Image default

Comment réussir son séjour linguistique pour apprendre l’anglais ?

Rate this post

Qu’ils s’adressent aux enfants, aux adolescents ou aux adultes, les séjours linguistiques partagent une même ambition : permettre de progresser dans une langue étrangère grâce à l’immersion. Dans ce guide, nous allons te donner toutes les clés pour réussir ton séjour linguistique dans un pays anglophone.

Au sommaire :

  • une liste des destinations les plus prisées pour apprendre l’anglais
  • un inventaire des labels et organismes dédiés aux séjours linguistiques
  • les questions à te poser avant de partir : durée du séjour, budget à prévoir…
  • les cours et les activités sur place

Sors ton passeport !

Sommaire

Choisir son pays de séjour : les meilleures destinations pour apprendre l’anglais

L’anglais est reconnu comme langue officielle dans près de 70 pays à travers le monde. Parmi ces contrées, quelles sont les destinations les plus prisées par les francophones, hispanophones ou encore sinophones désireux de pratiquer la langue de Shakespeare ?

Pour notre tour du monde express, nous allons nous intéresser :

  • à l’Europe, avec le Royaume-Uni, l’Irlande, Malte, et même la France
  • à l’Amérique, avec les États-Unis et le Canada
  • à l’Océanie, avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande
  • à l’Afrique et à l’Asie, avec respectivement l’Afrique du Sud et Hong Kong

Parler anglais en Europe

Apprendre l'anglais lors d'un séjour linguistique en Europe

Les possibilités de pratiquer l’anglais sur le Vieux Continent ne manquent pas. Si l’Angleterre capte la majeure partie de l’attention, on aurait tort d’oublier l’Écosse, le Pays de Galles et l’île d’Irlande. Côté Méditerranée, c’est Malte qui attire les amoureux de soleil. Enfin, n’oublions pas la France, qui a dû repenser son offre dans le contexte du Covid-19…

Le Royaume-Uni

Eurostar, avion ou encore ferry : le Royaume-Uni est le pays anglophone le plus facilement accessible depuis la France. Parmi les principaux lieux où séjourner, citons :

  • les villes anglaises comme Londres, Oxford, Cambridge, Manchester ou Liverpool
  • les villes écossaises comme Édimbourg ou Glasgow
  • les villes galloises comme Cardiff
  • les villes nord-irlandaises comme Belfast

L’Irlande

Dublin, mais aussi Waterford ou Cork : la république d’Irlande offre un accès quasiment permanent aux paysages maritimes. Une simple carte d’identité suffit pour y accéder, tandis qu’un passeport est nécessaire pour séjourner au Royaume-Uni depuis le Brexit.

Malte

Petit État insulaire de la mer Méditerranée, Malte t’accueille à une centaine de kilomètres au sud de la Sicile. Dans sa capitale, La Valette, on parle aussi bien le maltais que l’anglais, les deux langues officielles du pays.

La France

Impactés par la pandémie de Covid-19 et l’impossibilité de voyager à l’international, certains organismes de séjours linguistiques proposent des formules de séjours linguistiques d’anglais sur le territoire français. Au programme : des domaines alléchants en Sologne ou sur les bords de la Loire, pour des séjours animés 100 % dans la langue de Shakespeare par des natifs anglophones.

Parler anglais en Amérique

Partir en séjour linguistique en Amérique

Les Etats-Unis

La plupart des organismes te proposent d’atterrir dans l’un des grands aéroports du pays : New York, Boston, Miami, Chicago, Atlanta ou Los Angeles. Un passeport biométrique est obligatoire, et tous les voyageurs doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (ESTA).

Le Canada

Au Canada, tu opteras généralement pour la région est, avec Toronto ou Ottawa, ou la région ouest, dominée par Vancouver. En plus d’un passeport valide, tu dois justifier d’une autorisation de voyage électronique (AVE) pour séjourner sur le territoire.

Parler anglais en Océanie

Améliorer son anglais lors d'un séjour linguistique en Océanie

Ce n’est (vraiment) pas la porte à côté, mais ça vaut (vraiment) la peine d’y aller : l’Australie et la Nouvelle-Zélande garantissent un dépaysement complet pour tout Français désireux de découvrir l’hémisphère sud et la langue anglaise.

