Image default

Au Pair aux USA : le témoignage de Charlotte

Notez cet article

Partir Au Pair est une réelle aventure ! Comme tu pourras le constater en consultant les différents témoignages, beaucoup de jeunes décident de vivre cette expérience hors du commun. Si partir Au Pair en Europe est plutôt commun, s’expatrier aux USA l’est moins mais séduit les plus aventurier(e)s comme ce fut le cas de Charlotte qui a accepté de nous livrer son témoignage !

Hello ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Salut, je m’appelle Charlotte, je viens d’avoir 22 ans et cela va faire 8 mois que j’ai quitté ma famille en France pour partir être au pair aux États Unis pour une durée de 1 an.

Est-ce partir aux Etats-Unis était pour toi un choix ou plus un hasard ?

Sincèrement, après mon bac je suis partie en classe préparatoire et après deux ans d’études à un rythme soutenu avant de revenir en fac classique, l’envie de voyager était assez forte. Du coup pour pallier au problème financier qui aurait fini par se poser, au voyage, et à la sécurité, l’expérience d’au pair semblait être la plus compatible.

Peux-tu nous dire ce que tu fais aux USA ?

New-York
New-York

En tant qu’au pair, le job est plus ou moins ce que l’on s’attend à ce qu’il soit: basique, s’occuper des enfants, partager la vie de famille, participer à la vie dans la maison. Bonus, dans ma « host family » je ne m’occupe que de deux ados (14 et 16 ans) ce qui peut être un avantage comme un inconvénient. Aussi, paradoxalement, je suis leur première et sans doute unique au pair, et ils m’ont accueilli en grande partie pour prendre part à l’échange culturel, et ma capacité à conduire mes deux teenagers à leurs activités. J’ai donc plus de temps libre que d’autres s’occupant de bébés ou enfants en bas âge, ce qui me libère assez mon planning pour pouvoir suivre des cours dans un « college » local ce qui est vraiment un gros point positif !

Que retiens-tu de ton expérience jusqu’à aujourd’hui ?

Vivre loin de chez soi, de ses amis, de sa famille pendant un an sans pouvoir les voir forcément ou leur parler (décalage horaire oblige) est un exercice à la fois très enrichissant mais aussi éprouvant. La différence de culture est présente, mais surtout réapprendre à vivre dans une autre famille, avec d’autres habitudes au quotidien, une nouvelle façon de voir les choses et d’appréhender telle ou telle situation et comment Les gérer, ça a été un vrai challenge les 2 premiers mois.

Comment est la vie quotidienne la ou tu vis ? Comment sont les habitants ? As-tu une anecdote à nous raconter ?

Copper Mountain Colorado
Copper Mountain Colorado

J’habite au Nord-Ouest de l’Etat de New York dans la ville de Rochester sur le lac Ontario, à 1h environ en voiture des chutes du Niagara et à presque 6h de Whashington D.C, NYC ou Boston pour vous situer. Avant d’arriver dans une ville de 250 000 habitants je vivais chez mes parents dans un village des Pyrénées. En dépit du fait que la famille au sein de laquelle je vis  m’ait inlassablement répété qu’il s’agissait d’une « petite ville tranquille » je m’attendais malgré tout à trouver une réelle différence dans le rythme de vie. En réalité, ça n’a pas vraiment été le cas. Aux Etats-Unis, 250 000 habitants c’est VRAIMENT une ville tranquille. L’absence de centre-ville contribue à cette quiétude. Il y a toutefois quelques bars sympas, mais surtout n’oubliez pas votre passeport pour entrer, car ici déjà les ID sont toujours vérifiées, bien plus qu’en France, mais en plus en tant qu’étranger, ils n’acceptent que très rarement un autre document que le passeport. En plus de ça, l’absence d’histoire des villes qui ont clairement était construites sur des points stratégiques, autour des axes routiers et non le contraire, est clairement plus visible que ce à quoi je m’attendais. Et finalement, après 8 mois ici, en regardant un film hollywoodien, en voyant les décors qui depuis la France me donnaient une impression de « faux » ou d’artificiel, paraissent en fait vraiment parfaitement raccord avec ce qu’il en est en réalité, pour l’anecdote.

Qu’est-ce que tu y as aimé ?

