Image default

Comment trouver facilement un job étudiant à Londres

Comment trouver facilement un job étudiant à Londres
5 (100%) 1 vote

Londres, une des villes préférées des étudiants en quête d’un job

L’été approche et vous ne savez pas quoi faire ? Vous n’avez pas envie de perdre votre temps chez vous devant la télé ? Vous ressentez le besoin de rester actif alors que vous êtes en vacances ? Alors pourquoi ne pas chercher un job d’été à Londres ? Pourquoi Londres ? Car c’est une ville qui n’est pas très loin de la France et où les opportunités de travail sont assez variables et intéressantes. Par contre, n’espérez pas partir une semaine ou deux, pour trouver un job d’été à Londres, il faudra partir au moins deux mois. Mais comment trouver un job étudiant à Londres ?

Faire des recherches depuis la France

Si vous avez peur de vous jeter dans l’inconnu et de ne rien trouver une fois sur place en recherchant votre job d’été à Londres, vous pouvez commencer vos recherches depuis la France, bien avant votre départ. Internet est donc particulièrement utile pour vos recherches. Vous devrez donc rédiger un CV en anglais, tenant sur une seule page et avec une photo, puis répondre aux annonces que vous trouverez. Sinon, vous pouvez vous rapprocher d’une structure spécialisée qui, contre une cotisation annuelle, vous donnera des listes d’annonces de job d’été à Londres.

Se rendre directement sur place

Faire vos recherches directement sur place, à Londres est un peu risqué mais c’est aussi le meilleur moyen de trouver un job d’été. Vous devrez donc vous munir d’un CV traduit en anglais et d’avoir une bonne présentation. Ensuite frappez à toutes les portes, demandez, proposez. N’ayez pas peur, n’hésitez pas et allez proposer vos services dans les gares, les bars, les stands de sandwichs… De nombreuses agences spécialisées, à Londres, peuvent vous aider à rédiger votre CV et à trouver un job d’été contre une cotisation. Il arrive qu’un étudiant trouve un job d’été en seulement quelques jours voire quelques heures ! Alors pourquoi pas vous ? Mais attention, en arrivant à Londres, assurez-vous de trouver un logement rapidement et d’avoir un peu d’argent avec vous (comptez environ 250€ par semaine) afin de payer votre nourriture, vos déplacements, votre logement… en attendant de trouver votre job étudiant.

Par contre, même si Londres offre des opportunités de travail intéressantes, n’oubliez pas qu’elle est aussi frappée par la crise. Par conséquent, si au bout de quinze jours vous n’avez rien trouvé, il vaut mieux pour vous que vous rentriez en France…

Quels sont les secteurs qui recrutent le plus ?

Comme nous vous l’expliquions, à Londres, parfois il y a beaucoup de travail et parfois pas du tout, le taux de chômage des jeunes est assez élevé. Toutefois, certains secteurs sont plus susceptibles de vous offrir un job d’été que d’autres, frappez donc aux bonnes portes.

L’hôtellerie-restauration fait partie des secteurs qui recrutent le plus à Londres et surtout la restauration rapide. Travailler au pair est aussi très demandé par de nombreuses familles étrangères qui auraient besoin que quelqu’un leur garde leurs enfants. Sinon, le secteur du tourisme ou de l’animation dans les parcs de loisirs marche aussi très bien en période estivale.

Une chose que vous devez savoir et qui va certainement vous surprendre la première fois : ne paniquez pas si on ne vous fait pas signer de contrat de travail. La raison est simple, à Londres, le contrat de travail est obligatoire à partir de treize semaines. Un simple contrat oral est tout à fait légal à condition de bien énoncer tous les points présents sur un contrat classique (salaire, heures de travail, condition de travail, préavis…).

Tentez l’expérience, si elle vous réussit, vous apprendrez beaucoup et si cela ne marche pas et que vous devriez rentrer en France, ne vous découragez pas pour autant et retentez l’aventure l’été d’après !

Articles en relation

Comment trouver un job d’été en Australie ?

Claire

Travailler à l’étranger : quels bénéfices pour les jeunes ?

Clémentine

Trouver un job étudiant aux USA : la ruée vers l’or 2.0

Claire