Image default

Séjour au pair à Rome : l’expérience de Marjorie

Notez cet article

Les aventures de Marjorie à Rome !

Entre histoire, gastronomie, mer et montagnes, l’Italie est un pays qui te laissera émerveillé sur tous les plans ! Aujourd’hui nous nous concentrons sur une ville où tous les chemins se rejoignent : Rome. Véritable musée public, la ville a su préserver toute sa beauté à travers son histoire, vieille de 28 siècles. Marjorie s’est alors lancée dans l’aventure d’au pair au sein de cette ville pleine de surprises. Retour sur son expérience !

Salut ! Peux-tu nous nous en dire un peu plus sur toi ?

J’ai 22 ans, j’habite à Marne-la-Vallée et j’ai obtenu ma licence de sociologie en 2015

Partir en Italie était-ce un choix ou un hasard ?

Partir à Rome était un choix qui se posait à moi lorsque j’ai raté le concours d’entrée en Master. Je voulais faire fille au pair depuis 1 an déjà mais je n’avais jamais eu le courage de quitter mes proches. Cette année je me suis lancée à la découverte de Rome car mon choix se posait d’abord sur une grande ville, mais surtout en Italie car j’ai des origines italiennes et je voulais apprendre l’italien en immersion.

Peux-tu nous parler de ce que tu as fait en Italie ?

Alors depuis septembre 2016 je suis fille au pair.

Qu’as-tu retenu de ton expérience ?

Mon expérience n’est pas fini encore, il me reste 3 mois. Mais je retiens avant tout un enrichissement personnel et culturel. J’ai beaucoup appris sur moi, je suis devenue plus autonome (le retour chez mes parents va être très dur), je me suis fait beaucoup d’amies (qui vont terriblement me manquer) et j’ai fais de gros progrès en italien.

DSC_0301

Que peux-tu nous dire sur la vie en général dans la ville où tu es, et sur ses habitants ? As-tu eu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

Rome est une grande ville touristique… Habitant dans la région parisienne entre Disney et Paris, j’étais plutôt habituée aux touristes mais ici il faut vraiment être armé de patience. Qui dit touristes dit vendeurs à la sauvette, partout, tout le temps mais on s’y fait et on les oublis. Les romains sont des clichés ambulants dans le sens où ils ont l’air énervés tout le temps à n’importe quelle heure de la journée, ils parlent très vite et très fort. Ils se garent et roulent aussi un peu n’importe comment, il faut être très prudents lorsque l’on traverse ;)

J’ai une petite anecdote concernant l’immeuble où j’habite : dans mon hall, il y a du marbre au sol et de grandes lignes vertes un peu partout. J’avais jamais vraiment prêtée attention, puis un jour je me suis dit que ça ressemblait étrangement à des croix gammées. Effectivement s’en étaient ! Le bâtiment a été conçu durant la seconde guerre mondiale, et il reste encore des traces de l’histoire. Pour autant cela me fait toujours bizarre…

Qu’est-ce que tu y as aimé ?

La nourriture à 100%, les pâtes, les pizzas, le café, les glaces (mais pas les pâtisseries c’est pas leurs spécialités !)

Quels endroits as-tu pu découvrir durant ton séjour ?

J’ai été visiter Florence au début de mon séjour ici, et je vais souvent à Venise. A Rome j’ai pu visiter le Colisée, le Panthéon, le monument Vittorio Emmanuele (1er roi d’Italie), mais je n’ai pas encore fait le Vatican (beaucoup d’attente)…

Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

A tous ceux qui envisagent de devenir fille/garçon au pair, il faut savoir bien choisir sa famille, il faut vraiment prendre son temps, faire des entretiens, demander à la famille tout ce qui vous vient par la tête et ne pas arriver avec des doutes. Je suis la seule de toute ma bande de copines qui n’ai pas changée de famille une seule fois.

Sachez qu’être fille au pair ne fait pas de vous une esclave, beaucoup de familles profitent du fait que vous soyez « seules » pour abuser sur vos horaires de travail. Le choix de la famille est donc pour moi le principal conseil. J’ajoute également le choix du pays, ne partez pas dans un pays juste parce qu’il est hyper connu, ou que la vie à l’air trop cool là-bas. Moi j’hésitais avec Majorque sauf que j’ai réfléchis deux secondes et je me suis dit « Majorque hors période estivale je vais déprimer c’est sûr ».

Et enfin comme dernier conseil je dirai qu’il ne faut pas se lancer dans cette aventure sur un coup de tête. Il faut vraiment réfléchir, croyez-moi c’est pas facile de quitter ses proches aussi longtemps.

DSC_0331

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

Via Twitter

Merci à toi Marjorie pour ce témoignage tout droit venu de l’Italie ! Tu comptes te rendre dans ce pays que ce soit pour tes études, un stage ou encore un séjour linguistique ? Retrouve toutes nos infos par ici  !

Articles en relation

L’expérience de Camille, fille au pair à Berlin

Claire

Suivez les aventures de Marion en séjour au pair

Claire

Work and Travel : une expérience réussie pour Benjamin

Claire