75% des jeunes français rêvent de partir à l’international

C’est le résultat d’une enquête réalisée par l’institut de sondage OpinionWay. Le quotidien 20 minutes a révélé ce lundi que près de trois quarts des jeunes français souhaitent quitter l’Hexagone pour vivre une aventure à l’étranger. Séjour linguistique, stage ou job d’été, les moyens pour y parvenir sont nombreux.

Du tourisme… et du travail

Les politiques d’emploi et d’enseignement en matière de mobilité internationale fonctionneraient-elles enfin ? En tout cas, les études au sujet du désir d’exil des jeunes français le prouvent. La dernière en date réalisée par l’institut OpinionWay pour le quotidien 20 minutes est révélatrice. L’enquête révélée ce lundi 1er octobre montre que près de 75% des jeunes français – âgés de 18 à 30 ans – veulent partir à l’étranger pour une période longue, dépassant les trois mois. La génération Y est de plus en plus attirée par le séjour hors des frontières hexagonales. Le tourisme n’est pas l’unique raison de voyager. Aujourd’hui, les cursus universitaires et scolaires encouragent les jeunes français à partir pour plusieurs mois à l’étranger.

Certaines formations dans le marketing international ou dans l’apprentissage des langues étrangères exigent une immersion aux quatre coins du globe. L’intérêt est double pour les étudiants et diplômés qui prennent ce pari : découvrir une nouvelle culture et augmenter leur employabilité. En effet, selon le livre Mon stage à l’étranger – les clés de la réussite, les étudiants qui ont connu une expérience à l’étranger « augmentent leurs chances d’activité professionnelle de 50% ». Les recruteurs sont nombreux à être attentifs à une ligne sur le curriculum vitae mentionnant un parcours international. D’après les chiffres de Génération Erasmus +, 64% des employeurs estiment qu’il représente « une valeur importante pour le recrutement ». Une majorité des étudiants partis avec le programme Erasmus + depuis trente ans évoquent la volonté de se former ou étudier à l’étranger pour accroître leur employabilité.

Le Canada en pole position des destinations souhaitées

Les raisons qui poussent les jeunes à s’exiler temporairement à l’étranger sont nombreuses. Trois quarts des sondés évoquent la découverte d’une autre culture et d’un mode de vie différent. L’immersion culturelle est, effectivement, l’une des clés d’un séjour à l’étranger réussi. L’attrait touristique n’est pas la seule motivation des Français candidats à l’expatriation. 39% des hexagonaux interrogés évoquent l’acquisition de compétences et l’apprentissage d’une langue étrangère dans l’enquête. La langue de Shakespeare est celle qui est privilégiée pour se doter d’une deuxième langue vivante. Pour cela, les destinations anglophones intéressent massivement les jeunes questionnés. Le Canada arrive en tête des destinations de rêve, suivi des Etats-Unis et de l’Australie. Le Royaume-Uni, par sa proximité et son rapport qualité/prix imbattable, arrive en cinquième position. Entre le pays des kangourous et celui du thé se positionne une destination plus étonnante : le Japon. Cela peut paraître surprenant mais le pays du Soleil levant offre un dépaysement total. L’archipel nippon attire notamment des jeunes français qui ont grandi avec l’univers du manga et des arts martiaux.

Le top des destinations rêvées :

  1. Le Canada
  2. Les Etats-Unis
  3. L’Australie
  4. Le Japon
  5. Le Royaume-Uni

Les solutions qui s’offrent aux jeunes français

Malgré ce désir de voyage, les 769 jeunes français sondés ne sont que 26% à être déjà partis vivre une expédition à l’accent international. Parmi eux, seuls 8% l’ont fait plusieurs fois. Pourtant, les possibilités de séjour à l’international sont incalculables, qu’ils soient de nature professionnelle ou culturelle.

