Image default

L’expérience d’Alisson, fille au pair à San Francisco

Notez cet article

Partir en tant que jeune fille au pair était-ce un choix ou un hasard ?

Oui bien sur, partir en tant qu’au pair est une question de choix, le hasard ne peut pas se permettre de s’occuper à remplir autant de paperasse lol ;)

Peux-tu nous parler de ce que tu as fait durant ton séjour ?

Pendant 1 an et demi j’ai eu la chance de voyager énormément, de vivre avec une famille franco américaine, et de m’occuper d’une petite fille de 4 mois à mon arrivée, qui a désormais bientôt 2 ans. Les voyages aident à apprécier encore plus cette aventure extraordinaire, mais vivre à l’étranger est déjà super. J’ai aussi pris des cours dans une école à Berkeley, et eu la chance de faire du sport régulièrement ( foot ).

 

13823313_10210023201476161_1791531624_n

Qu’as-tu retenu de ton expérience ?

On y retient principalement la globalité, car on fait tellement de chose en 1 an, 1 an et demi ou deux ans..

« Je retiendrais vraiment ce changement en moi, je me suis redécouverte. »

C’est quand on part loin de sa famille, de son confort habituel, qu’on s’en rend vraiment compte ! Les voyages que j’ai pu faire, jamais je n’aurais pu visiter autant de villes, et autres états si je n’étais pas partie en tant qu’au pair !

Que peux-tu nous dire sur la vie en général dans la ville où tu es et sur ses habitants ? As-tu eu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

Je suis partagée, puisque j’habite à une rue de la ville d’Oakland. Mais si l’on parle de Berkeley, c’est une ville étudiante avec un centre ville et une rue principale près de l’université très animés le soir, et le week end, riche en diversité, avec différentes nationalités très importantes. Je n’ai pas vraiment eu un choc culturel puisque mon host dad ( le père d’accueil) est français, c’est vrai que j’ai toujours eu une part de la France (comme la nourriture) avec moi !

 

13840616_10210023202956198_623308843_o
Une anecdote… La première semaine où je suis arrivée, ma host mom ( la mère d’accueil donc) ne travaillait pas encore à temps plein et m’a fait visiter le campus universitaire. J’ai été « choquée » par le nombre de sans abris se trouvant près de l’université, ainsi que toutes ces personnes aux cheveux colorés, mais on s’y fait et maintenant cela fait partie de la ville et on n’y prête même plus attention..

Qu’est-ce que tu y as aimé ?

Être libre, se sentir libre ! Mes hosts parents m’ont dit quand je suis arrivée : « si tu as envie de faire quelque chose, personne ne te jugera et on ne te jugera pas, SO JUST DO IT! » . J’aime beaucoup cet état d’esprit !

Quels endroits as-tu pu découvrir durant ton séjour ?

Pendant un an et demi j’ai énormément bougé, la liste est plutôt longue mais je vous laisse lire : New york, San Francisco bien évidemment, Los angeles ( 5fois), Las Vegas, Chicago, Seattle, l’état du Texas, Sacramento, ainsi que de nombreux parc nationaux comme le Grand Canyon, Yellowstone, Bryce Canyon, Lake Powell, Yosemite…

Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

Ne réfléchissez pas trop et lancez-vous ! Tout ne sera toujours pas tout rose c’est sur, et certains même avec une famille au top, car il ne faut pas oublier que ce sont en quelques sortes nos employeurs, mais foncez !!! Une expérience inoubliable qui fait grandir !

 

13819642_10210023217516562_144591758_n (1)

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

Sur Twitter

Recommanderais-tu l’Etudiant Voyageur à tes ami(e)s ? Et pourquoi ?

Oui bien sur, c’est sympa pour y découvrir des témoignages quand on n’est pas sur de son idée !
Un grand merci à toi Alisson pour ce super témoignage !

Articles en relation

Témoignage d’un volontariat à l’étranger pas comme les autres

Claire

L’expérience d’Ingrid, fille au pair au Pays de Galles

Claire

Sarah, Au Pair à Barcelone, t’invite au voyage

Claire