Image default

Road-trip de Clément en Amérique Latine : Costa Rica

Notez cet article

Après t’avoir détaillé tous les préparatifs de son voyage, Clément a enfin prit la route pour découvrir les merveilleux paysages d’Amérique Latine ! Première étape pour lui le Costa Rica !

Que le périple commence !

C’est depuis l’avion en direction de Panama City que j’écris ces quelques lignes. Pour le coup, c’est plutôt cool d’avoir un peu de temps pour soi durant ce trajet. Car oui, mon séjour au Costa Rica a été … INTENSE. Aller, je vous propose d’y revenir en détails.

L’inconvénient de travailler un vendredi soir jusqu’à minuit et d’avoir un vol le samedi à 6h du mat’, c’est qu’on passe une nuit blanche. L’avantage, par contre, c’est qu’on passe le vol pour rallier le Costa Rica les yeux fermés à dormir.

C’est donc totalement revigoré des ces quelques 8 heures de sieste (en réalité, j’étais complètement endormi et le mot est faible) que je découvre San José, capitale du Costa Rica. Une ville plutôt chouette, mais un peu banale. Seul bémol : il pleut (saison des pluies oblige).

Il y a des voyages où généralement, ça commence en douceur pour ensuite s’élever en intensité, en « adrénaline ». Et bien, j’avais décidé – j’ai pas eu le choix pour être franc – de rencontrer pour la première fois ma belle-famille costaricaine. Je peux vous assurer qu’en face des parents, des 4 frères et sœurs et des 2 petits-enfants, je ne faisais pas le malin. Hablo un poco espanol, tengo que practicar mucho màs ! Mais pour autant, j’ai reçu l’accueil le plus chaleureux du monde. On passe le reste de la journée à refaire le monde, à s’échanger des cadeaux, à partager un bon repas et à rire. Je tombe de fatigue dans un lit, bien trop petit pour moi.

En gros, l’idée était de rester 2 nuits à San José pour profiter de la ville avant de m’envoler de mes propres ailes avec une voiture de location le lundi matin.

« J’estime avoir reçu l’accueil le plus chaleureux du monde »

J’ai donc passé le dimanche à visiter la ville de San José avec Marco, mon guide. En fait non, c’est mon beau frère. C’est pour ça que j’estime avoir reçu l’accueil le plus chaleureux du monde : Marco a gentiment passé la journée complète à me faire visiter la ville alors que je m’attendais à ce qu’il me consacre 2/3 heures de son temps. Sachant que le dimanche est sa seule journée de repos de la semaine. Du coup, au programme : match de football de première division costaricaine, parc Sabana, stade national, théâtre national, San José downtown, cuisine traditionnelle … c’était parfait.

Je commence la journée de lundi avec 2h30 de route pour rallier Monteverde, un petit village perché dans les montagnes. Après quelques arrêts photos (un arrêt pipi aussi), un bon repas et 1h30 de route, j’attaque le dernier tronçon du trajet. Celui où la route bitumée laisse place au chemin de terre et roches. J’ai prié tous les dieux pour que ma petite Fiat Punto de location ne me lâche pas là, maintenant, en plein milieu de nulle part, avec une roue crevée. Quelqu’un a du m’entendre puisque j’arrive sain et sauf à Monteverde.

Ici, j’y passe un peu plus de 24 heures. Je visite la réserve nationale de Monteverde. Magnifique ! J’ai l’impression d’être Indiana Jones m’enfonçant dans la jungle avec une machete dans la main. L’après midi, c’est sortie accrobranche. Oui, je me suis fais drâguer par une affiche prétendant avoir la plus longue tyrolienne de toute l’Amérique Centrale. L’affiche ne mentait pas. C’était vraiment grandiose. Mes quelques mots ne pourront jamais décrire parfaitement le ressenti que j’ai éprouvé après les 2 heures d’accrobranches et de tyroliennes.

« Plages paradisiaques, rencontres avec des singes, découverte du parc national de Manuel Antonio, baignades et noix de coco à volonté. La vie ! »

En route Simone. Je file à toute allure pour Manuel Antonio, un petit village sur la côte pacifique. Pour cette seconde escale, j’ai décidé de me laisser vivre : plages paradisiaques, rencontres avec des singes, découverte du parc national de Manuel Antonio, baignades et noix de coco à volonté. La vie !

C’est avec un petit pincement au cœur mais des souvenirs pleins la tête que je quitte le Costa Rica. Et dire que je suis parti seulement il y a 5 jours et qu’il m’en reste 21. Ça promet !

Ça promet et nous avons hâte de lire la suite ! ;)

Tu n’avais pas suivi l’aventure de Clément ? Retrouve son premier article où il nous fait part de ses préparatifs, son deuxième dans lequel il nous parle plus en profondeur des diverses problématiques financières et son troisième où il rentre dans le vif du sujet de l’organisation concrète du départ !

Articles en relation

Témoignage d’Anaïs en séjour linguistique en Espagne

Claire

Road-trip de Clément en Amérique Latine : le Bélize

Claire

L’expérience d’Alisson, fille au pair à San Francisco

Claire