests d’anglais ! TOEIC, TOEFL, IELTS BULATS, FCE… Derrière ces abréviations se cachent différents test d’anglais qui peuvent, selon tes résultats, t’ouvrir de nombreuses opportunités et notamment à l’international. Dans cet article, nous te donnerons tous les conseils afin de cibler le bon test, de bien le préparer et de le réussir !

Des tests adaptés à la situation de chacun

Pendant tes études

Si tu envisages de faire un semestre à l’étranger pendant tes études ou que tu projettes de faire un stage pour développer tes compétences et avoir une expérience à l’internationale, le TOEFL (examen américain) reste le test traditionnellement demandé. C’est d’ailleurs de manière générale, le test le plus répandu dans le monde. Il est reconnu par plus de 9000 établissements d’enseignements supérieur à travers la planète. Il existe différents tests de TOEFL :

Le test TOEFL IBT (Internet Based Test) : C’est le test qu’il faudra faire si tu envisages d’étudier dans un établissement d’enseignement supérieur à l’étranger. Il va mesurer ta compréhension et ton expression orale et écrite. Ce test se déroulera sur internet sous la forme d’un questionnaire à choix multiples noté sur 120. Il peut être passé en candidat libre.

Le test TOEFL ITP (Paper Based) : Ce test a tout comme le TOEFL IBT pour objectif d’évaluer le niveau d’anglais des étudiants qui souhaitent partir étudier à l’étranger. Il est cependant considéré comme plus facile que le TOEFL IBT et ne peut pas être passé en candidat libre ! Si tu souhaites passer ce test, il faudra par conséquent obligatoirement être affilié à un établissement scolaire. Ce test se déroulera sur papier, au sein de ton école. Il est noté sur 677. Contrairement au TOEFL IBT, il ne va pas évaluer ton expression orale et écrite mais va uniquement se concentrer sur la compréhension.

Le test TOEFL Junior : Ce test ne va pas t’intéresser car, comme son nom l’indique, il s’adresse à un public beaucoup plus jeune. Il faudra en effet être âgé de 11 à 15 ans pour pouvoir le passer.

Le prix pour passer le TOEFL est d’environ 250 euros.

L’IELTS (International English Language Testing System) est quant à lui un examen de plus en plus répandu et prisé des université étrangères notamment en Grande-Bretagne et en Australie (examen anglais). Le test se déroule sur papier. Tout comme le TOEFL, il existe différents types de test : le test académique qui est réservé aux étudiants et la formation générale qui est destinée aux professionnels et/ ou aux demandeurs de visa. Le test coûte 230 euros.

Dans le cadre professionnel 

Sur le marché du travail, le test le plus communément demandé est le TOEIC (examen américain). Tu en as sûrement déjà entendu parlé, c’est le plus connu des entreprises. L’examen du TOEIC va évaluer tes compétences orales et écrites dans un contexte professionnel. Il existe différents tests de TOEIC :

Le test TOEIC Listening and Reading : il va mesurer comme son nom l’indique tes compétences à l’écrit et à l’oral. Le test se déroule sous la forme d’un questionnaire à choix multiples sur papier.

Le test TOEIC Speaking and Writing : il va mesurer les compétences d’expressions orales et écrites. Le test se déroule sur Internet.

Le test TOEIC Bridge : tout comme le TOEIC Listenning and Reading, il va mesurer les compréhension écrite et orale en anglais mais le niveau est moins élevé. Ce test se déroule sous la forme d’un questionnaire à choix multiples sur papier.

Le prix pour passer le TOEIC est d’environ 114 euros.

Le BULATS (Business Language Testing Service) est lui aussi de plus en plus « à la mode » sur le marché du travail (examen anglais). Le BULATS est composé de plusieurs modules. Selon tes objectifs, tu peux choisir de ne passer qu’une des épreuves ou l’ensemble du module qui comprend un examen d’écrit, de compréhension, d’expressions orale et écrite.

Le prix pour passer le BULATS est d’environ 70 euros par module.

Comment bien se préparer aux examens d’anglais

La préparation à ces différents examens d’anglais dépendra bien évidemment de ton niveau d’anglais mais aussi de ton investissement personnel et tu temps dont tu disposeras.

Pour réussir ton test d’anglais, il faut que ta motivation soit à son maximum ! Aussi, il faudra te discipliner pour chaque jour progresser ! La principale difficulté dans l’apprentissage d’une langue est de ne pas se décourager. Pour cela, il faut qu’à l’avance, tu saches quel test tu vas passer. En effet, il faudra t’exercer en fonction des épreuves auxquelles tu vas être confronté. De cette manière, le Jour-J tu n’auras aucune mauvaise surprise !

Lors de ta préparation, il faut que tu détermines tes objectifs. Tu veux t’améliorer à l’écrit ? A l’oral ? L’apprentissage ne se fera pas de la même façon. Il va falloir élaborer une stratégie que tu suivras tout le long de ta préparation. Cela te permettra de savoir exactement ou tu en es et de te concentrer sur un objectif principal. La principale erreur serait de se disperser dans son apprentissage.

L’apprentissage ne doit pas être un exercice pénible ! Rien de mieux pour apprendre que d’associer le plaisir au travail ! Pourquoi ne pas regarder ta série américaine favorite en vidéo originale ? Sans t’en rendre compte, ton oreille va s’habituer aux consonances anglaises et tu apprendras de nouveaux mots, de nouvelles expressions tout en améliorant ta compréhension orale. Tu souhaites aussi améliorer ta compréhension écrite ? Dans chaque grande ville, il existe au moins une bibliothèque internationale dans laquelle tu pourras acheter des livres en anglais. Inutile de prendre un classique de Shakespeare ! La saga Harry Potter par exemple pourra être un formidable outil de travail !

Ne travaille pas trop longtemps chaque jour. Aussi, au bout d’un moment, le cerveau devient inefficace et ne mémorise plus rien. C’est la raison pour laquelle il faudra travailler régulièrement quelques minutes par jour (1h est le temps généralement recommandé).

N’oublie pas, pour finir, de faire des examens blancs fréquemment qui te mettront en condition réelle d’examen.

Pour que tu comprennes encore mieux, voici une infographie au top qui résume tous les enjeux quelque soit l’examen !

Il ne me reste plus qu’à te souhaiter bon courage dans ta préparation à l’examen d’anglais que tu auras choisi ! N’oublie pas, pour la plupart d’entre eux, il est fondamental de t’inscrire très en amont (environ 3 mois à l’avance).

Avoir un objectif est très important pour préparer un examen d’anglais. Pourquoi ne pas planifier un stage à l’étranger ?

Articles en relation

Mobilité : quelle bourse d’étude pour partir à l’étranger ?

Anthony

Etudier à l’étranger : les problèmes et les solutions

Claire

Comment faire ses études à New York ?

Claire