Image default

Dans quels secteurs faire son job d’été à l’étranger ?

Dans quels secteurs faire son job d’été à l’étranger ?
4.4 (87.2%) 25 votes

L’emploi saisonnier n’est pas que réalisable sur le territoire français. De plus en plus d’étudiants tentent l’expérience vers d’autres horizons. Zoom sur les différentes possibilités d’effectuer un job d’été à l’étranger inoubliable.

Pourquoi faire un job d’été à l’étranger ?

Les étudiants en sont très friands depuis quelques années.  Et pas uniquement ceux qui veulent développer leurs compétences en langues étrangères. L’emploi saisonnier se délocalise de plus en plus en dehors des frontières françaises. C’est un moyen pour des jeunes français de 18 ans et plus de découvrir le monde qui les entoure tout en gagnant de l’argent de poche durant la saison estivale. S’il existe des emplois dans pratiquement tous les domaines envisageables, choisir un job d’été par rapport à ses compétences ou son objectif professionnel peut vite se transformer en réelle valeur ajoutée sur le CV. En effet, il faut voir l’expérience professionnelle à l’international comme une manière de se démarquer au moment de rentrer sur le marché de l’emploi. Les étudiants peuvent ainsi mieux valoriser leur niveau de langue, principalement en anglais ou en espagnol.

Les emplois dans l’ère du temps

Travailler chez l’habitant

On les appelle communément Wwoof, Helpstay, ou encore Helpx. Ces programmes sont très utilisés par les backpackers. Ils permettent de voyager et de travailler sans se ruiner. En pratique, il s’agit de travailler chez l’habitant, dans une ferme biologique en Nouvelle-Zélande par exemple, durant quelques heures par jour. En échange, le saisonnier profite gratuitement d’un toit et du couvert. Il a également la possibilité de pratiquer certaines activités sportives locales. On peut tout aussi bien parler de volontariat, étant donné l’investissement du voyageur.

Garder un logement à l’étranger

Un autre bon plan se nomme le House Sitting. Comme son nom l’indique, ce job d’été consiste à garder la maison d’une famille partie en vacances pendant la durée de ses congés. Vous pouvez alors séjourner à travers le monde tout en économisant les frais de logement. A l’étranger, l’hébergement peut être coûteux à l’exception des auberges de jeunesse. Plusieurs globe-trotters en sont déjà adeptes ! Pour vous, cet emploi original peut être une bonne opportunité de rencontrer les locaux, de découvrir de nouvelles pratiques et surtout d’économiser un maximum durant votre séjour à l’international.

Découvrez le récit de Jeanne partie en job d’été en Alaska

Profiter d’opportunités locales

La cueillette de fruits l’été

Cette partie s’adresse davantage aux voyageurs habitués et débrouillards. Si vous êtes plutôt dégourdi, que vous n’avez pas peur de mettre la main à la patte et que vous souhaitez être assez libre durant votre expatriation, vous pouvez cumuler plusieurs petits travaux durant l’été. En effet, selon les régions où vous souhaitez vous rendre, plusieurs pratiques sont possibles. La main d’œuvre étrangère peut également être fortement appréciée, et ce dès l’âge de 16 ans. C’est le cas de l’Australie, par exemple, où la saison des cueillettes nécessite beaucoup de bras. Dans certains cas, vous serez nourri et logé en plus d’être rémunéré. C’est plutôt une aubaine, non ?

L’hôtellerie et la restauration

Si vous avez déjà des expériences en tant que serveur, plongeur ou réceptionniste, travailler dans un bar, un pub, un restaurant ou un café peut être intéressant. Selon la destination choisie, des villes peuvent être de vrais nids à touristes comme au Royaume Uni. C’est donc vers ces domaines que vous devrez concentrer vos recherches dans des pays européens ou ailleurs. Des établissements comme les hôtels – souvent prestigieux – proposent des emplois comprenant l’hébergement. Une rémunération plus que correct vous permettra de financer vos loisirs, vos excursions et vos activités.

Le sauvetage et le secourisme balnéaire

Si vous envisagez un séjour sur une île ou près d’un littoral, vous pouvez essayer de reproduire la célèbre série Alerte à Malibu. L’opportunité de maître-nageur sauveteur est ouverte aux étudiants étrangers qui ont des appétences – voire des compétences – dans le secourisme ou la plongée. L’avantage est double : rendre service aux touristes que vous surveillez et profiter d’un endroit paradisiaque à l’autre bout du monde.

La liste est loin d’être exhaustive. En effet, le job d’été à l’étranger s’inscrit dans des domaines divers et variés. Vous pouvez ainsi devenir guide touristique, photographe de souvenir, vendeur de crème glacée ou œuvrer dans des centres de vacances.

Job d'été à l'étranger, Dans quels secteurs faire son job d’été à l’étranger ?

Choisir un organisme spécialisé

Et, pour tous ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’idée de partir à l’aventure, des organismes spécialisés se sont développés pour assurer des séjours sécurisés.

Une offre tout compris

C’est le cas du programme Work and Travel qui met à disposition des offres de job d’été à l’étranger. Il propose deux destinations principales, à savoir les Etats-Unis et Londres. C’est idéal pour les étudiants qui ne souhaitent pas s’embêter avec les démarches administratives liées au visa (Permis vacances travail ou Working Holiday Visa), à l’hébergement et aux autres frais à prévoir sur place.

Une rémunération lucrative

Avec des offres de job d’été dans des univers très variés comme la restauration ou encore la vente, le programme Work and Travel permet aux jeunes de s’expatrier aux Etats-Unis pour une durée de 3 à 4 mois. Loin des emplois saisonniers en France, le salaire peut atteindre des sommets. Ainsi, un étudiant en job d’été aux USA peut gagner jusqu’à 2000 dollars par mois, soit plus de 1 750 euros.

Une assistance pendant la durée du séjour

Loin d’être envoyés au casse-pipe, les étudiants sont guidés et suivis tout le long de leur séjour grâce à des interlocuteurs présents aussi bien sur place qu’en France. Les places étant cependant très convoitées, il est particulièrement conseillé de s’y prendre en avance pour trouver un job. Aucune condition de diplôme n’est en revanche requise. Malgré tout, il faut montrer suffisamment de motivation pour décrocher un job d’été à l’étranger.

Lire aussi : l’expérience réussie de Benjamin aux Etats-Unis

bannière générale pour télécharger les guides

Articles en relation

Enseigner à l’étranger : pourquoi pas toi ?

Devenir Digital Nomad : la solution pour travailler et voyager

Travailler à l’étranger : quel job choisir ?