L’Australie

Qui dit voyage linguistique en Australie dit séjour sur la côte : que tu aies jeté ton dévolu sur Sydney, Melbourne, Perth ou la capitale Canberra. Avant de rejoindre l’île, tous les voyageurs doivent obtenir un visa touriste eVisitor. Attention : hémisphère sud oblige, l’été s’y déroule de décembre à février !

La Nouvelle-Zélande

Pour parler anglais dans le pays des All Blacks et des paysages popularisés par Le Seigneur des Anneaux, il te faudra obtenir un NZeTA (New Zealand Electronic Travel Authority, c’est-à-dire une autorisation électronique de voyage).

Parler anglais en Afrique ou en Asie

Séjour linguistique en Afrique ou en Asie

Pratiquer la langue de Shakespeare sur les continents africain et asiatique ? C’est possible ! Pour le premier, on choisira l’Afrique du Sud. Et pour le second, on volera jusqu’à Hong Kong.

L’Afrique du Sud

Les langues officielles de l’Afrique du Sud sont au nombre de 11, les plus célèbres étant le zoulou, l’afrikaans, et l’anglais. Pour des séjours touristiques en Afrique du Sud inférieurs à 90 jours, les titulaires d’un passeport français sont dispensés de visa préalable.

Hong Kong

L’anglais et le cantonnais sont les deux langues officielles de Hong Kong, région administrative située dans le sud-est de la Chine. Les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour accéder à Hong Kong ; en revanche, s’ils souhaitent ensuite se rendre en Chine continentale, ils doivent être préalablement munis d’un visa pour la Chine.

Choisir son organisation pour partir : les labels et les organismes

D’après l’Office national d’information sur les enseignements et les professions (ONISEP), le marché français des séjours linguistiques est partagé par quelques 150 agences ou associations. Face à cette offre pléthorique, comment faire ton choix ?

Pour t’aider, nous allons t’indiquer :

  • les principaux labels qualité à connaître
  • les organismes de voyages linguistiques les plus populaires

Les labels qualité

Un label est une marque spéciale créée par un syndicat professionnel et apposée sur un produit ou une offre pour en garantir la qualité. Pour séparer le bon grain de l’ivraie et éviter les arnaques, certaines associations évaluent le sérieux des organismes de séjours linguistiques et concluent si, oui ou non, ces sociétés sont dignes de confiance.

Pour t’aider à orienter tes recherches, nous allons nous intéresser ici à 4 références en la matière :

  • l’UNOSEL
  • l’Office
  • NF Service par Afnor
  • l’APST

L’UNOSEL

L’Union Nationale  des Organisations de Séjours Éducatifs, Linguistiques et de Formation en langues est un label qualité créé en 1978. Il fédère des organismes de séjours éducatifs autour de 4 valeurs : confiance, éthique, sérénité, éducation. Sur son site internet, il répertorie tous les organismes qu’il a accrédités.

L’Office

Créé en 1997 et bénéficiant du soutien du ministère chargé de la jeunesse, l’Office National de Garantie des Séjours Linguistiques et Éducatifs délivre un label : le Contrat Qualité de l’Office. L’organisation contrôle les organisateurs de séjours linguistiques et de voyages scolaires, et écoute et conseille les parents, étudiants et professeurs sur le choix d’un séjour.

NF Service par Afnor

La qualité certifiée NF Service est délivrée par l’Association française de normalisation. Les organismes qui en font la demande sont contrôlés régulièrement par l’organisation. Créée en 2000, la certification NF Service – Organisateurs de stages ou séjours linguistiques est une garantie de sérieux en termes de qualité de service.

L’APST

L’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme est « une institution au service des professionnels du tourisme et des clients consommateurs, basée sur la solidarité ». Son objectif : mettre en place une garantie unissant les professionnels du voyage, non pas pour se garantir eux-mêmes, mais pour garantir leurs clients.

Les organismes de séjours linguistiques

Que ce soit par le bouche-à-oreille ou au gré de campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux, tu as probablement déjà entendu parler d’un ou deux organismes de voyages linguistiques. Pour élargir ton champ de vision, nous allons te parler des 10 sociétés les plus en vue en la matière.

