Image default

Le mode d’emploi de la colocation à l’étranger

Le mode d’emploi de la colocation à l’étranger
5 (100%) 2 votes

Avant toute chose tu n’es pas sans savoir qu’une colocation a du bon si tu es étudiant et que tu pars à l’étranger ! Pour maîtriser ton budget, faire des rencontres, sortir dans les meilleurs endroits ou encore loger près de ton lieu de travail ou de ton école, la coloc’ c’est la vie ! Pourtant, il faut parfois admettre que la colocation ce n’est pas toujours tout rose ! Même s’il existe de nombreux sites supers sympas pour trouver tes colocataires de rêve, il n’est pas toujours facile de vivre en communauté… Aussi nous te livrons aujourd’hui de précieuses recommandations pour faire de ton expérience, quelque chose d’unique et de positif à tous les étages !

Be nice !

On ne le répétera jamais assez mais une personne souriante, polie et aimable au quotidien ça aide beaucoup plus que de tirer la tronche lorsqu’on souhaite avoir un minimum de vie sociale. Aussi c’est dès les premiers jours que tu devras faire des efforts ! Si tu es introverti dans l’âme, prend sur toi et va plus vers les autres. Tu verras qu’à la longue, cela te viendra tout naturellement… Tu auras sans doute des moments où tu ne seras pas forcément sous ton bon jour, dans ce cas mieux vaut t’isoler et éviter les disputes inutiles.

Mettre la main à la pâte !

Tu pensais peut-être qu’une colocation c’était mettre les pieds sous la table et passer à côté du ménage hebdomadaire ? Que nenni ! Ça va te changer ! Mais si tu as fait le choix de partir à l’étranger c’est que tu cherchais à devenir autonome et à acquérir un peu plus de maturité non ? Après tout ce n’est pas si terrible que cela ! Le tout est de bien se répartir les tâches entre colocataire. Ni plus ni moins, chacun doit être à même d’y mettre du sien. Tu préfères faire à manger plutôt que le ménage ? Tu peut sûrement faire un compromis si le reste de la maison apprécie tes talents de cordon bleu ! Mettez vous dès le départ d’accord sur toutes les tâches à effectuer et les règles de savoir-vivre pour éviter des relations conflictuelles. Un bon moyen reste encore de se faire un petit calendrier pour s’y retrouver au tout début. (courses, ménage, cuisine etc.)

Apprendre à se connaître

Tu seras sûrement amené (et on te le conseille d’ailleurs), à côtoyer des étudiants de diverses nationalités. Chinois, Américain, Allemand etc. Sache que chacun à sa propre culture, ses propres habitudes etc. Apprendre à bien connaître les individus c’est faire un grand pas vers eux ! Nous t’avions d’ailleurs parlé de cela dans notre article sur les règles de politesse à travers le monde. N’hésite donc pas à poser des questions, à observer au quotidien pour que tes gestes, ta communication soient compris du reste de la maison. Ce n’est qu’une question d’adaptation tu verras…

Régler les conflits

Tu auras beau faire tous les efforts du monde, tout ne se passera pas forcément comme prévu. Tes colocataires auront peut-être pour certains une vision plus éloignée que toi en ce qui concerne, le bruit, la propreté etc. Ne rien dire, et essayer de faire passer le message de manière sarcastique ne fera qu’envenimer les choses. Faire le boulot à la place de ou des personnes concernées ne fera que t’énerver encore plus et ne sera pas forcément compris des principaux visés. Le maître mot reste alors la : COMMUNICATION ! Cependant, si le problème persiste, tu peux gentiment et avec humour (ça passe souvent mieux), remettre la personne sur le droit chemin ! Si en revanche TU es la personne concernée, il va falloir faire quelques petites concessions à ton train-train habituel…

Profiter tous ensemble

Vivre c’est bien, sortir et profiter des petits plaisirs qu’offre la vie dans ta ville d’accueil c’est mieux ! Rien de mieux que de faire des sorties, comme visiter des musées, manger au restaurant, aller au cinéma, passer la soirée dans un pub… Certes ça ne sera pas forcément comme dans la série FRIENDS, mais ce sera une manière de tisser des liens, de se découvrir autrement qu’à la maison. Alors n’hésite pas une seule seconde si tu as des suggestions, pour les emmener dans tes endroits préférés !

Articles en relation

Voyager sans parler la langue du pays, c’est possible

Claire

Comment voyager seul à l’étranger ?

Claire

Stage à Amsterdam : le top des activités gratuites

Claire