Image default

Stage au Pérou : l’expérience de Mélissa

Notez cet article

Comme tu le sais déjà sans doute, une expérience à l’étranger est toujours un moment unique dont on se rappelle toute sa vie ! Souvent, on en revient d’ailleurs différent et cela change notre vision des choses. De nombreux témoignages viennent appuyer cette thèse et nous voulons aujourd’hui te présenter celui de Mélissa, partie en stage au Pérou dans la ville de Lima (la capitale) pendant six mois ! Ce beau témoignage s’ajoute à notre liste de témoignages étudiants.

Salut ! Peux-tu nous nous en dire un peu plus sur toi ?

J’ai 22 ans, je suis étudiante en Bachelor travel à l’ESCAET à Aix-en-Provence. Et je souhaite passer en Master International Travel Management. Vivre une expérience à l’étranger était devenu une réelle obsession.

Partir à Lima était-ce un choix ou un hasard ?

Partir à l’étranger était un choix, dans un pays hispanophone également, toutefois mon premier choix s’était porté sur le Costa Rica, et puis une opportunité s’est présentée à Lima et je n’ai pas hésité à faire ma valise pour rejoindre le pays des lamas, et de la culture inca.

15328132_10211123491513907_485271323_n

Peux-tu nous parler de ce que tu as fait en stage ?

Je travaillais au sein d’un réceptif francophone : Gaston-Sacaze, en tant que conseillère voyage, je crée des voyages sur mesure pour les clients des agences de voyages françaises, canadiennes, belges set suisses, ou pour des clients directs. J’ai également participé à la mise en place de l’implémentation d’un système ERP (Engineer Ressource Plan). Je travaillais avec des collègues francophones et hispanophones.

Qu’as-tu retenu de ton expérience ?

Au niveau personnel : que le Pérou est un pays magnifique, que je suis littéralement tombé amoureuse de l’Amérique du Sud et que mon envie de voyager n’est pas prête de s’arrêter.

Au niveau professionnel : que le métier de conseillère voyage ne me convient pas.

Que peux-tu nous dire sur la vie en général dans la ville où tu es et sur ses habitants ? As-tu eu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

Vive el Peru Carajo !

La ville de Lima : La ville est divisé en 43 quartiers, qu’on appelle ici « distrito » en Espagne un quartier ce dit « barrio » mais au Pérou les expressions diffèrent, même si ils parlent espagnol, ils ont leurs propres mots. Les quartiers les plus aisés, ceux où se concentrent tous les hôtels et une grande majorité des touristes ou locaux appartenant à la classe sociale supérieure  sont :

  • Barranco
  • Miraflores
  • San Isidro (c’est le quartier ou je travaille)
  • Centro historico

Ceux sont vraiment les principaux quartiers dit « branchés » et ce qui est marquant c’est que lorsque tu passes d’un quartier à l’autre tu changes complètement d’atmosphère et la fréquentation n’est pas la même. L’écart entre « riches » et « pauvres » est très marqué, il n’y a pas de juste milieu, tu es soit très riche soit très pauvre, (il y a des bidons ville à Lima, où les habitant n’ont pas d’eau courante). C’est pour ça qu’on dit que Lima à une multitude de visages différents, il y a des endroits très occidentalisés et des endroits très typiques. Le surnom de Lima c’est « Lima la grise »parce que pendant 6 mois de l’année Lima est recouverte d’une brume qu’on appelle ici « la garúa » c’est vraiment typique de Lima parce que des que tu sors un peu de la capitale tu peux voir le ciel et les rayons du soleil, mais à Lima jamais pendant ces 6 mois (de Avril à Octobre). Sinon l’été est très chaud et aride, puisque Lima a été bâtie dans un désert, le soleil est extrêmement fort, bien plus que chez nous.

15319494_10211123492113922_1069826069_n

Malgré le mauvais temps la moitié de l’année, Lima a énormément à offrir et elle sait se faire aimer :

D’abord grâce à l’architecture de ses bâtiments, au style colonial (ça ressemble beaucoup à l’Andalousie, puisque les espagnols ont colonisé Lima pendant longtemps). Il faut savoir que le Pérou est le pays de la couleur, les péruviens adorent les couleurs flashy et c’est tout à fait normal pour eux de peindre leur maison en vert pomme en violet ou en rose, ce qui permet de contraster avec le gris du ciel.

