Image default

Quel visa choisir pour faire un voyage aux États-Unis ?

Quel visa choisir pour faire un voyage aux États-Unis ?
4.4 (88%) 5 votes

Réaliser un voyage aux Etats-Unis nécessite l’obtention d’un visa. Quel que soit la raison de son séjour (touristique, professionnelle ou universitaire), avoir ce document obligatoire permet d’entrer et de séjourner dans le pays de l’oncle Sam. Revue des différents visas qui peuvent vous intéresser pour votre prochain départ.

Le visa : un document obligatoire incontournable

C’est un secret de Polichinelle bien connu des voyageurs venus des quatre coins du globe. La loi américaine s’avère très stricte en matière d’immigration. Depuis les attentats du 11 septembre 2001 et la loi du Patriot Act qui a suivi, elle s’est même drastiquement renforcée. Afin de garantir la sécurité et la sûreté du pays, la législation oblige toutes les personnes étrangères à se munir d’un visa. Et ce, peu importe la raison pour laquelle elles se rendent aux États-Unis. Que ce soit pour travailler, pour faire ses études ou pour pratiquer le tourisme temporaire (selon la durée), il faut obligatoirement effectuer votre demande de visa. Seulement, il existe un nombre assez élevé de ce document incontournable. En tout, les douanes américaines recensent près de 80 laissez-passer américains. Ils sont très différents et s’adressent aussi bien aux touristes, aux journalistes ou encore aux hommes d’affaires. Par conséquent, lequel choisir par rapport à ce que l’on souhaite faire au cours de son voyage aux Etats-Unis ?

Faut-il un visa pour effectuer un voyage aux États-Unis ?

En théorie, il n’est pas possible de se rendre outre-Atlantique sans visa. Voyager sans ce document obligatoire est d’ailleurs dangereux. Se rendre à San Francisco, à New York, à Los Angeles, dans la Nouvelle Orléans ou dans l’ouest américain sans ce papier collé sur le passeport donne droit à un retour immédiat vers le pays d’origine. Par exemple, passer des vacances aux Etats-Unis sans visa est considéré comme de l’immigration illégale. En revanche, il existe un simili visa nommé Visa Waiver Pilot Program (V.W.P.P) qui permet aux voyageurs français de se rendre dans le pays de l’oncle Sam sans pour autant devoir posséder un visa. Bien entendu, il existe certaines conditions à remplir impérativement :

  • Votre voyage sur mesure, touristique ou d’affaire, ne doit pas dépasser les 90 jours.
  • Vous devrez présenter votre passeport en cours de validité à l’inspecteur de l’immigration à votre arrivée.
  • Vous devrez également montrer, comme preuve du voyage aux Etats-Unis, vos billets aller et retour.

Le Visa Waiwer Pilot Program (V.W.P.P) n’est pas très répandu. Par exemple, sa faible durée ne permet pas la poursuite d’études outre-Atlantique dans le cadre d’un stage à l’étranger. Vous aurez besoin d’un visa étudiant pour une expérience professionnelle temporaire dans une entreprise américaine.

Les visas pour les étudiants

Il existe trois types de visas pour les étudiants : les visas F, M et J qui permettent aux étudiants français de poursuivre leurs études aux Etats-Unis. Le cursus peut être soit dans un établissement d’enseignement général (F), soit dans un enseignement technique ou professionnel (M), soit dans un programme particulier dit de « sponsorship » (visa J-1). Comme pour les visas B-1 et B-2, vous ne pouvez pas travailler durant votre voyage aux Etats-Unis. Il s’agit spécifiquement d’études ou de stages à réaliser durant ces voyages aux Etats-Unis.

Les visas de tourisme et d’affaire

Les visas B-1 et B-2 permettent à des étrangers de se rendre aux Etats-Unis pour une période maximale de six mois. Celle-ci peut être renouvelée une fois – 6 mois supplémentaires – avant la fin de la première période. Pour obtenir un visa, il faudra présenter un passeport en cours de validité et prouver que vous devez rester plus longtemps que 90 jours et que le Visa Waiver Pilot Program (V.W.P.P) n’est pas suffisant pour vous. Par contre, que ce soit avec le visa B-1 (voyage aux Etats-Unis d’affaire) ou le visa B-2 (touriste), vous n’avez pas le droit de travailler pendant votre séjour.

Les visas de travail pour se rendre aux États-Unis

En dehors de la fameuse Green Card – ou carte verte -, les visas de travail sont les seuls moyen pour pouvoir travailler en toute légalité sur le sol américain. Il existe les visas H, L, O et P vous permettant donc d’exercer un emploi sur le sol américain.

  • Le visa H-1B est délivré pour trois ans et peut être renouvelé une fois (3 ans supplémentaires). Il s’agit du visa de travail le plus courant et le plus demandé.
  • Le visa H-B2 concerne les employés saisonniers.
  • Le visa L-1 s’adresse aux employés transférés entre sociétés internationales.
  • Les visas P-1, P-2 et P-3 concernent artistes, les sportifs et les professionnels du show business.
  • Le visa O s’applique à une certaine catégorie de personnes (sportifs de haut niveau, star de la télévision…). Il leur permet de venir aux Etats-Unis pour participer à un événement spécial comme un concert ou un tournoi de sport.

Le visa pour un séjour au pair

Un séjour au pair est ouvert aux jeunes français(es) qui souhaitent s’immerger au sein d’une famille d’accueil américaine. En contrepartie des services rendus par le garçon ou par la fille au pair (tâches ménagères quotidiennes et garde d’enfants surtout), la famille verse une rémunération en argent ou en nature. Pour travailler en tant qu’au pair aux Etats-Unis, il faut posséder le visa J-1 qui peut être délivré aux personnes âgés de 18 à 26 ans, titulaires du baccalauréat pour une durée d’un an maximum et non renouvelable. Ces conditions sont nécessaires pour exercer cette mission aux Etats-Unis.

En résumé…

Comme vous l’aurez compris, la liste des visas pour embrasser l’American Dream est plus que nombreuse. Il faut donc trouver quel visa sera utile pour votre voyage aux États-Unis. Par exemple, si vous venez simplement pour un voyage touristique, inutile de remplir une demande de visa J-1 qui ne vous servira à rien. Il existe différents organismes pour l’obtention prochain de votre visa. Sachez qu’aucun organisme ne peut promettre sa livraison. Seule l’ambassade américaine basée à Paris peut donner cette autorisation de voyage aux Etats-Unis. En revanche, les agences de placement permettent de faciliter les démarches et donnent de précieux conseils pour réussir son rendez-vous auprès d’un membre de l’institution officielle. Si vous partez à la découverte du continent américain, le visa sera la dernière étape mais aussi la plus cruciale pour vous envoler vivre l’American Way of Life.

Articles en relation

Visa J1 : document obligatoire pour un stage aux USA

Claire

Obtenir le DS 2019 : un document obligatoire

Claire

Stage aux Etats-Unis : une expérience inoubliable

Claire