Image default

PVT à Hong Kong : comment cela se passe ?

Notez cet article

Eh oui, depuis juillet 2013 il est possible de s’envoler pour Hong Kong pendant 1 an pour visiter la ville et vivre une formidable expérience, mais également pour y travailler afin de financer ce séjour. L’accord vacances-travail, que l’on nomme également Permis Vacances-Travail, Programme Vacances Travail (PVT), Visa Vacances-Travail (VVT) ou encore Working Holiday Visa (WHV) pour les polyglottes, a été mis en place entre la France et plusieurs pays tels que le Canada, l’Australie, le Japon, la Corée du Sud, le Brésil, etc. et ce, dans le but de favoriser la mobilité des jeunes. Nous verrons ici pourquoi choisir Hong Kong.

Qu’est-ce que le Permis Vacances-Travail (PVT) ?

Depuis 2003, la France a signé des accords bilatéraux avec plusieurs pays afin de permettre aux jeunes de partir à l’étranger pour découvrir de nouvelles cultures tout en ayant la possibilité de travailler et de financer leurs besoins. Ces derniers peuvent ainsi voyager tout en acquérant de nouvelles compétences qui feront assurément leurs effets sur le CV ! Les expériences professionnelles effectuées à l’étranger sont particulièrement appréciées des recruteurs. Il est également possible d’y effectuer des formations.

Le Permis Vacances-Travail s’adresse aux jeunes entre 18 et 30 ans, bien que ce dernier ne soit pas renouvelable, les jeunes peuvent cumuler plusieurs PVT. Un PVT n’excède pas 6 à 12 mois, en fonction des pays de destination.

Chaque pays dispose de quotas, Hong Kong délivre 500 permis par an pour les étudiants français. Ces derniers ne peuvent travailler pour un même employeur plus de 6 mois ou suivre une formation excédant 6 mois (l’étude d’une seule matière est autorisée).

Pourquoi Hong Kong ?

Hong Kong est le lieu idéal pour s’imprégner totalement d’une culture étrangère tout en ayant la possibilité de s’entourer d’expatriés issus de différentes nations. Pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue chinoise ni le cantonais, dialecte parlé dans cette région administrative, ils peuvent parfaitement communiquer en anglais, langue maîtrisée par une grande partie des locaux.

Bien que les tarifs des logements soient connus pour être onéreux, les dépenses de la vie quotidienne sont au contraire bon marché. La nourriture et les produits locaux sont plus qu’abordables, il est possible de s’en sortir avec moins de 4 euros pour un repas ! C’est une région très dynamique, les rues sont bondées à toute heure de la journée et de la nuit.

De plus, la situation géographique de Hong Kong est le point de départ idéal pour toute excursion dans les pays voisins à bas prix. En effet, nombreux sont les étudiants qui en profitent pour visiter la Thaïlande, la Malaisie, le Japon, etc. durant leur séjour.

Niveau carrière et expérience, Hong Kong est un énorme centre d’affaires international ; de nombreuses entreprises désireuses de nouer des partenariats avec la Chine continentale sont installées à Hong Kong. Quelques lignes sur une expérience de travail à Hong Kong dans le CV fera sensation à coup sûr !

En 2015, la popularité de la région a eu raison d’elle ; le quota des 400 permis délivrés aux jeunes Français a été rapidement atteint. Pour 2016, 500 Permis Vacances-Travail seront délivrés.

Comment s’y prendre ?

Pour se rendre à Hong Kong, les jeunes Français doivent avoir pour motivation première les loisirs et résider en France. Ils ne doivent pas avoir bénéficié du PVT dans cette région auparavant et doivent pouvoir justifier d’économies suffisantes pour subvenir à leurs besoins (25 000 dollars hongkongais, soit environ 3 000 euros). Bien entendu, les étudiants doivent se munir d’un passeport en cours de validité et d’une assurance maladie, hospitalisation, responsabilité civile et rapatriement.

Pour la constitution du dossier, voici la liste des documents à fournir en anglais :

  • le passeport en cours de validité,
  • une photo d’identité,
  • un formulaire de demande de Working Holiday Visa ID(E) 940, téléchargeable sur le site du service Immigration de Hong Kong,
  • un justificatif de la banque (ou relevé de compte bancaire) prouvant que vous disposez d’au moins 25 000 dollars hongkongais,
  • une preuve que vous disposez d’une assurance,
  • une preuve de votre billet d’avion Hong Kong / France pour le retour, ou la preuve que vous avez suffisamment de fonds pour le réserver.

Notez que le tout doit être traduit en anglais par un traducteur agrée par les tribunaux. Il est vivement conseillé de télécharger également la notice du formulaire pour vous aider à remplir le fameux formulaire.

Le dossier complet est à adresser au service Immigration de Hong Kong. Des frais de participation à hauteur de 35 euros vous seront demandés si vous faites votre demande depuis la France. Le site de l’immigration indique que vous pouvez également le déposer auprès d’une ambassade ou d’un consulat de Chine en France. Les réponses sont données sous 2 ou 3 semaines en général.

Article rédigé par Annie de Docs.school, plateforme de publication de documents étudiants.

Articles en relation

Qu’est ce qu’un Permis Vacances Travail (PVT) ?

Claire

Comment faire un PVT au Brésil ?

Claire

Comment faire un PVT en Uruguay ?

Claire