Au menu, et dans l’ordre alphabétique :

  • Action Séjours
  • AILS
  • Cap Monde
  • CLC
  • EF
  • ESL
  • LEC
  • Nacel
  • SILC
  • Verdié Hello

Action Séjours

Partir en séjour linguistique avec Action Séjours

Action Séjours propose plus de 1 500 offres pour les enfants, les adolescents et les adultes. L’organisme propose des départs vers :

  • l’Angleterre
  • l’Irlande
  • les États-Unis
  • le Canada
  • l’Australie
  • la Nouvelle-Zélande
  • Malte

AILS

Apprendre l'anglais avec AILS

AILS propose des cours de langue à l’étranger pour les étudiants, ainsi que des programmes linguistiques dédiés à ceux visant une gap year. Plus de 200 destinations à travers le monde sont proposées par l’organisme.

Cap Monde

Apprendre l'anglais avec Cap Monde

Axé vers un public jeune, Cap Monde ne propose des séjours linguistiques qu’aux étudiants âgés de 20 ans maximum. Il propose des voyages :

  • au Royaume-Uni
  • en Irlande
  • à Malte
  • aux États-Unis

CLC

Partir en séjour linguistique avec CLC

Pour les étudiants âgés de 16 ans et plus, CLC propose des séjours linguistiques en école de langue internationale à l’étranger. Tu seras en classe avec des étudiants venant du monde entier, et ces écoles sont ouvertes toute l’année, pour des séjours allant d’une semaine à plusieurs mois.

EF

Partir avec EF pour apprendre l'anglais

Leader mondial du marché, EF propose un large éventail de programmes éducatifs, allant du séjour linguistique et études à l’étranger, aux voyages éducatifs, colonies de vacances et aux cours de langues. La durée de leurs séjours oscille entre quelques semaines et 2 ans.

ESL

ESL : séjours linguistiques pour apprendre l'anglais

ESL propose des séjours de 4 semaines en moyenne. Les cours standard se composent de 20 à 30 leçons par semaine, chacune durant entre 45 minutes et une heure. De nombreuses destinations sont proposées, à l’instar des classiques Angleterre, États-Unis ou Canada, mais également l’Inde, les Émirats Arabes Unis ou La Barbade.

LEC

Partir apprendre l'anglais avec LEC

LEC dispense des séjours linguistiques pour les étudiants avec, notamment, des préparations d’anglais intensives, et des séjours spécial prépa Grandes Écoles. L’organisme propose comme destinations :

  • l’Angleterre
  • Malte
  • l’Irlande
  • l’Écosse
  • les USA
  • le Canada
  • l’Australie
  • la France

Nacel

Nacel pour partir en séjour linguistique apprendre l'anglais

Pour les étudiants, Nacel propose entre autres des cours particuliers chez le professeur ou en école internationale, des formules de préparation au concours des CPGE (Classe Préparatoire aux Grandes Écoles) ou aux diplômes type TOEIC, ainsi que des stages en entreprise.

SILC

Partir en séjour linguistique avec SILC

Les programmes SILC s’adressent aux jeunes qui ont entre 15 et 18 ans au moment du départ. En revanche, l’organisme propose aussi des formations distancielles pour les personnes majeures. Ces cours de langue en ligne sont organisés avec des professeurs de langue natifs et entrainent autant à l’anglais des affaires qu’aux examens du diplôme de langue Cambridge.

Verdié Hello

Apprendre l'anglais en séjour linguistique avec Verdié Hello

Verdié Hello dispense plusieurs offres pour les étudiants de plus de 18 ans. Les cours y sont organisés en groupes de niveaux internationaux de 15 étudiants maximum et animés par des professeurs diplômés et expérimentés. « Autonome et responsable, vous pourrez profiter de votre temps libre pour étudier, vous divertir et partir à la découverte de la ville avec vos camarades étudiants », promet l’organisme.

Préparer son séjour linguistique : avant de partir

Quels sont les réflexes à adopter pour bien planifier son départ en Angleterre, aux États-Unis ou en Australie ? Nous allons t’indiquer les 4 questions à te poser pour partir le plus sereinement possible :

  • faut-il opter pour un hébergement en campus ou en famille-hôtesse ?
  • combien de temps faut-il séjourner à l’étranger ?
  • quel budget faut-il prévoir ?
  • comment se préparer linguistiquement ?

Faut-il choisir un hébergement en famille-hôtesse ou en campus ?