  • Un stage à l’étranger
  • Un séjour linguistique
  • Un job d’été à l’étranger
  • Un séjour au pair

Un stage à l’étranger

C’est l’une des grandes tendances actuelles en matière de départ à l’étranger. Le stage à l’étranger de quelques mois est l’opportunité d’acquérir une expérience professionnelle non-négligeable. Avant cantonné aux secteurs gravitant autour du business international, le stage à l’étranger couvre aujourd’hui ne nombreux domaines. Par exemple, les opportunités ne manquent pas en communication, en ressources humaines, dans la mode ou encore dans la comptabilité. Tout comme les destinations. Les organismes spécialisés dans le stage à l’étranger proposent des offres partout dans le monde : du Vietnam à l’Afrique du Sud, en passant par la Bolivie. Ceux qui ont fait un stage à l’étranger évoque un moyen de débuter une carrière à l’international. En effet, ils ne pensaient quitter la France que pour quelques mois et sont finalement restés après leur période de stage.

Un séjour linguistique

Les Français seraient mauvais – pour ne pas dire nuls – en anglais, en espagnol ou en allemand. Pour prendre le contre pied de ce poncif régulier, le séjour linguistique est en plein essor. Le premier objectif du programme est bien évidemment d’acquérir des compétences sérieuses et suffisantes en langues étrangères. Le séjour linguistique est une vraie immersion culturelle au sein d’une école implantée dans un pays étranger. Le programme est ouvert à tous les âges. Certaines écoles acceptent, par exemple, des écoliers venus du primaire. L’avantage du séjour linguistique est de pouvoir lier l’utile et l’agréable. En clair, les candidats ont l’occasion de suivre des cours standards ou intensifs le matin. Et l’après-midi est consacré à la pratique de sports ou de loisirs en tout genre. Le programme est certainement le moins professionnel des voyages à l’étranger. Et pourtant, des écoles proposent des cours dits business destinés à des secteurs d’activité spécifiques. C’est pour cela que des employés et des cadres font du séjour linguistique une aubaine pour évoluer professionnellement.

Un job d’été à l’étranger

Une fois l’été arrivé, les étudiants se pressent pour décrocher un emploi saisonnier en France. C’est parfois une nécessité pour financer des études ou s’octroyer la possibilité de voyager. L’emploi saisonnier est également ouvert à l’international. Pendant quelques mois, les étudiants ont la possibilité de partir vers les Etats-Unis ou le Royaume-Uni pour toucher une palette de métiers très différents. Il est possible d’exercer le travail d’un réceptionniste dans un hôtel londonien. Outre-Atlantique, un candidat au job à l’étranger peut devenir garde-côte sur une plage californienne. L’emploi saisonnier à l’international a la côte. Le phénomène est, par ailleurs, en pleine expansion. Si bien que la forte demande oblige ainsi les organismes spécialisés à instaurer des quotas pour limiter le nombre de départs.

Un séjour au pair

Le séjour au pair est une dernière possibilité de partir à l’étranger. Le programme de voyage n’est pas nouveau. La notion d’au pair existe depuis le XIXème siècle. A l’instar du séjour linguistique, l’objectif se place dans l’acquisition de compétences linguistiques. C’est souvent le Royaume-Uni qui est privilégiée par ceux qui souhaitent pratiquer quotidiennement l’anglais. Les filles ne sont pas les seules à réaliser un séjour au pair. Bien qu’il soit coutume de parler de « fille au pair », le programme se démocratise aussi pour les garçons. Intégré dans une famille d’accueil, le jeune au pair devient un membre à part entière. Des tâches, essentiellement ménagères, lui sont ainsi confiées contre une rémunération et la possibilité d’être logé et nourri. Le séjour au pair requiert une expérience dans le monde de la petite enfance. En effet, le jeune au pair a un rôle à jouer dans l’éducation des enfants d’une famille.

L’étude publiée par 20 Minutes révèle que près de 39% des jeunes français sondés par OpinionWay envisagent de partir dans les deux années à venir. Et, pourquoi pas toi ?

Articles en relation

En stage à l’étranger : faire face au décalage horaire !

Claire

Comment faire des économies sur son logement à l’étranger ?

Claire

L’expérience de Mariama aux US !

Claire
avatar
  Recevoir les réponses  
Me notifier des