Image default

Maëlys te dit tout sur son expérience de fille au pair à Berlin

Notez cet article

Après Camille, c’est au tour de Maëlys de nous transmettre son témoignage de fille au pair à Berlin. Une première expérience qui lui a donné goût au voyage pour repartir dans le cadre de différents programmes. Place à son expérience !

Salut ! Peux-tu nous parler de toi en quelques mots ?

Je m’appelle Maëlys, j’ai 24 ans, je suis en dernière année de Master en droit à l’Université de Strasbourg et j’adore voyager en mode expatriation et non touriste, c’est-à-dire que j’aime passer minimum un mois dans un pays. C’est pourquoi, j’ai actuellement 6 séjours au pair à mon actif et je compte faire prochainement un service volontaire européen et partir en PVT en Nouvelle-Zélande.

Partir en tant qu’au pair était-ce un choix ou un hasard ?

La première fois que je suis partie comme jeune fille au pair, en 2011, c’était vraiment un hasard ! Je cherchais un job d’été à l’étranger et je suis tombée sur une annonce sur le site de l’OFAJ (Office Franco Allemand pour la Jeunesse) d’une famille franco-allemande qui déménageait à Berlin et qui cherchait une jeune fille au pair pour une durée d’un an. Ce n’était pas mon projet initial mais je me suis dit pourquoi pas !

« Je ne regrette absolument pas mon choix ! »

J’avais commencé mes études directement après le BAC car les études de droit sont longues et je ne voulais pas « perdre de temps » avec une année sabbatique mais j’étais encore incertaine quant à mon avenir, et je voyais cette année à l’étranger comme une année de réflexion et de découvertes. J’avais déjà participé au programme d’échange Brigitte Sauzay en seconde près de Berlin et j’étais ravie de remettre les pieds dans la capitale allemande. Mes parents n’étaient pas forcément enthousiastes que j’arrête (déjà) mes études mais ils ont respecté mon choix.

Peux-tu nous parler de ce que tu as fait en Allemagne ?

Je me suis occupée de trois garçons (jumeaux âgés de 8 ans et le petit dernier, 3 ans). Mes tâches consistaient à les conduire et à les ramener de l’école, faire les devoirs et les occuper jusqu’au retour des parents. Éventuellement lorsque les parents sortaient, je les gardais le soir. Je devais également participer aux tâches ménagères. Je ne voulais pas poursuivre mes études à Berlin mais j’ai tout de même décidé d’assister en auditrice libre, à deux cours de droit à l’Université Humboldt. J’ai eu la chance d’assister au concert sous la porte de Brandenbourg le 3 octobre, au carnaval (février) et au carnaval des cultures, à la Berlinale, à l’Euro 2012 (de vrais supporters ces Allemands d’ailleurs !) et à bien d’autres événements organisés sur place tels que les marchés de Noël !

Qu’as-tu retenu de ton aventure ?

J’ai appris à être plus patiente et à prendre mon temps lorsque je visite (rien ne sert de tout voir, il faut prendre le temps d’apprécier). Être au pair conduit à d’importantes responsabilités et ça m’a donné confiance en moi. Il a aussi fallu que je sois flexible et que je m’adapte à la famille tout en imposant ma vision des choses lorsque je le jugeais nécessaire. Par exemple, au niveau de l’éducation des enfants, en tant qu’au pair, on est parfois un 3e parent et il faut savoir se faire respecter. Mon premier séjour s’est tellement bien passé que je suis repartie l’été d’après en Grèce puis les deux étés suivants (Italie et Grèce) avant de repartir pour un an en Autriche et de nouveau un été en Italie.

« J’ai naturellement gardé contact avec mes familles à qui je rends visite régulièrement. »

Que peux-tu nous dire sur la vie en général dans la ville où tu étais, et sur ses habitants ? As-tu eu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

Berlin est une très grande ville ! Mais peut-être qu’elle me paraissait aussi grande car je viens d’une petite commune de 2000 habitants ! Je trouve qu’on y a cependant de l’espace contrairement à Paris et que selon les quartiers l’ambiance est très diversifiée. J’habitais dans le nord-ouest de Berlin entre lacs et forêts et j’oubliais parfois que j’étais dans la capitale de l’Allemagne. Berlin est une ville chargée d’histoire et j’ai aimé la (re)découvrir en m’y baladant et non pas à travers mes manuels d’histoire.

fille au pair à Berlin

Je regrette de ne pas avoir été plus vers les Berlinois/Allemands lors de mon séjour mais ceux avec qui j’ai pu faire connaissance étaient très sympas ! Je ne voudrais pas aller dans les clichés mais en début de soirée, la plupart des Allemands se baladaient bière à la main ! Je n’ai pas vécu de choc culturel mais c’est sûrement parce que j’avais effectué de nombreux séjours en Allemagne avec le collège et le lycée auparavant.

Qu’est-ce que tu y as particulièrement aimé ?

C’était la première fois que je partais aussi longtemps loin de chez moi et que je n’étais pas scolarisée. J’ai aimé avoir le choix de mon programme (dans la mesure de mes obligations envers la famille) et de pouvoir suivre mes envies. J’ai fait de belles rencontres, des gens avec qui je suis encore actuellement en contact et j’ai découvert une toute autre culture.

Quels endroits as-tu eu la chance de découvrir durant ton séjour ?

Comme j’avais tous mes week-ends de libre, j’en ai profité pour visiter tous les coins de Berlin mais également d’autres villes. Je suis partie à Hambourg lors du week-end de la fête portuaire. J’ai passé une journée à Dresde et Hanovre. J’ai également retrouvé ma meilleure amie à Munich et nous avons visité la ville ainsi que Nuremberg.

fille au pair à Berlin

Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

Ne réfléchissez pas trop. On a qu’une vie et on ignore de quoi demain sera fait. Si l’envie vous prend, ce n’est certainement pas sans raison et toute expérience, bonne ou mauvaise, est bonne à prendre et permet de se construire !

Comment as-tu entendu parler de l’Etudiant Voyageur ?

En faisant des recherches sur le volontariat à l’étranger.

Recommanderais-tu l’Etudiant Voyageur à tes ami(e)s ? Et pourquoi ?

Oui, c’est toujours bien de lire des témoignages avant de faire le grand saut !

Merci à toi Maëlys pour ce témoignage rempli d’informations utiles pour tous ceux qui veulent franchir le pas à leur tour !

Articles en relation

Le parcours de fille Au Pair de Marion à Portsmouth

Claire

Lili, une passionnée du Japon raconte son expérience de volontariat

Claire

Faire ses études en Chine : l’expérience d’Alain

Claire