Image default

Le volontariat en Thaïlande : une bonne action humanitaire

Notez cet article

Le repos du guerrier bouddhiste à la manière de John Rambo te tente ? Saches que la Thaïlande est un pays multiculturel, un carrefour de peuples et de religions. Cependant un problème majeur réside dans ce pays : le système d’éducation thaïlandais ne valorise pas le travail des enseignants. En d’autres termes, les professeurs ne sont ni reconnus ni respectés. L’enseignement semble être une profession peu enviable qu’on choisit par défaut, semblant être dû au fait que le salaire de ces derniers reste très bas. Tu te demandes donc comment venir en aide à ces enfants qui ne demandent qu’à apprendre ? Et bien figures toi qu’il existe une façon de les aider : le volontariat. Dans cet article nous t’accompagnerons dans ta démarche pour un service de volontariat en Thaïlande.

Quel dispositif pour effectuer un volontariat en Thaïlande ?

Pour faire un volontariat en Thaïlande il existe le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) qui est un dispositif encadré par la loi du 23 février 2005, ayant pour objet « l’accomplissement à temps plein d’une mission d’intérêt général ». Le VSI engage mutuellement un organisme d’envoi et un volontaire et est contractuel.

Le principal intérêt pour toi que représente le VSI est que tu pourras satisfaire un désir d’engagement, en effet il offre un cadre éthique, une utilité sociale et sociétale, un parcours sécurisé au plan administratif et financier ainsi qu’une expérience professionnelle. Le VSI participe donc à ton apprentissage, il permet d’exercer des responsabilités et d’affirmer ses compétences ainsi que ses aptitudes dans un contexte culturel étranger. On peut dire qu’il permet de se réaliser au plan humain et professionnel.

Quelques partenaires d’accueil pour un volontariat en Thaïlande

Ici nous t’avons sélectionné deux partenaires qui nous semblent être assez intéressant et sûr pour que tu puisses effectuer ton volontariat en Thaïlande dans les meilleures conditions possibles.

Le premier est le VSA, une organisation sans but lucratif et non-gouvernementale créée en 2008 qui coordonne des projets de volontariat pour des personnes de tout âge, culture, religion et origine. Son action se base sur le fait que cette organisation pense que tous peuvent vivre en communauté et sont capables de coopérer dans le respect mutuel et sans avoir recours à la violence. Leurs projets de volontariat sont donc une occasion d’expérimenter une autre manière de vivre tout en participant à des chantiers utiles à la communauté sur place.

Le second partenaire que nous te proposons est le DaLaa, est une organisation non-gouvernementale créée en 2004 et située à Hat Yai/Songkhla (au sud de la Thaïlande). Les objectifs principaux de DaLaa sont de soutenir les communautés locales et les projets de développement existant afin de créer une compréhension mutuelle entre volontaires thaïlandais, internationaux et les populations locales, et de préserver autant que possible la nature et la culture.

Procédure à suivre pour l’obtention d’un visa

Si tu penses effectuer un séjour supérieur à 30 jours, un visa délivré avant le départ est obligatoire. Dans le cadre d’un séjour inférieur à 30 jours, il y a la possibilité de faire le visa sur place en arrivant. Si tu arrives par voie terrestre, le visa sur place sera de 15 jours, alors que si tu arrives en avion, ce dernier sera de 30 jours lorsque tu en fais la demande à l’aéroport.

Il faut savoir que les visas touristiques sont délivrés par les ambassades de Thaïlande à l’étranger, mais leur durée ne peut excéder 3 mois. Fais attention aussi à une chose : la durée du séjour mentionnée sur le visa est très souvent réduite à ton passage à la frontière par les services de l’immigration. Il convient de vérifier avec la plus grande attention la date maximum autorisée mentionnée sur le tampon d’entrée. Il convient également de vérifier qu’un tampon d’entrée mentionnant la date d’entrée dans le pays a bien été apposé sur le passeport lors du passage de la frontière (surtout par voie terrestre ou maritime). Faute de quoi, en cas de contrôle ou lors de la sortie du territoire, les autorités de l’immigration considéreront ton entrée comme illégale et les contrevenants devront alors en répondre devant un tribunal.

Naturellement, on t’invite à consulter le site de l’ambassade thaïlandaise avant ton départ afin de te tenir informer d’éventuelles modifications.

Articles en relation

Le volontariat à l’international comme leçon de vie

Claire

Partir faire un bénévolat au Costa-Rica

Claire

L’écovolontariat international s’adresse aux amoureux de la nature

Claire