Il existe 2 grands types d’hébergement en voyage linguistique :

  • l’hébergement en famille-hôtesse, également appelé « chez l’habitant »
  • l’hébergement en campus, aussi dit « en résidence »

À ce duo doivent être associées 2 autres possibilités, plus marginales :

  • l’hébergement en appartement partagé : pour les étudiants recherchant une complète liberté
  • l’hébergement en hôtel : plus impersonnel… et plus onéreux

De toutes ces offres, l’hébergement chez l’habitant reste généralement le plus abordable et, par conséquent, offre le meilleur rapport qualité-prix. Il implique de s’adapter à la culture locale, et de respecter les règles de vie de l’hôte : horaires des repas, utilisation de la salle de bains…

L’hébergement en campus, lui, s’adresse principalement aux adolescents et jeunes adultes. Attention : que tu sois en chambre simple ou multiple, le confort peut varier d’une résidence à l’autre !

Combien de temps faut-il partir ?

Les séjours linguistiques pour les enfants et jeunes adolescents proposent des départs allant généralement d’une semaine à un mois. Pour un étudiant visant une immersion totale et efficace à l’étranger, nous recommandons de partir au minimum 3 mois.

Partir un trimestre, c’est bien… mais déconnecter de sa langue maternelle pendant tout un semestre, c’est encore mieux. Pour des progrès significatifs, nous t’invitons à partir entre 6 mois et toute une année ; dans le second cas, c’est ce qu’on appelle une gap year.

Quel budget faut-il prévoir ?

« La gamme de prix d’un séjour linguistique est très large », rappelle l’UNOSEL. « Le coût d’une semaine en séjour linguistique en Angleterre peut varier entre 500 €  et plus de 2 000 € la semaine », illustre l’organisme.

Pour comparer ce qui est comparable, il te faut notamment prendre en compte :

  • le nombre de participants par classe : plus le cours est personnalisé, plus le coût du séjour est élevé
  • la nature de l’hébergement : le prix variera si la chambre et la salle de bains sont individuelles ou partagées, par exemple
  • le lieu : les grandes métropoles comme Londres, New York ou San Francisco sont plus chères que les petits villes de campagne
  • le transport : un aller-retour Paris-Los Angeles est forcément plus coûteux qu’un billet d’Eurostar…

Comment se préparer linguistiquement avant le départ ?

Passer le séjour le plus serein et constructif possible implique de travailler ton anglais avant de partir. Pour cela, nous t’encourageons à multiplier les loisirs sollicitant la langue de Shakespeare : la presse et la littérature non traduite, les films et séries en version originale, ou encore les podcasts de la BBC.

Mais au-delà de ces habitudes, nous t’enjoignons :

  • à évaluer ton niveau d’anglais avant de choisir ta formule de séjour
  • à suivre des cours à distance en amont

Évaluer ton niveau d’anglais

Avant de choisir ta formule de séjour linguistique, sois bien conscient de ton niveau d’anglais. Es-tu plutôt un utilisateur débutant qui peut comprendre des phrases isolées, ou es-tu plutôt un utilisateur indépendant qui peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ?

Pour être fixé, nous t’encourageons à évaluer ton anglais en ligne grâce aux tests d’anglais gratuits de Cambridge. Les questions te permettront de situer ton niveau selon le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Suivre des cours à distance

L’autre réflexe pour bien préparer ton voyage est de prendre des cours préalablement à ton départ. Aujourd’hui, l’accès à des cours d’anglais à distance est largement démocratisé. Ces formations online permettent de booster ton niveau tout en continuant à étudier ou à travailler en parallèle, et peuvent s’étaler de plusieurs semaines à plusieurs mois.

Pour y voir plus clair, le site iSpeakSpokeSpoken a dressé un portrait détaillé de l’offre existante.

Vivre son séjour linguistique : les cours et les activités sur place

Tu viens d’arriver en Grande-Bretagne, au Canada ou en Nouvelle-Zélande : welcome to your new country! L’espace de quelques jours à quelques mois, ta vie va s’articuler autour :

  • des cours d’anglais
  • des activités

Fréquence, pièges à éviter, nature des activités : on t’explique comment tirer parti de ton expérience.

Les cours d’anglais

Qu’ils soient collectifs ou particuliers, qu’ils préparent à des concours ou qu’ils veillent simplement à te familiariser avec la langue anglaise, les cours vont rythmer ton séjour linguistique.

Nous allons nous intéresser :

  • aux différentes fréquences et intensités proposées selon les organismes
  • aux leçons spécialement dédiées au TOEIC, au TOEFL, etc.

À quelle fréquence suivre ses cours ?

