Image default

Études : des universités européennes dès 2019 ?

Études : des universités européennes dès 2019 ?
5 (100%) 2 votes

Dans un communiqué paru fin octobre dernier, la Commission européenne a lancé un appel à propositions pour la création d’universités européennes. Près de 30 millions d’euros seront alloués au projet qui vise à encourager la mobilité internationale de la jeunesse européenne.

Les premières universités européennes prévues en 2019

Il s’agissait d’une promesse faite par Emmanuel Macron l’an dernier. Dans un discours prononcé aux universités de la Sorbonne le 26 septembre 2017, le Président de la République envisageait déjà la création d’universités au sein de l’Union Européenne. Devant un parterre d’étudiants français et étrangers, le chef de l’Etat soumettait « la création d’universités européennes qui seront une réseau d’universités de plusieurs pays d’Europe ». Avant de rajouter : « Nous devons nous fixer, d’ici à 2024, en construire au moins une vingtaine. Mais nous devons, dès la prochaine rentrée universitaire, structurer les premières, avec de véritables semestres européens et de véritables diplômes européens ». Les premières universités européennes devraient, en effet, voir le jour dès la rentrée 2019.

Universités européennes : en quoi elles consistent ?

Fin octobre, la Commission européenne s’est emparée du sujet de l’européanisation de l’éducation. Elle a fait paraître un appel à propositions. L’objectif est de constituer un réseau d’établissements au sein de l’Union européenne afin d’améliorer la recherche, l’enseignement supérieur ou encore l’innovation entre les nations européennes. En outre, accentuer les liens entre les établissements de l’enseignement supérieur permettrait d’améliorer leur coopération. « Imaginer l’Université de demain à l’échelle de l’Europe, c’est répondre à la fois à des objectifs d’attractivité de nos universités dans la compétition mondiale », précise le communiqué partagé par Frédérique Vidal, l’actuelle ministre de l’Enseignement supérieur.

Les futurs étudiants auront donc la possibilité de poursuivre des études dans plusieurs établissements européens pour obtenir un diplôme reconnu par les pays qui participent au projet. L’objectif est également d’accroître la mobilité internationale des jeunes, et par conséquent l’employabilité des jeunes diplômés aux termes de leurs études. Il s’agit de donner « à chaque jeune l’opportunité de construire son avenir, non à l’échelle de son propre pays mais à l’échelle du continent », annonce le ministère de Frédérique Vidal.

Près de 30 millions d’euros attribués au projet

L’appel à propositions lancé par la Commission européenne s’adresse spécifiquement aux universités ou aux programmes de jeunesse comme Erasmus dont le budget atteindra les 3 milliards d’euros en 2019, précise Les Echos Start (+ 10% par rapport à 2018). L’appel à propositions à la création d’universités européennes s’accompagne d’un budget de 30 millions d’euros. La France a d’ores et déjà prévu de participer activement au processus de créations d’universités européennes. L’Hexagone allouera près de dix millions par an sur dix années afin de concrétiser ces projets ambitieux. Six projets pilotes d’alliances entre facultés françaises et européennes devraient sortir de terre rapidement.

Articles en relation

Devenir Digital Nomad : la solution pour travailler et voyager

Claire

Le Guide du routard lance un manuel sur l’alternance en Europe

Anthony

Y. Perret : « Les salons étudiants en ligne représentent l’avenir »

Anthony