Image default

Les différentes formes de volontariat à l’international

🕒 Lecture 4 minutes
Les différentes formes de volontariat à l’international
4.6 (92%) 5 votes

Si vous êtes intéressé par une année de césure, le volontariat à l’international est ouvert aux jeunes qui veulent voyager et se rendre utile. Des volontariats promettent de démarrer une carrière à l’étranger. Focus sur les différents volontariats et leurs bénéfices.

Qu’est-ce que le volontariat ?

Le volontariat à l’international est un programme de voyage à l’étranger très en vogue ces dernières années. En effet, il comporte des avantages aussi bien pour les personnes volontaires que pour ceux qui en accueillent (entreprises, associations ou fondations). À mi-chemin entre le salariat et le bénévolat, le volontariat est un engagement à temps plein ou à temps partiel. Le volontaire effectue une mission plus ou moins longue dans de nombreux domaines. Il s’agit, le plus souvent, d’une mission à caractère humanitaire. Les jeunes qui optent pour ce programme le font dans l’objectif de se rendre utile.

Les 8 principaux volontariat à l’international

  1. L’engagement de service national civique
  2. Le volontariat de service civique à l’étranger
  3. Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E.)
  4. Le Volontariat International en Administration (V.I.A.)
  5. Le Volontariat de Solidarité Internationale (V.S.I.)
  6. Le Service Volontaire Européen (S.V.E.)
  7. Le Volontariat du Patrimoine à l’étranger
  8. Le Volontariat des Nations Unies (V.N.U.)

L’engagement de service civique

Ce type de volontariat à l’international est ouvert à toutes les personnes âgées de 16 à 25 ans de nationalité française sans aucune condition de diplôme requise. Avec une indemnisation de 467€ net par mois, l’engagement de service civique permet de compléter un travail à temps partiel ou de continuer ses études. En effet, la mission dure entre 6 et 12 mois pour une durée de travail de 24 heures par semaine au minimum. La mission de service civique peut se faire dans n’importe quel pays.

Le volontariat de service civique à l’étranger

Pour effectuer un volontariat de service civique à l’étranger, il faut être âgé de 25 ans ou plus. Le volontaire international réalise des missions d’intérêt général pendant 6 à 24 mois pour des structures associatives et perçoit une indemnisation ainsi qu’une prise en charge complète de la couverture sociale. Le volontaire en service civique à l’étranger est placé sous tutelle de l’ambassade du pays d’origine à l’étranger. Pour postuler, il faut passer par une inscription sur le site internet du service civique.

Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E.)

Le Volontariat International en Entreprise permet à des patrons d’entreprises françaises d’envoyer des jeunes de 18 à 28 ans dans des pays étrangers. Le V.I.E. se matérialise par une mission d’une durée de 6 à 24 mois. Tous les types de métiers sont disponibles et le volontaire peut être rémunéré jusqu’à 3 500 euros par mois selon les pays. Le caractère rémunératoire pousse les jeunes diplômés à tenter l’aventure avant de démarrer une carrière à l’étranger.

Le Volontariat International en Administration (V.I.A.)

Les missions de Volontariat International en Administration s’effectuent dans des endroits tels que les ambassades, les consulats ou encore les laboratoires scientifiques. Durant le V.I.A, le volontaire se doit d’être disponible à temps complet. Pour être éligible au programme, il doit avoir entre 18 et 28 ans, être ressortissant d’un pays de l’Espace Économique Européen (E.E.E.), être étudiant ou diplômé en recherche d’emploi et accepter les obligations de discrétion, de réserve et de convenance liées à la mission. En échange de son travail, le volontaire perçoit une indemnité mensuelle variant de 701,90 euros à 3 545,42 euros en fonction du pays. La mission dure entre 6 et 24 mois.

Le Volontariat de Solidarité Internationale (V.S.I.)

Le Volontariat de Solidarité Internationale consiste à partir faire une mission d’intérêt général de deux ans maximum dans un pays en voie de développement. Ce type de volontariat à l’international est considéré comme une action humanitaire. Même si la durée maximum est de deux ans, il est possible d’enchaîner plusieurs missions à la suite pour une durée maximale de 6 ans.

Le Service Volontaire Européen (S.V.E.)

Grâce au Service Volontaire Européen, de nombreux jeunes de 18 à 30 ans peuvent partir dans un pays du corps européen pendant deux à douze mois pour réaliser un projet d’intérêt général. La plupart du temps, les jeunes choisissent cette forme de volontariat à l’étranger dans le but d’améliorer ou de gagner en compétences. C’est aussi un bon moyen d’améliorer son niveau en langue étrangère.

Le Volontariat du Patrimoine à l’étranger

Pendant deux à quatre semaines, une trentaine de jeunes âgés de 18 à 30 ans intègrent un « camp d’action » dans le but d’entreprendre des actions concrètes. Ces chantiers du patrimoine entendent jouer un rôle actif dans la promotion et dans la préservation de l’héritage culturel. Cette forme de volontariat à l’international s’adresse aux amoureux du patrimoine et à ceux qui souhaitent révéler leur passion pour l’Histoire et pour la Culture.

Le Volontariat des Nations Unies (VNU)

Le Volontariat des Nations Unies permet d’intégrer une organisation de l’ONU qui lutte pour soutenir la paix et le développement dans les pays défavorisés. Les conditions pour devenir volontaire des Nations Unies sont relativement nombreuses. Il faut, entre autres, être âgé de 25 ans minimum (sans limite maximale), avoir un diplôme universitaire ou un diplôme de technicien supérieur, avoir plusieurs années d’expérience dans le métier visé et avoir de bonnes connaissances en langue étrangère (anglais et espagnol surtout).

Les bénéfices du volontariat à l’étranger

Réaliser un volontariat à l’international comporte plusieurs avantages. Ils ne sont pas que d’ordre professionnel, bien que ce soit un moyen d’étoffer son CV et de se faire connaître à l’étranger. Un volontaire aura surtout la chance de découvrir une nouvelle culture et faire de nouvelle rencontres. Ce changement de vie induit aussi un développement personnel incontournable. Un volontariat est l’occasion de mûrir son projet de vie et donner plus de sens à son existence. Ceux qui sont partis le disent : à son retour en France, l’ancien volontaire gagne en maturité, en indépendance et en ouverture d’esprit.

bannière générale pour télécharger les guides

Articles en relation

SVE : comment partir en Service Volontaire Européen ?

Volontariat à l’étranger : travailler en échange d’un logement

V.I.E et V.I.A : quel volontariat choisir ?