AU PAIR

Séjour au pair : que prendre dans mes valises ?

Tu viens de décrocher ton séjour au pair ? Quitter, parfois pour la première fois, le cocon familial pour vivre une aventure à l’étranger est galvanisant. Mais, au moment de faire ses valises pour plusieurs mois de voyage, il arrive d’être perdu et de ne pas savoir quoi emmener. Pour ne rien oublier, l’Etudiant-Voyageur.fr t’aide à boucler tes bagages pour un séjour au pair réussi.

Séjour au quoi ?

Le séjour au pair est un bon moyen de concilier la découverte culturelle et l’apprentissage d’une langue. Mais, ce programme n’équivaut pas à des vacances où règnent la paresse et le farniente ! En effet, la finalité pour les étudiants qui franchissent le pas est d’être en immersion dans un pays tout en gagnant de l’argent. Intégré à une famille d’accueil, la fille ou le garçon au pair est logé et nourri, et perçoit bien souvent une rémunération contre différentes tâches à effectuer pendant la durée de son séjour qui varie en mois voire en années. Ces dernières peuvent différer. La garde d’enfants en bas-âge est souvent la première idée reçue. Néanmoins, ce serait réduire les possibilités du séjour au pair. L’étudiant devient plutôt un membre temporaire mais à part entière de la famille et s’occupe des tâches ménagères qu’exige le quotidien de la famille. Il ou elle a également un vrai rôle enrichissant à jouer dans l’éducation des enfants, prenant parfois le relais de parents qui peuvent être débordés par le quotidien métro-boulot-dodo. La fille ou le garçon au pair devient ainsi une grande-sœur ou un grand-frère pour la famille qui le reçoit. Les expériences vécues par d’autres jeunes comme toi révèlent un épanouissement personnel, une ouverture d’esprit sans limite et un gain de maturité irréfutable. Comme beaucoup d’autres séjours à l’étranger (stage, emploi ou séjour linguistique), le programme au pair est une bonne manière de se lancer dans la vie active.

Les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne : les destinations phares

Si l’aventure au pair te tente, il te suffit de choisir le pays d’accueil. Il faut savoir que les destinations ne manquent pas et restent à portée de vol, principalement dans le continent européen. Il est ainsi possible de le faire en Belgique, en Suisse, en Autriche, en Norvège, en Allemagne ou encore au Pays-Bas. Mais, l’Europe n’est pas le seul pourvoyeur de séjour au pair. Les pays hors-Europe sont nombreux comme le Canada, l’Australie, la Chine ou la Nouvelle-Zélande, principalement des nations anglophones. Malgré tout, les pays les plus prisés restent l’Angleterre et les Etats-Unis pour notamment apprendre ou approfondir son anglais. Pour participer à ces programmes, il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’être bilingue car c’est l’objectif premier de ce séjour d’exception. En revanche, il est demandé aux candidats d’avoir un niveau d’anglais correct afin de pouvoir tenir des conversations et banales avec les familles d’accueil. Si tu estimes être mauvais en langues et plus précisément en anglais, tu te surprendras à apprendre très vite en côtoyant quotidiennement des bébés anglais ou américains. Car, eux aussi, ils apprennent à parler !

Après avoir décroché ton séjour au pair, vient l’ultime étape du bouclage des valises. Partir plusieurs mois à l’étranger demande de la préparation et de la rigueur pour ne rien oublier dans ses bagages. Le volume et le poids des valises, les vêtements ou les objets fétiches que l’on emmène partout, le choix est bien souvent peu évident. Tour d’horizon des conseils à prendre en compte pour voyager l’esprit léger.

Quelle taille de valise privilégiée ?

Habitué à partir que quelques jours ou deux semaines, tu risques de te trouver hébété au moment de faire des valises pour au minimum six mois si tu pars en Angleterre et au moins douze mois si tu t’envoles pour les Etats-Unis. C’est le principal conseil : plus grands seront tes bagages et mieux ce sera. Mais, bien souvent les compagnies aériennes limitent les dimensions et le poids des valises. Compte au maximum une trentaine de kilos en moyenne (10 kilos pour les bagages à main, en cabine, et 20 kilos pour les valises placés en soute). Sans quoi, tu devras t’acquitter de frais supplémentaires parfois couteux d’une cinquantaine d’euros par bagage en plus. L’autre grand risque que tu prendras serait de les remplir à ne plus pouvoir les fermer. Grave erreur car il te faudra de la place pour le retour. Et oui, tu devras certainement ramener des souvenirs pour ta famille ou pour tes proches ! De même pour ta famille d’accueil : pour bien commencer ton séjour au pair, tu peux ramener des produits typiques de ta région pour les faire découvrir. Evite les fromages odorants, les tripes ou le pied porc qui pourraient repousser tes hôtes.

Les papiers administratifs en priorité

Avant de boucler ta valise et la faire rouler sur le parvis de l’aéroport de Paris ou de Marseille-Provence, le voyageur devra penser à tous les papiers dont il aura besoin à l’aéroport et sur place. Un conseil : pense à bien les lister et à les cocher une fois qu’ils sont placés dans ton bagage à main, un sac à dos de préférence. Parmi ces nombreux documents à ne pas oublier :

  • La carte d’identité valide ;
  • Le passeport valide avec le visa collé selon la destination (Etats-Unis par exemple) ;
  • La réservation pour le vol ;
  • La carte d’assurance-maladie : se renseigner sur sa couverture à l’étranger auprès de son assurance ;
  • Le carnet international de vaccination non-obligatoire mais recommandé selon la destination ;
  • Le permis de conduire si nécessaire sur place.

