Image default

Etudier au Japon : le bon moyen pour sortir des sentiers battus

Notez cet article

Le Japon, pays le plus développé d’Asie, est une destination qui attire de plus en plus de jeunes pour étudier. Si les universités japonaises accueillent en nombre les étudiants étrangers venus pour quelques mois ou tout un cursus, partir étudier au Japon n’est cependant pas un projet facile à mettre en place. Cela demande du temps et de nombreuses démarches administratives. Nous allons te présenter les différentes étapes par lesquelles tu devras passer, si toi aussi tu es tenté par ce projet.

Première étape : s’inscrire dans un établissement

Si tu souhaites étudier au Japon, le point de départ est de t’inscrire dans l’établissement de ton choix.

Il faut savoir que la rentrée scolaire au Japon se fait en Avril, tu devras donc effectuer ton inscription dès le mois de Novembre et jusque début Février, dernier délai.

Si tu pars étudier en dehors du cadre d’un partenariat avec une université française, pour valider ton inscription, tu auras à passer un test appelé EJU (Examination for Japanese University Admission for International Students). Ce test est effectué par la majorité des établissements post-bac et consiste à évaluer ton niveau japonais, ainsi que ton niveau scolaire, ou encore ta connaissance de la culture du Japon. Ce test concerne exclusivement les étudiants étrangers.

Deuxième étape : la demande de visa

Une fois admis dans une des universités du Japon, ta prochaine démarche administrative sera d’obtenir un visa étudiant. Ce visa est nécessaire si tu pars pour au moins trois mois d’études. (Pour moins de trois mois, un visa touriste te suffira).

Pour cela, tu devras contacter l’ambassade la plus proche de ton domicile, afin d’obtenir un formulaire à compléter, ainsi que la liste des pièces justificatives à fournir. Cette démarche, tu devras l’effectuer au moins 6 à 9 mois avant ton départ.

Troisième étape : la demande de bourse

Les universités au Japon sont bien plus chères qu’en France (les frais s’élèvent entre 8 000€ et 10 000€ en moyenne), mais il existe un système de bourse qui peut te permettre de financer en grande partie, voire en totalité, tes études. En effet, le Japon propose différents types de bourses dont la plus connue est la bourse MEXT. Elle est aussi la plus complète puisqu’elle comprend même le billet d’avion aller-retour pour le Japon.

Pour faire ta demande de bourse, tu devras passer par l’ambassade du Japon ou ta future université d’accueil. Il faut savoir qu’en France aussi, des aides peuvent être accordées pour partir étudier à l’étranger.

Pour les étudiants qui partent dans le cadre d’un échange entre universités, tout est totalement gratuit.

Quatrième étape : Trouver un logement

Si tu pars étudier au Japon, tu auras besoin de trouver un logement une fois sur place.

Vivre en résidence universitaire est de loin le mode de logement idéal, parce qu’il est le moins coûteux. Il faut tout de même savoir que le nombre de place est limité. Par conséquent, il n’est pas certain que tu puisses y trouver une place.

Faute d’une résidence universitaire, tu pourras te tourner vers d’autres solutions, telles que : loger en famille d’accueil ou louer un appartement privé. Il est évident que louer un appartement sera a un tarif plus élevé que d’habiter en résidence universitaire, mais il vaut mieux que tu t’y prépares, sait-on jamais. Si tu te sens à l’aise pour vivre avec d’autres personnes, tu peux choisir une famille d’accueil.

Comme nous te l’avons présenté, étudier au Japon nécessite une bonne préparation : des démarches à entamer plusieurs mois avant ton départ, et d’autres à effectuer une fois sur place. Si ces étapes sont fastidieuses, elles en valent tout de même la peine, car séjourner à l’étranger restera une expérience inoubliable dans ton parcours d’étudiant !

Articles en relation

Et, si tu partais étudier au Japon ?

Claire

Les différentes bourses d’études au Japon

Claire

Où partir étudier en Asie ?

Claire