Image default

L’expérience d’Hippolyte en semestre d’études à Sydney

Notez cet article

Un semestre d’études pas comme les autres

De plus en plus d’écoles proposent à leurs étudiants de partir faire un semestre d’études à l’étranger. C’est l’occasion pour eux de s’améliorer dans une langue, de découvrir une autre culture, d’apprendre autrement et bien-sûr d’enrichir leur CV ! Hippolyte a eu la chance de pouvoir vivre cette expérience à Sydney en Australie et il a accepté de nous la raconter !

Salut ! Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Salut ! Je suis étudiant en master 1 de management à l’IAE d’Aix-Marseille Graduate School of management. J’ai 23 ans et d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé voyager pour découvrir de nouvelles villes, de nouveaux paysages et de nouvelles personnes. Voyager dans le cadre de mes études ou à titre personnel m’a permis de grandir et de me construire.

Partir en Australie était-ce un choix ou un hasard ?

Mon école nous a proposé de passer un semestre à l’étranger pour étudier, j’ai décidé de tenter Sydney et ça a marché ! Donc partir était un choix qui s’inscrivait dans mes études.

Peux-tu nous parler de ce que tu as fait à Sydney ?

8 ans après être allé à Sydney pour la première fois j’ai aimé redécouvrir la ville différemment. Sydney est une très grande ville, elle permet de nombreuses balades et sorties et il y en a pour tous les goûts. Il y a bien sûr l’opéra et le Harbour Bridge mais aussi de très nombreux parcs, des plages pour surfer, des réserves naturelles, des musées (souvent gratuits), des galleries d’art… Vous pouvez aller découvrir la faune local au zoo de Taronga (vous pourrez obtenir un billet à 1$ seulement si vous y allez le jour de votre anniversaire) ou à l’aquarium de Sydney, partir observer les baleines, passer du temps sur l’un des marchés de Sydney (je recommande le carrriageworks farmers market à deux pas de l’université de Sydney tous les samedis), boire un verre dans l’un des nombreux bars de la King Street dans le quartier de Newtown ou faire les magasins en passant par la Strand Arcade. Il y a beaucoup d’autres choses à découvrir à Sydney, et si la ville vous ennuie vous pouvez partir en excursion dans les blue mountains, le train pour y aller ne coûte que 2$ et quelques le dimanche. Au delà de Sydney je projette d’effectuer un road trip pendant une dizaine de jour des Whitsundays à Brisbane, on nous a promis plages paradisiaques et animaux exotiques !

Qu’as-tu retenu de ton expérience ?

Ce n’est pas encore fini mais pour le moment mes différentes expériences ont été très positives. On se sent très bien à Sydney, et c’est impossible de s’y ennuyer !

Que peux-tu nous dire sur la vie en général à Sydney ainsi que sur ses habitants ? As-tu vécu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

La ville de Sydney est très grande et s’y repérer peut être un peu déroutant au début. La plupart des bus n’annoncent pas l’arrêt à venir donc il est facile de se tromper au début. Si tu préfères prendre le vélo il faut savoir que le port du casque est obligatoire au risque de devoir payer 300$ d’amende et il ne faut pas t’attendre à beaucoup de pistes cyclables. Sydney est une ville construite pour les voitures et ça se ressent beaucoup. Au delà de ça, les habitants vous renseigneront sans problème si vous vous êtes perdu ! Il n’y a pas de centre ville à proprement parler à Sydney, chaque quartier a son identité et propose des expériences variées.

Qu’est-ce que tu y as aimé ?

Ce que j’ai particulièrement apprécié à Sydney c’est que malgré sa taille et le nombre de personnes y habitant, on ne se sent pas jamais étouffé par la ville ! Les parcs, zones naturelles protégées et les plages aident beaucoup à faire de Sydney une ville à l’atmosphère très agréable.

Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

Si vous envisagez un road trip en Australie cherchez un van à « relocaliser ». La plupart des gens qui louent une voiture font un aller simple vers leur destination, les compagnies de location cherchent donc des personnes pour ramener le véhicule là où il a été loué. Le gros avantage c’est que vous ne payez rien ou presque pour voyager, certaines compagnies prennent même l’essence en charge. Il faut juste que vous soyez flexibles sur vos dates de voyage.

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

Un ami m’en a parlé.

Recommanderais-tu l’Etudiant Voyageur à tes ami(e)s ? Pourquoi ?

Oui, beaucoup d’informations disponibles !

Merci beaucoup à Hippolyte pour son témoignage qui nous donne envie de vivre la même expérience !

Articles en relation

L’expérience de Vanessa partie au pair en Angleterre

Claire

Stage à New-York : Marianne se fait brosser le portrait par l’Etudiant Voyageur

Clémentine

L’expérience en Erasmus de Jeremy à Cork

Claire