Image default

L’expérience de Séverine partie en stage au Costa Rica

Notez cet article

Ha l’Amérique Latine, ses habitants chaleureux et accueillants, sa culture aux milles couleurs, ses paysages à couper le souffle ! Ce n’est pas encore le paradis mais on y serait presque ! Et ce n’est pas Séverine qui dira le contraire ! Du haut de ses 24 ans, cette jeune fille en quête de voyages et de découvertes nous fait revivre son aventure pour notre plus grand plaisir ! C’est parti ;)

Salut ! Peux-tu nous nous en dire un peu plus sur toi ?

Bonjour aux lecteurs de l’Etudiant Voyageur ! Je suis Séverine, j’ai 24 printemps. Je termine prochainement un Master « Chef de projet, Conseil en développement, développement durable du tourisme et des loisirs » à l’ESTHUA d’Angers (49). J’adore voyager et partir à la découverte des autres, alors à la sortie de mon Baccalauréat scientifique, virage à 180° j’ai décidé de travailler dans le secteur touristique ! Il y a quelques années (en 2012, quatre ans déjà !) je suis partie au Costa Rica pendant 3,5 mois pour y effectuer mon stage de licence tourisme, je voulais partager mon expérience avec toi petit lecteur :)

Partir en stage au Costa Rica était-ce un choix ou un hasard ?

Un peu des deux mon capitaine ! Dans le cadre de ma licence « Ingénierie des services, tourisme et loisirs« , chaque étudiant a l’opportunité de réaliser un stage de 3 mois. L’Esthua incite fortement ses étudiants à avoir une expérience à l’étranger. L’Amérique Latine est une région du monde qui m’attire, j’avais même choisi une option sur le monde Brésilien. Je souhaitais devenir chef de produit touristique et monter des offres de voyages sur ma région favorite, j’ai donc voulu y effectuer un stage. Au départ je cherchais au Pérou, suite à la réalisation d’un projet de BTS qui m’a donné plusieurs contacts d’agences francophones sur place.

Les réponses négatives commencent à tomber en masse, mais cela ne m’a pas découragée pour autant, j’ai alors commencé à chercher en Argentine, au Chili, au Mexique… puis j’ai étendu mes recherches progressivement. Alors que j’allais abandonner, une baisse de moral ça arrive à tout le monde ? Je suis tombée sur une annonce de stage d’une agence réceptive au Costa Rica qui recherchait un stagiaire ! A la lecture je me suis dit que je n’avais rien à perdre, j’ai envoyé ma candidature ! Le lendemain j’étais sélectionnée et aux anges !

Peux-tu nous parler de ce que tu as fait durant ton séjour ?

Mon agence de stage CRS Tours est une agence réceptive. C’est-à-dire qu’elle propose des offres de voyages et accueille des étrangers au Costa Rica. Ma mission de stage était d’élaborer des offres de voyages à la carte en fonction des demandes des clients. J’ai également pu prospecter le marché francophone (Canada et France), et mettre à jour le site internet avec le descriptif des nouveaux produits proposés. J’ai découvert un autre mode de travail, ici les gens se lèvent tôt pour profiter de leur journée dès le lever du soleil. Ma semaine était bien remplie avec 42 heures de travail !

Qu’as-tu retenu de ton expérience ?

« Je garde un très bon souvenir de cette expérience à la fois sur le plan professionnel mais également sur le plan humain. »

Professionnellement, ce stage a mis en évidence les prémices d’un nouveau projet professionnel. Le Costa Rica est le pays pionnier de l’écotourisme de masse, en plus mon agence de stage était en train de monter un dossier de candidature pour la certification CST (écolabel décerné par l’institut costaricien du tourisme pour leur engagement envers l’environnement).

Un secteur en plein développement, alors tout s’enchaîne, à mon retour je serai internaute bénévole pendant 1 an pour le projet Take the Mediterranée ensemble lancée par Defimed, puis j’effectue un stage à NaturaBox dans le Gard (beaucoup moins exotique !) au sein d’une entreprise créatrice de coffrets cadeaux touristiques écologiques… Il fallait que je fasse quelque chose de tout ça ! J’intègre en septembre 2014, une formation spécialisée sur le sujet. Personnellement, c’était mon premier voyage long courrier, en plus en solo ! J’ai donc gagné en maturité, car quand papa maman ou les copines (oui, quand même on se repose un peu sur eux parfois !) ne sont pas présentes à tes côtés tu apprends très rapidement à te débrouiller seule !

