Image default

Road-trip de Clément en Amérique Latine : le Bélize

Notez cet article

Le road-trip de Clément en Amérique Centrale touche à sa fin et il le termine en beauté avec un magnifique voyage sur les terres paradisiaques du Belize ! Il suffit de lire la suite pour partir en voyage …

Ultime étape du road-trip : le Bélize

De tous les pays d’Amérique centrale, c’est bien le Belize que je connaissais le moins lors de mes préparatifs. Je savais simplement qu’il s’agissait d’un petit pays coincé entre le Mexique et le Guatemala, et où la langue la plus répandue était l’anglais. Voilà tout.

Avant de profiter pleinement de ce pays, je devais rallier la capitale en bus. 5 heures de route. 5 heures ! Long. Très long. Encore plus quand il faut attendre deux bonnes heures à la douane sous une chaleur plus qu’insupportable. Et le mot est faible. Bon, passons ! Positive attitude.

Je passe une demi-journée et une nuit à Belize City. Après coup, j’ai peut-être fait l’erreur de m’y être trop attarder. La ville n’a vraiment que peu d’intérêt. Banale. Peu de choses à visiter. Peu de charme.

Le lendemain, je me rends à San Pedro, à une bonne heure en taxi-bateau. C’est une île au large du pays très prisée par les amateurs de plongée sous-marine.

J’ai un peu plus de 24 heures à passer ici et mon retour aux USA est dans moins de 48 heures, alors le mot d’ordre : PROFITER !

C’est donc avec ma GoPro et une grosse glace vanille à la main que je serpente à pieds les rues pour découvrir cette île. Il fait beau et chaud. L’atmosphère est agréable. La plupart des gens de l’île se déplace en voiture de golf. Marrant mais surprenant quand on sait qu’il est possible de rejoindre les deux extrémités de l’île en quelques minutes. Des fainéants, tiens !

En milieu d’après-midi, je décide de m’envoyer en l’air (Note à moi-même : cette blague est beaucoup trop ringarde). Je vais faire du parachute tiré par un bateau. C’est cool. Ça me donne une vue globale de l’île entourée par l’eau turquoise sur fond de soleil couchant. Le propriétaire du bateau me lâche même une bière fraîche. On profite.

Je termine ma journée en mangeant quelques tacos dans un restaurant en bord de mer le tout avec, en arrière-fond, la musique d’un groupe d’artistes locaux. On profite.

Après être monté dans les airs, je décide d’explorer les fonds marins durant ma dernière matinée à San Pedro. Je pars donc en excursion avec un couple italien pour la barrière de corail à quelques kilomètres de la côte. Moi, mon masque et mon tuba passons deux bonnes heures dans l’eau fraîche à esquiver les poissons, à toucher des étoiles de mers, à nager avec des tortues et à faire face à des requins. Le bonheur à l’état pur. On profite.

Je retrouve la terre ferme avec du rêve plein les yeux. Le Belize, c’était cool.

Articles en relation

Manon a choisi de vivre son expérience d’au pair en Angleterre

Claire

L’expérience Erasmus de Boris lors de ses études à Almeria

Claire

Témoignage de Romain, un voyageur dans l’âme

Claire