Les gens en général sont beaucoup plus détendus et vous parlent très facilement que ce soit sur les trottoirs, dans les magasins ou restaurants, ou même en voiture. Sauf les personnels des forces de l’ordre qui eux pour le coup font bien plus peur qu’en France. Venir d’un pays étranger attise la curiosité et facilite largement la discussion; ça n’est pas un mythe : les américains en connaissent très peu sur la France : mis à part la Tour Eiffel, ça se limite souvent à ça. En tant que française, quand je sors avec mes amies espagnoles et colombiennes ici, nos pays et les différences entre chez nous et la vie ici devient vite le centre d’intérêt général.

Quels endroits as-tu pu découvrir pendant ton séjour ?

Venice Beach - Los Angeles
Venice Beach – Los Angeles

J’ai eu la chance d’avoir une famille qui voyage beaucoup et je les suis dans beaucoup de leurs déplacements ! Jusque ici, j’ai pu aller à NYC, Long Island, Albany, les chutes du Niagara, Buffalo, Ithaca et la station de ski de Lake Placid, NY / Boston, Massachusetts / Phœnix, le Grand Canyon et Sedona, Arizona / LA, California / Cleveland, Ohio / Denver et Copper Mountain, Colorado / Atlanta, Georgia / Minneapolis, Minnesota / Detroit, Michigan / Toronto, Ottawa, Montreal et la station de ski de Mont Tremblant au Québec, Canada. Dans les quatre mois qu’il me reste je sais déjà que je vais aller à Whashington D.C et Philadelphie en passant par la Pennsylvanie, une semaine de vacances en août est prévue sur l’île de Terre Neuve au nord est du Canada aussi, et je vais essayer d’inclure un week-end à Atlantic City, puis l’une des trois ville (malheureusement il faut choisir) entre Chicago, Illinois / Seattle, Whashington / Miami, Floride . Une année bien remplie et qui pourtant ne couvre même pas la moitié de ce que je voudrai voir ici.

Quels conseils donnerais-tu à celles et ceux qui souhaiteraient partir Au Pair à l’étranger comme toi ?

« Voyager est vraiment génial dans le sens où cela permet vraiment de se découvrir soi même, de grandir et d’évoluer dans sa manière de penser. »

Les conditions de ton voyage détermineront vraiment la qualité de celui-ci. En tant qu’au pair, si l’aventure t’intéresse, il faut prendre en compte qu’il s’agit quand même d’un réel travail avec d’énormes avantages. Il faut bien choisir sa famille en fonction des affinités et même si la localité vient en second, elle est à considérée aussi car si tu viens de la ville, les États Unis sont vastes et ici la campagne est vraiment loin de tout ! Apres il faut être flexible et faire preuve d’une ouverture d’esprit.  Tu rencontreras plein de personnes de tous les horizons et pays différents ce qui est très enrichissant. Et la résilience est importante aussi; à trop espérer on est vite déçu tandis que ne pas espérer trop ouvre à de belles surprises et découvertes !!!

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

Complètement par hasard, j’ai vu un appel à témoignage sur une page fb pour les jeunes vivant ou ayant vécu à l’étranger.

Recommanderais-tu l’Etudiant Voyageur à tes proches ?

Oui, j’ai eu l’occasion de rapidement parcourir les différents articles et tout est sérieux, bien amené et base sur du témoignage et expériences vécues donc l’honnêteté prime en général. Il y a aussi une grande diversité sur les moyens d’entreprendre un déplacement à l’étranger ce qui est très chouette pour quelqu’un en début de projet qui hésites sur le pourquoi et les comment.

Merci à Charlotte pour son témoignage très complet qui reflète bien sa vie en tant qu’Au Pair aux USA ! Tu souhaites toi aussi vivre la même aventure ? Certaines agences comme Let’s Go Pair peuvent t’y aider !

En attendant de démarrer les démarches concrètes pour partir Au Pair à l’étranger, n’hésite pas à télécharger gratuitement notre guide « Au Pair » au format PDF !

 

 

Articles en relation

L’expérience d’Olivier parti au pair aux Etats-Unis

Claire

Mélanie, Au Pair en Angleterre, revient sur son expérience

Claire

La nouvelle vie de Fanny partie en échange universitaire à Montréal

Claire