Que peux-tu nous dire sur la vie en général dans la ville où tu es, et sur ses habitants ? As-tu eu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

J’étais déjà parti en Europe (Angleterre, Espagne, Chypre), je n’avais jamais vraiment côtoyé la pauvreté. Le fait de vivre avec l’essentiel (même si j’étais dans une famille d’accueil modeste) cela m’a fait le plus grand bien, aujourd’hui je réfléchis deux fois avant de me plaindre quand je repense à la misère que j’ai pu voir. On peut dire que j’ai été agréablement surprise par la chaleur humaine des personnes. Mes voyages précédents ne m’avait pas habituée à cette entraide.

stage-costa-rica2

Pour l’anecdote, lors d’un week-end j’ai souhaité aller voir le fameux volcan Arenal, à 5 heures de bus de la capitale, déjà beaucoup pour moi petite française habituée à des routes plus qu’entretenue (depuis, je ne râle plus lorsqu’il y a des travaux !) avec la saison des pluies, il y a eu un éboulement de terrain qui a mis un énorme cailloux au milieu de la route, le bus était totalement bloqué, nous avons dû attendre (im)patiemment 3 heures pour que la situation se débloque. Alors que j’ignorai totalement mon voisin avec mon Ipod sur les oreilles (Suite à la fatigue de ma semaine !), il est sorti du bus pour se balader et sûrement changer d’air, et m’a gentiment rapporté une canette bien fraîche, acheté à la minuscule boutique quelques kilomètres plus loin. Le remerciant chaleureusement, j’ai entamé la conversation, il m’a confié être sage-femme il venait de finir sa garde. [Je vous passe les détails…]

« J’ai alors pris conscience qu’ici en Europe on n’est jamais heureux, au Costa Rica, les gens vivent avec beaucoup moins et sont beaucoup plus heureux ! »

Maintenant je suis plus ouverte et je vais plus facilement vers les gens :)

Qu’est-ce que tu y as aimé ?

La chaleur humaine, la convivialité et l’entraide offerte par les personnes. Là-bas, ma famille d’accueil avait une théorie, elle m’a dit que c’était comme ça dans les pays chauds, ils sont naturellement ouverts, alors que chez nous les pays froids on est facilement renfermés. Je n’ai pas encore fait assez de pays pour vérifier cette théorie. J’ai particulièrement apprécié la gastronomie, ses fruits tropicaux savoureux, une cure de bananes plantins, avocat, fraise du volcan Poas et j’ai même pu goûter une fleur qui ne fleuri que 24 h ! C’est ce qui s’appelle être au bon endroit au bon moment !

Quels endroits as-tu pu découvrir durant ton séjour ?

Les quatre coins du pays ! Dès le début d’une nouvelle semaine je commençais à programmer mon week-end ! J’ai pu visiter pleins d’endroits comme : la capitale, les nombreux parcs naturels Tortuguero et ses fameuses pontes de tortues, Manuel Antonio et ses plages fabuleuses, le volcan Arenal et la cascade de la Fortuna, le volcan Poas, le volcan Irazu, le Rio perdido (bien perdu comme son nom l’indique mais ça vaut le coup !), les plages de Tamarindo, Sarapiqui et le chocolat, le rafting au Rio Pacuare, les tyroliennes dans les forêts de Monteverde, la côte Caribéenne et le parc de Cahuita ! (Oui, 3,5 mois ça laisse le temps de faire pas mal de choses, même si le temps file toujours trop vite à notre goût !).

stage-costa-rica3

J’ai même eu le temps de faire une escapade au Nicaragua ou j’ai visité Granada, Isletas, le mombacho, Catarina, le lago de Apoyo et Massaya. Bref, que d’endroits tous aussi magnifiques les uns que les autres, que je t’invite fortement à découvrir si tu passes dans le coin !

Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

Le seul conseil que je retiens de cette magnifique expérience est de ne pas se fixer de limite ! Car si l’on m’avait un jour que je partirai seule à 8000 kilomètres de la France et que je visiterai les quatre coins du pays seule comme une grand et bien je vous aurais bien ris au nez ! Mais pourtant je l’ai bien fait ;)

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

J’ai découverte très récemment par hasard sur Facebook ! Sûrement un ami qui a commenté un de vos articles. Curieuse, j’ai cliqué et j’ai bien fait ;)

Recommanderais-tu l’Etudiant Voyageur à tes ami(e)s ? Et pourquoi ?

Totalement, il y a de nombreuses informations pour préparer son départ à l’étranger, j’ai découvert ce site trop tard ! Mais peut-être me sera-t-il utile dans le futur ? Affaire à suivre !

Un grand merci à toi Séverine pour ce témoignage riche en anecdotes et en aventure ! Nous avons pris grand plaisir à le lire, aussi nous espérons qu’il en sera de même pour toi cher étudiant voyageur ! Et si tu souhaites à ton tour nous faire part de ton expérience à l’étranger tu sais ce qu’il te reste à faire :) Clique ici !

Articles en relation

L’expérience de Margot, jeune fille au pair en Australie

Claire

L’aventure de Clément, frenchman Au Pair in USA

Claire

L’expérience d’Alisson, fille au pair à San Francisco

Claire