Image default

Comment lutter contre sa peur de l’avion ?

Notez cet article

Tu t’apprêtes à partir vivre une expérience à l’étranger et tu n’as pas d’autres choix que de prendre l’avion ?  Ce moyen de transport a beau être le plus sûr du monde,  une étude réalisée par IATA (Association internationale du transport aérien), met en exergue que 20% de la population mondiale est aérodromophobique. Ce mot barbare désigne ceux d’entre nous qui ont la phobie des transports aériens. Tu en fais partie ? Ne t’inquiètes pas, des solutions existent pour atténuer ce mal-être aérien. Dans cet article, nous irons investiguer sur ces remèdes.

Les solutions pour vaincre sa phobie de l’avion

Avant le grand départ

Premièrement, pour quelqu’un qui craint de prendre l’avion, il est d’abord préférable d’envisager des trajets de courtes durées qui te familiariseront avec l’environnement. Inutile en effet de te lancer directement pour un Paris/ New-York, à moins que tu n’aies pas d’autres choix !

Preuve que tu n’es pas le ou la seul (e) à être victime de la peur de l’avion, des stages dispensés par des entreprises spécialisées ou même des compagnies aériennes existent ! Les témoignages de ceux qui y ont participé sont par ailleurs très positifs. Il existe même un Centre de traitement de la peur de l’avion ! Tous ont le même leitmotiv : lâcher prise !

L’objectif de ces professionnels est de faire prendre conscience de l’irrationalité qui caractérise beaucoup tes peurs. Par groupe, des travaux sont aussi mis en place afin de travailler sur sa respiration. Celle-ci joue en effet un grand rôle dans le contrôle de soi et de ses émotions. Par la suite, un simulateur de vol est installé afin de permettre aux participants de se mettre en situation réelle afin de se sentir prêt à s’envoler une fois le stage terminé ! Il est également souvent rassurant de s’apercevoir que tu n’es pas le seul à être aérodromophobique.

Pour la plupart, tes peurs sont irrationnelles. Afin de t’en apercevoir et de les éliminer de ton esprit, tu peux te renseigner sur l’aspect théorique de l’aviation. Fais tes propres recherches pour savoir par exemple comment fonctionne un avion ? Quelles est l’origine des turbulences ? Quelles sont les caractéristiques des différentes phases de vol ? Qu’est-ce qui est prévu en cas d’accident ? Etc. Une fois toutes ces informations emmagasinées, tes peurs deviendront sans doute beaucoup plus futiles.

Encore du rationnel ! Rien de tel que de voir noir sur blanc quelques chiffres et statistiques pour s’apercevoir de la rareté suprême des accidents aériens ! Pour te donner une idée, en 25 ans, le nombre de passagers à plus que doublé (il est passé de 1 à 2.3 milliards) et pourtant le nombre de décès causés par des accidents d’avion a été divisé par 4 ! Aussi, afin que tu puisses mettre tes peurs en perspective : 15 000 à 20 000 appareils effectuent chaque jour environ 80 000 vols reliant 14 000 aéroports, soit un atterrissage et un décollage chaque seconde ! De quoi atténuer tes appréhensions non ?

Si tu en as la possibilité, afin de diminuer tes angoisses, privilégie les vols directs. Souvent plus onéreux, ils te permettront néanmoins d’avoir l’esprit plus tranquille et de ne pas penser à ta prochaine correspondance. Si cela n’est pas possible, regarde bien le temps que tu as entre tes correspondances. Cependant, dans la majeure partie des cas, tu n’auras pas à assurer le transfert de tes bagages d’un avion à un autre, celui-ci étant communément assuré par la compagnie.

Afin d’éviter tout stress inutile à l’aéroport, pense à bien préparer tes affaires. Évite pour cela de faire ton bagage au dernier moment, dans la précipitation. Pour te faciliter la tâche, tu peux te faire une liste des indispensables à emporter, et cocher au fur et à mesure ce que tu as mis dans ta valise. Le jour de ton départ, habille toi avec des vêtements amples qui seront confortables pour la durée du vol. Enfin, prévois bien de partir quelques heures en avance afin de prendre ton temps une fois arrivé à l’aéroport.

Pendant le vol

On l’oublie souvent en ne voyant en eux que leur aspect commercial, mais le personnel de bord est aussi présent pour t’aider à passer un bon vol. Voilà pourquoi, il est préférable d’exprimer dès l’entrée dans l’appareil, ses angoisses. Ainsi, tu pourras être pris en charge de façon individuelle et tu te sentiras sans doute beaucoup plus rassuré !

Parfois, selon la compagnie aérienne que tu décides de prendre, tu as la possibilité de choisir gratuitement ou non ton siège. Dans la mesure du possible, essaie de choisir une place située au dessus de l’aile de l’appareil. Aussi, c’est à cet endroit que tu sentiras le moins les turbulences.

Si tu es affairé à autre chose, tu ne penseras plus à tes angoisses ! Rien de tel pour se faire que d’acheter quelque chose à manger ! Le personnel de bord propose souvent une large variété de snacks que tu pourras déguster, car contrairement à ce qui est communément répandue, la nourriture est tout à fait acceptable pour la majorité des compagnies !

Si tu effectues un vol long-courrier, il est fort probable que tu aies à ta disposition un écran individuel te permettant le visionnage d’une large palette de films ! Aussi, des écouteurs te seront parfois offerts afin que tu puisses écouter un choix de musique relativement conséquent ! Rien de tel pour passer le temps et se changer les idées !

Si en revanche tu effectues un vol court ou moyen-courrier, tu n’auras pas systématiquement la possibilité de visionner des films ou d’écouter de la musique. Pense-y dans ce cas et prépare des films sur ton ordinateur et des musiques sur ton téléphone ! Tu pourras en profiter de la même manière si tant est que ceux-ci doivent bien-sûr être en mode avion !

L’alcool peut avoir un premier effet relaxant mais sache qu’en réalité il n’a aucune vertu anxiolytique bien au contraire ! D’abord euphorisant, l’alcool va devenir un véritable anxiogène et peut être accompagné de mal de crâne. Aussi, il va augmenter le rythme cardiaque et la pression sanguine favorisant les crises de paniques. A bannir donc !

Appliquer la technique des « 4R » 

  • Réagir : Ne pas se laisser entraîner dans la spirale de l’anxiété qui te mènerai directement à une crise d’angoisse.
  • Réguler : réguler sa respiration. Comme évoqué précédemment, cela peut jouer un rôle majeur dans la maîtrise du stress.
  • Relaxer : relaxe tes muscles ce qui aura pour effet de t’apaiser et d’amoindrir tes émotions.
  • Remémoration des souvenirs agréables pour maintenir cet état de sérénité.

Tu as désormais toutes les solutions pour être serein en avion ! Bien-sûr ces solutions ne sont pas miraculeuses mais pourront néanmoins t’aider à appréhender calmement ton futur trajet aérien !

Articles en relation

Retour en France : mini guide anti-déprime

Clémentine

Partir à l’étranger : quelles sont les démarches que je dois envisager ?

Claire

Les livres qui t’aideront à partir à l’étranger

Claire