Image default

L’expérience de Charlotte en séjour solidaire à Madagascar

Notez cet article
Je suis joyeuse, avenante. J’adore voyager et j’adore découvrir de nouveaux pays de nouvelles cultures.

Partir à Madagascar était-ce un choix ou un hasard ?

Partir à Madagascar était un choix, c’était même mon rêve depuis l’âge de 8 ans, je ne sais pas pourquoi mais c’est un pays qui m’attirait beaucoup depuis toujours !

Peux-tu nous parler de ce que tu as fait durant ton séjour ?

Je suis parti à Madagascar en séjour solidaire par le biais du CE de l’entreprise où travaillent mes parents. En trois semaines nous avons participé à la construction d’une école publique à Antsirabe. Nous étions logés dans un centre pour enfants de la rue qui sont accueillis depuis quelques années. Nous avons donc pu être vraiment en contact avec la population. Nous avons aussi participé à des activités avec l’association Grandir’a Antsirabe : « Dance la rue » et « BiblioPousse ». Ces manifestations ont pour but de réunir les enfants de la rue, par le biais de la dance ou de la lecture. Le but étant de leur expliquer que des centres sont présents pour les aider à sortir de leur situation, et pour leur permettent de continuer leurs études.
14193806_1131982506878233_1344274173_n

Qu’as-tu retenu de ton expérience dans l’humanitaire ?

Le voyage solidaire apporte beaucoup et permet d’être vraiment au contact de la population. En plus de cela, les Malgaches sont des gens adorables qui donnent énormément, et ne cherchent qu’à faire découvrir leur pays et leur culture. Cela m’a permis aussi de me rendre compte du confort de vie que j’ai en France, et aussi le fait que beaucoup de choses sont accessoires.

Que peux-tu nous dire sur la vie en général dans la ville où tu étais, et sur ses habitants ? As-tu eu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

« Madagascar est un pays MAGNIFIQUE, malgré les idées que l’on peut entendre, ce n’est pas uniquement un pays pauvre. »

Certes la pauvreté est très présente mais il y a également beaucoup à voir et à découvrir. Le mode de vie est très différent de la France, ou même de tous les autres pays que j’ai pu visiter jusque là. La pauvreté dans les premiers jours du séjour nous a interpellé car personne ne peut rester insensible à un enfant de 6 ans qui mendie dans la rue avec sa petite sœur d’à peine 1 an sur le dos.
Etant donné que le pays entier est pauvre il n’y a pas d’énorme différence entre les habitants. Forcément le choc culturel fut présent dans les premiers jours mais il a été encore plus difficile au retour en France. La vie à Antsirabe est plutôt tranquille, les habitants sont assez peu habitués à voir des vazahas (étrangers), alors en ville on entendait souvent les enfants crier « Bonjour vazahas !« .

Qu’est-ce que tu y as aimé ?

Ce que j’ai le plus aimé à Madagascar ? C’est la bonne humeur des habitants et leur accueil chaleureux ! Les paysages sont également magnifiques et très variés !
14248085_1131981623544988_1178460454_o

Quels endroits as-tu pu découvrir durant ton séjour humanitaire ?

J’ai découvert Antsirabe (la deuxième ville du pays), et un petit village au sud-Est de l’île qui s’appelle Mangily à 1h de Morondava. J’ai également vu deux lac magnifiques pas loin d’Antsirabe, notamment le lac Titriva. Je suis aussi passé par la côte ouest lorsque l’on est allé à Morondava. J’ai vu une plage paradisiaque à une heure de pirogue du petit village ou on se trouvait. Une plage accessible uniquement par pirogue parce qu’il fallait traverser la Mangrovz.  J’ai aussi eu la chance d’apercevoir de magnifiques couchers de soleil sur l’allée des Baobabs. Enfin j’ai pu voir des lémuriens dans une réserve près de Morondava.
14182095_1131981790211638_1164167065_n

Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

Un voyage solidaire se prépare, il faut se renseigner sur le pays où l’on va.

« C’est une expérience inoubliable et hors du commun que je souhaite à tout le monde ! »

Ça change la vision sur la vie. Il ne faut pas partir avec des a priori sur la population ou sur le pays, mais juste partir à la découverte. Une fois dans le pays il ne sert à rien de comparer avec le pays en question avec celui d’où l’on vient ou que l’on a déjà visité avant, car chaque pays est différent !

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

Sur Twitter

Recommanderais-tu l’Etudiant Voyageur à tes ami(e)s ? Et pourquoi ?

Oui car on peut lire les témoignages de différentes personnes pour différents pays !

Articles en relation

L’expérience de Julie partie en séjour au pair en Chine

Claire

L’expérience d’Anaïs, fille au pair en Espagne

Claire

L’expérience de Jeanne partie en Alaska avec Work and Travel

Claire