Image default

Où sont les meilleures opportunités internationales pour les jeunes diplômés ?

Notez cet article

De plus en plus de jeunes diplômés souhaitent s’exiler à l’étranger pour trouver leur premier emploi. Conditions de travail difficiles, mauvaise conjoncture économique, salaires bas etc. les raisons sont bonnes pour tenter l’expatriation, et trouver le job qui les fera vibrer. Et dans ce contexte, les divers échanges facilités entre pays, favorisent amplement la mobilité à l’international chez les jeunes. Australie, Canada, Angleterre, USA, les destinations ne manquent pas, mais comment optimiser ses chances pour trouver le job de rêve ? On a essayé de te faire un petit récapitulatif à ce sujet !

Comment partir ?

Comme nous t’en parlions en introduction, plusieurs pays ont négocié des partenariats avec la France afin de dynamiser la mobilité chez les jeunes. Ainsi on distingue le PVT, et le V.I.E plus méconnu que son prédécesseur… Pourtant, chacune de ces deux possibilités offre des opportunités pour les jeunes diplômés ou plus généralement pour les personnes âgées de 18 à 30 ans en moyenne.

Le PVT, représente le sésame pour beaucoup de Français puisqu’ils sont plusieurs milliers à vouloir tenter l’aventure sous ce permis que ce soit, au Canada (destination phare), en Nouvelle Zélande, à Singapour, en Australie ou encore au Japon. Pour cela rien de plus simple, être âgé entre 18 et 35 ans, présenter sa demande et s’envoler vers une autre vie. Il est alors possible de travailler pour un ou plusieurs employeurs et te constituer une expérience riche et diversifiée.

Pour le V.I.E, même si cette solution est généralement moins privilégiée, elle reste tout de même avantageuse tant sur le plan personnel que professionnel. En effet, les français désireux de partir selon cette voie, sont missionnés par des entreprises françaises sur une période pouvant aller jusqu’à 24 mois. Les retours sont unanimes, plus de 90% des interrogés partis avec un V.I.E avouent avoir trouvé un poste beaucoup plus facilement dès leur retour en France.

Quelle destination choisir en fonction de son domaine d’activité ?

Le choix est dense, les opportunités bien présentes et pourtant la peur de l’inconnu se fait sentir ! C’est bien normal d’ailleurs puisque s’exiler dans un autre pays ne veut pas forcément dire que l’herbe y est plus verte. Aussi, afin de mieux cadrer tes attentes, certains pays sont en effet plus aptes que d’autres si ton but est de te perfectionner dans ton domaine.

Commençons par les Etats-Unis, ce pays très axé sur le diplôme mais aussi et surtout sur l’expérience, est généralement très attiré par les informaticiens. Il est évident qu’avec des groupes connus tels que Google ou encore Facebook, les projets ne cessent pas et il se pourrait bien que ton profil intéresse. Si tu excelles dans l’art de conjuguer les termes PHP, le CSS, le Javascript etc. très utilisés dans le jargon du web développeur affirmé, c’est sur des postes de développeur de logiciels, d’applications web entre autres que tu pourras évoluer. Si tu n’as pas le Bac+5 requis, pas de problème, tes compétences seront elles aussi très appréciées. Bien sûr, les USA ne sont pas les seuls à espérer rapatrier un petit frenchy qualifié. Le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Angleterre aiment donner la chance aux jeunes, sur des postes à forte responsabilité.

Concernant le secteur de l’ingénierie, sache que celui-ci n’est pas en reste puisque les profils ingénieurs sont de plus en plus demandés au sein des pays émergents d’Asie. Ce sont particulièrement la Chine et l’Inde qui attirent particulièrement les jeunes pour leur dynamisme et les carrières professionnelles plutôt avantageuses. Les grands groupes tels que PSA Peugeot Citroën par exemple recherchent des ingénieurs à intégrer à leurs centres de R&D. L’ingénierie dans les domaines de la mécanique, de l’aéronautique, des énergies renouvelables est alors grandement appréciée.

En Afrique, ce sont les emplois en Finance, Management, Commerce qui sont majoritaires, notamment dans le secteur du BTP. Les compétences étant généralement absentes sur ces territoires, les jeunes qualifiés ont alors de larges chances d’y être embauchés. Par ailleurs, les étudiants en Finance pourront aussi évoluer aux Etats-Unis et au Canada sur des postes d’assistant comptable, contrôleur de gestion, consultant financier etc.

Pour finir, les métiers en vogue chez les jeunes comme le Marketing et la Communication, se retrouvent très généralement en Europe, notamment en Angleterre, en Espagne dans les grandes villes du pays. Cependant, ces domaines sont aussi de plus en plus demandés en Australie, et aux USA, avec des compétences supplémentaires en Graphisme, en E-commerce avec une spécialisation dans le digital. (source : MyInternshipAbroad.com)

Articles en relation

Top 5 des idées reçues sur le service civique

Claire

Comment devenir un Workawayer en cinq étapes

Claire

MonSalonEtudiant.com : participe au premier salon et tente de gagner une des deux bourses de 2 000 euros

Clémentine