Image default

Une année record pour le programme Erasmus

Une année record pour le programme Erasmus
4.1 (82.5%) 8 votes

Bruxelles a publié son rapport annuel du programme Erasmus pour l’année 2017. Près de 800 000 personnes ont participé au programme européen d’échange culturel il y a deux ans. Ce qui constitue la meilleure année 30 ans après la création du programme. Les Français sont les premiers à partir à l’aventure pour étudier, se former et apprendre à l’étranger.

L’année 2017 d’Erasmus

797 000 personnes partis dans toute l’Europe

Les rangs de la fameuse Génération Erasmus ne sont pas prêts de désemplir. C’est le constat du dernier rapport publié par la Commission fin janvier. Pourtant, l’investissement et l’ambition de l’Union européenne étaient élevés. C’est peu de le dire. Fort d’un budget de près de 2,6 milliards d’euros (+ 13% par rapport à l’année 2016), le programme d’échange culturel a réussi son pari en offrant à davantage de jeunes la possibilité de poursuivre une action clé sur le Vieux-Continent.

En tout, ce sont près de 797 000 étudiants, apprentis, professeurs et autres volontaires à la mobilité internationale qui ont découvert un pays européen il y a deux ans. C’est 11% de plus qu’en 2016. Les 30 ans du programme ont connu un tel succès que jamais une année n’aura été, pour l’heure, aussi fructueuse que 2017. Au total, 84 700 structures et organisations dont des universités ont pris part à l’un des 22 400 projets de coopération entre établissements européens.

LIRE AUSSI : des universités étrangères et européennes dès la rentrée 2019 ?

21 000 jeunes défavorisés ont profité d’un projet européen

Le rapport de la Commission européenne précise que les étudiants et le personnel des établissements d’enseignement supérieur ne sont pas les seuls à profiter d’Erasmus. Dans le détail, 160 000 apprentis issus de la formation professionnelle, 158 000 jeunes et animateurs de jeunesse et 6400 personnes travaillant dans l’éducation des adultes sont parties en 2017. Dans un souci d’inclure socialement le plus de jeunes possible, le programme Erasmus s’adresse aussi à un public venu de milieux défavorisés. En 2017, 21 000 personnes concernées ont ainsi bénéficié d’un projet à envergure européenne.

L’année record fait la fierté de Bruxelles dont l’objectif en cours est toujours d’envoyer 3,7% des jeunes dans l’UE entre 2014 et 2020. “2017 a été une année au cours de laquelle le programme a élargi les horizons, encouragé les échanges culturels et ouvert de nouvelles opportunités dans les domaines de l’éducation, de la jeunesse et des sports, détaille Tibor Navracsics , homme politique hongrois chargé de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et des sports de la Commission européenne. Les chiffres publiés confirment le rôle essentiel joué par Erasmus + dans la construction d’une Europe plus forte, plus inclusive et plus résiliente.”

De quels pays viennent les étudiants et où vont-ils ?

La France, premier pays à envoyer des étudiants

Depuis la mise en place du programme Erasmus, l’Hexagone en est l’un des piliers fondateurs. C’est donc sans surprise que les étudiants français constituent le principal effectif des jeunes partis dans le cadre d’un projet européen. Avec 43 905, les Français devancent de peu les jeunes allemands (40 959) et les étudiants espagnols (40 079). Les Italiens (35 666) et les Turques (17 008) complètent le top 5.

L’Espagne, destination préférée de la dernière Génération Erasmus

Cédric Klaplisch ne s’était pas trompé en envoyant Romain Duris et Cécile de France en voyage en Espagne dans le film L’Auberge espagnole. La Péninsule ibérique est le premier des 33 pays d’accueil des étudiants Erasmus. 48 595 jeunes ont participé à un projet sur les terres espagnoles devant l’Allemagne (34 497), le Royaume-Uni (31 727), la France (28 722) et l’Italie (26 294).

💰 En 2017, les bourses Erasmus s’élevaient à 316 euros par mois en moyenne. Découvrez comment obtenir une aide financière pour partir dans un pays européen sans se ruiner.

L’année 2017 du programme Erasmus en 5 chiffres

  • 2,6 milliards d’euros consacrés au budget du programme d’échange culturel.
  • 797 000 personnes ont bénéficié d’Erasmus + dont des étudiants, des apprentis et des professeurs.
  • 84 700 établissements et structures ont porté l’un des 22 400 projets de coopération.
  • 22,5 ans, l’âge moyen des participants au programme. 61% sont des femmes, 39% des hommes.
  • 5,1 mois de période moyenne d’échange, études et stages confondus.

 

bannière générale pour télécharger les guides

Articles en relation

Erasmus Days 2018 : 500 événements attendus en France

Erasmus+ bourses d’études : un programme pour les étudiants européens

Erasmus plus : des universités européennes dès la rentrée 2019 ?