Soyons clairs : en matière de nombre d’heures de cours, il y a autant de possibilités que de formules. De façon générale, les cours dispensés pendant un séjour linguistique se déroulent le matin : comptez entre 2 et 4 heures de leçon avant midi et ce, du lundi au vendredi. Les après-midis et les week-ends sont souvent dédiés aux activités culturelles, sportives ou ludiques.

Pour un rythme encore plus soutenu, opte pour une formule dite « intensive ».

Des leçons qui préparent aux tests et examens d’anglais

Dans le cadre d’un séjour linguistique, les étudiants peuvent suivre des cours spécifiques de préparation aux examens d’anglais, souvent obligatoires pour étudier à l’étranger mais aussi dans certains cursus.

« Certains examens nécessitent plus de préparation que d’autres », prévient l’UNOSEL. En effet, les examens comme les Cambridge English Qualifications nécessitent une préparation globale de 4 compétences :

  • compréhension orale
  • expression orale
  • compréhension écrite
  • expression écrite

Les activités

Heureusement, partir en séjour linguistique, ce n’est pas passer l’intégralité de ton temps dans une salle de classe à éplucher les livres de grammaire. Pour mêler l’utile à l’agréable, vers quelles activités te tourner pendant ton voyage ?

Nous allons évoquer les 3 grandes familles de choses à faire à l’étranger :

  • les activités culturelles
  • les activités sportives
  • les activités ludiques

Les activités culturelles

Les après-midi sont habituellement réservés aux activités culturelles et aux excursions. Rappelons-le : apprendre une langue, c’est aussi s’imprégner d’une culture, d’un peuple et de son histoire ! Au programme : visite de monuments historiques, découverte de sites patrimoniaux remarquables et, pour les plus chanceux, plongée dans des biens inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Les activités sportives

Certains sports ont particulièrement le vent en poupe dans les séjours linguistiques. Pour mettre en pratique l’adage mens sana in corpore sano – « un esprit sain dans un corps sain » –, rapproche-toi des organismes proposant des voyages avec option football, tennis, équitation ou encore golf, voire surf et voile pour les destinations côtières.

Les activités ludiques

Certains organismes proposent à leurs participants (souvent les plus jeunes) des activités ludiques : escape game, paintball, accrobranche… D’autres encore offrent d’inclure une activité artistique à ton séjour : citons, à titre d’exemple, les options théâtre et arts de la scène. Quoi de mieux que d’apprendre Hamlet par cœur pour améliorer sa prononciation ?

Les pièges à éviter

Peur de faire des fautes d’anglais, tentation de parler la langue de Molière avec les participants francophones… Pour réussir ton séjour, évite de tomber dans les pièges classiques ! Voici la liste des principaux.

Participer un maximum aux cours et activités

Tu es dans un pays étranger, face à un professeur et des étudiants que tu ne connais pas : il est normal de faire preuve de timidité ou de réserve. Mets-les de côté dès que possible : ton temps sur place est trop précieux pour le gâcher dans le mutisme et la crainte de faire des fautes. Participe aux cours autant qu’aux activités « extra-scolaires » : l’investissement que tu as placé dans cette expérience le mérite.

Multiplier les sorties

Nuit écourtée par la fête, cours intenses le matin : la tentation d’esquiver la sortie de l’après-midi au profit d’une sieste ou d’une session relaxante devant ton ordinateur est évidemment forte. N’y cède pas : de retour en France, tu pourrais fortement regretter de n’avoir pas découvert telle œuvre ou tel site tant que tu en avais la possibilité.

Éviter la langue française

L’immersion est le fait de se retrouver dans un milieu étranger sans contact direct avec son milieu d’origine. Notre conseil : honore cette définition et tire un trait – temporaire – sur la langue de Molière, même si tu es amené à côtoyer d’autres francophones.

Dresser un bilan de ton expérience

Et si ton séjour linguistique était l’occasion de tenir un carnet de voyage ? L’écriture d’un tel cahier fait la part belle à l’introspection et te permet de revenir quotidiennement sur tes expériences. Tu peux y lister :

  • les progrès observés en anglais
  • les pratiques culturelles découvertes
  • les nouvelles expressions acquises
  • etc.

À la clé : un ouvrage à redécouvrir avec délice dans quelques années…

bannière générale pour télécharger les guides

Articles en relation

Séjours linguistiques : les Français, mauvais élèves en langues ?

Partir en séjour linguistique : il n’y a pas d’âge

Nos conseils pour apprendre une langue étrangère tout en voyageant