Un guide de survie pour la langue

Atterrissant dans un pays étranger, le candidat au voyage au pair doit penser à apporter un guide de conversation de la langue locale. Il l’accompagnera tout au long de son séjour et permettra de tenir des conversations avec la famille d’accueil ou des amis. Avant de devenir un parfait bilingue, ce petit livret te sera bien utile au moment des inévitables blancs auxquels tu devras faire face. Le guide de conversation peut se compléter avec un dictionnaire traduit. Pour ces ouvrages (très) utiles, le format de poche est conseillé afin de les ranger facilement dans un sac à dos.

Des vêtements adaptés au climat

« Quels vêtements vais-je mettre pendant mon séjour au pair ? ». Cette question, tu te la poseras forcément ! Avant de placer des habits à la va-vite et de devoir les enlever car ils ne te conviennent pas, prends bien soin de te renseigner sur le climat et la saison du pays dans lequel tu vas te rendre. La remarque paraît futile mais il est vite arrivé de se faire surprendre par les températures négatives des pays scandinaves, le climat aride de certaines régions américaines ou bien la tristement célèbre pluie londonienne. Les gants, le bonnet, l’écharpe, l’imperméable, les lunettes de soleil ou bien le maillot de bain deviendront primordiaux. La famille d’accueil qui reçoit le jeune étudiant au pair propose généralement de lui laver ses vêtements, ce qui apparaît comme un plus non-négligeable au moment de faire un choix pour les habits à prendre. Ne te focalise pas trop dessus. Si les vêtements prennent la place la plus importante dans tes bagages, il n’est pas conseillé de faire une valise entière avec. Choisis les vêtements confortables avec lesquels tu es à l’aise. Et, n’hésite pas à varier les styles : tenue détente (jeans, t-shirts ou polos), tenue sportive (shorts et baskets) ou tenue de soirée (chemises ou robes) afin de ne manquer de rien quel que soit la situation.

Occuper son temps libre

La grande force du voyage au pair est aussi et surtout de pouvoir découvrir le pays visité. Seul ou en compagnie d’amis tout juste rencontrés, la fille ou le garçon au pair doit profiter un maximum de son temp libre pour découvrir ce qui l’entoure. Musées, sports ou encore festivals, les opportunités ne manquent pas. Et, pour les moments passés avec la famille d’accueil, c’est l’occasion de rapporter des jeux de carte ou de société français. Ou faire partager une passion à tes hôtes comme la photographie, le dessin, la lecture ou la musique. Voyager, c’est adopter le mode de vie des autres mais aussi ramener un peu de soi pour le partager.

Immortalise tes souvenirs

Sauf si tu te destines à une carrière internationale ou que tu désires lancer ton blog de voyages, tu n’auras pas tous les jours l’occasion de réaliser une telle aventure sur plusieurs mois à l’étranger. Les souvenirs gardés bien profond dans un coin de la tête ont malheureusement leurs limites. Un appareil photo réflex ou bridge est l’idéal pour capturer les meilleurs moments de son voyage et ainsi découvrir une passion pour la photographie. A défaut, avec un budget limité, un smartphone fera l’affaire. Quoiqu’il arrive, pense à prendre un disque dur ou une clé USB avec ton ordinateur pour stocker les plus beaux selfies et les meilleures vidéos de ton séjour au pair.

Un mot d’ordre : le strict nécessaire !

Que ce soit pour les vêtements, les produits de beauté ou les objets numériques, contente-toi du nécessaire. Tu préserveras ainsi ton dos et ton portefeuille. Le futur voyageur en herbe que tu es doit aussi savoir se passer du superflu. Comme par exemple la nourriture ! Etant donné que la famille d’accueil te nourrit pendant ton séjour, prévois uniquement les repas pendant ton transport. Un sandwich et quelques encas dans le bagage à main suffiront. Et, si les petits-déjeuners salés à l’anglaise ne te conviennent pas, il n’est pas non plus exempté d’acheter sur-place en cas de mal du pays.

Les objets insolites à ne pas oublier

L’Etudiant-Voyageur.fr a pensé à tout et a concocté pour toi une liste des dix objets insolites à avoir avec soi en cas de séjours au pair en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis :

  • Un adaptateur de prises anglaises qui différent des branchements français. Cette astuce vaut aussi bien pour les Etats-Unis.
  • Un chapeau de cowboy pour étaler tes talents sur la dance du Madison en soirée.
  • Les sept tomes d’Harry Potter en vue de préparer une visite au musée du célèbre sorcier situé au nord-ouest de Londres.
  • Un parapluie ultra-étanche pour parer aux chutes de… chats et de chiens. Car oui, en Angleterre, l’expression « il pleut des cordes » se transforme par « it is raining cats and dogs » ! Le parapluie te sera aussi utile si tu décides de visiter les chutes du Niagara à la frontière américano-canadienne.
  • Tes chaussures de randonnée pour parcourir les plaines étendues du Névada ou slalomer entre les geysers du parc de Yellowstone.
  • Du café en grain ou moulu lorsque tu auras définitivement contracté une intolérance au thé pris durant le tea time.
  • Ton collier à fleur offert par tes amis pour tes dix-huit ans afin de passer inaperçu à Hawaï.
  • Le coffret intégral du groupe de rock les Beatles à écouter très fort au moment de l’atterrissage à Liverpool.
  • L’intégrale de la série télévisée américaine « Une nounou d’enfer » pour ne pas reproduire les mêmes comportements avec les enfants que tu auras, toi, à garder !
  • Un portrait de la reine d’Angleterre à accrocher au-dessus de ton lit : tu faciliteras grandement ton intégration au sein de ta famille d’accueil anglaise aux penchants royalistes.
PARTAGEZ SUR
partager sur facebook partager sur twitter partager sur Google+ partager sur Pinterest