La gastronomie, Lima est très réputée pour sa gastronomie typique et délicieuse, il y a 4 des meilleurs restaurants du monde dans la capitale péruvienne, et même le meilleur restaurant d’Amérique du Sud, il s’appelle « le Central » et il faut réserver 6 mois à l’avance. Comme je disais il y a vraiment une grande disparité des classes sociales, tu peux manger dans les meilleurs restaurant du monde, mais il y aussi des petits kiosques ambulant qu’on appelle « kisoko » où tu peux acheter un sandwich typique à l’avocat qu’on appelle « palta » (palta = avocat) ou boire une chincha (boisson préférée des péruviens) La gastronomie tient une place tellement importante à Lima qu’il existe un festival dédié à celle-ci, ça s’appelle « Mistura ». Voici quelques plats typique de la comida peruana (cuisine péruvienne) :

Ceviche (poisson cru cuit dans du jus de citron, avec de la « camote » c’est de la patate douce et du « choclo » c’est du mais). Lomo saltado (bœuf cuisiné avec une sauce spécial et des oignons.) La causa (c’est une pomme de terre revisité avec du « aji amarillo » c’est une sorte de piment doux). La pachamanca (ca c’est vraiment typique du Pérou, c’est de la viande, des pommes terres, des patates douces et des haricots cuit sous la terre, sur des pierres chaudes, recouvert part de la paille). Picante de Cuy (alors là je suis désolée mais il faut savoir que les péruviens adorent manger du cochon d’inde (cuy = cochon d’inde) la plus part du temps sous forme de brochette, avec la tête et les dents encore visibles)

Sinon en général on peut dire que les péruviens accompagnent absolument tous leurs plats de riz (arroz), c’est-à-dire que si tu commandes un hamburger au lieu de te le servir avec des frites ils te le servent avec du riz, y’en a partout tu peux pas y échapper !

15327528_10211123491833915_2133113811_n

Lima est une capitale, autrement dit une grande ville polluée, il y a énormément de trafic et le code de la route n’est pas du tout le même qu’en France, ou du moins il n’est pas respecté, ce qui fait que la ville est très bruyante, et que les gens klaxonnent à tout va, les premiers jours à Lima sont du coup impressionnants de par l’immensité des immeubles, et de la ville (moi qui vient d’un petit village, j’ai mis du temps à m’habituer). Mais au final tout ce bruit et toute cette agitation font parti du charme de Lima. En marchant dans la rue, tu peux par exemple voir des petits papis jouer au échecs assis sur des pots de peinture, avec les voitures qui passent à côté.

D’ailleurs si tu ne prends pas le taxi pour te déplacer tu peux prendre un « combi » c’est un mini van vintage qui fait office de bus, et tous les gens s’entassent dedans c’est assez marrant, et tu as un homme qui indique la destination en criant le nom du terminus par exemple « Angamos angamos angamos » c’est comme ça à Lima, tout le monde cri et tout le monde klaxonne mais ça a un côté convivial. Dans la rue tu reconnais les écoliers parce qu’ils sont en uniforme.

Le choc culturel est donc immense et quasi permanent, c’est ça qui m’a plu dans cette expérience, j’étais sans cesse émerveillée ou choquée, chaque journée était différente. Et c’est aussi intéressant d’être une « étrangère » parce que les gens t’accordent beaucoup d’attention, puisque tu représentes l’inconnu, la différence.

Qu’est-ce que tu y as aimé ?

Tout ce que je viens de dire au-dessus, découvrir un tout nouvel environnement, sortir complètement de sa routine pour se créer un nouveau quotidien ailleurs pendant une période plus ou moins longue.  Rencontrer une multitude de personnes qui deviennent ensuite des amis et partager un bout de ta vie avec eux, c’est vraiment une expérience riche en émotion, et quand vient le moment de partir le cœur est lourd.

Quels endroits as-tu pu découvrir durant ton séjour ?

J’ai eu la chance de pouvoir voyager à Cusco, ancienne capitale Inca. Ça m’a fait du bien de faire une petite pause loin de l’agitation de Lima, et surtout de découvrir la citadelle du Machu Picchu, une des 7 merveilles du monde, je ne m’en remets toujours pas, c’est certainement l’endroit le paisible et le plus marquant que j’ai visité. Cusco est une ville magnifique à 3300m d’altitude, perdu dans les montagnes. Je suis aussi allée visiter les alentours de Lima, comme Paracas, Ica, Huancaya.

15327736_10211123493993969_86547973_n-1

Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

De vivre à fond l’expérience qui passe en général trop vite. Mais aussi de bien se renseigner en amont sur la sécurité et les normes du pays, puis de s’inscrire sur des groupes d’expatriés, ou on y trouve des informations utiles. Mais le but reste de faire le maximum pour s’intégrer et rencontrer des habitants locaux et adopter leur mode de vie pendant une période donnée. En gros il faut adopter la philosophie « Yes man » et être partant pour tout ce qu’on te propose !

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

Par un ami de la même promotion que moi à l’ESCAET.

Recommanderais-tu l’Etudiant Voyageur à tes ami(e)s ? Et pourquoi ?

Evidemment, en tant qu’étudiant qui s’apprête à partir à l’étranger ce site représente une base de données et d’informations crédibles et réelles, indispensable à la préparation d’un départ. Et surtout il nous fait rêver et transmet l’envie de partir découvrir le monde.

Nous tenons à remercier Mélissa pour ce témoignage qui j’en suis sûr donnera envie à beaucoup d’entre vous de tenter l’aventure !

Articles en relation

L’expérience de Mariama aux USA

Claire

La nouvelle vie de Fanny partie en échange universitaire à Montréal

Claire

Road-trip de Clément en Amérique Latine : Costa Rica

Claire