Image default

Témoignage de Guillaume parti Au Pair aux Etats-Unis

Notez cet article

Découvrir le monde en étant Au Pair

L’expérience Au Pair est toujours un départ vers l’aventure. Relativement facile d’accès, beaucoup de jeunes décident de vivre l’expérience après leur baccalauréat. Mais nombreux tentent aussi l’aventure après leurs études que cela soit pour voyager ou pour perfectionner une langue. Dans notre témoignage du jour, nous partons à la rencontre de Guillaume, Au Pair dans l’Etat de New York. Et non ! Il n’y a pas que des filles qui décident de partir Au Pair !

– Pourquoi avoir décidé de faire un séjour Au Pair ?

Après mon master en enseignement, j’ai décidé de devenir au pair afin d’allier mon désir de travailler avec les enfants avec celui de vouloir voyager et de perfectionner mon anglais. Après cinq ans d’études supérieures, j’avais besoin d’une année sabbatique pour réfléchir à ma situation (je ne voulais plus devenir professeur des écoles lorsque j’ai quitté la France), d’une situation financière stable, de voyager ainsi que de découvrir une autre culture : Le programme de garçon au pair était alors la situation idéale.

– Que peux-tu nous dire sur la vie en général dans la ville où tu es, et sur ses habitants ? As-tu eu un choc culturel ? Une anecdote à raconter ?

Je vis depuis plus de cinq mois à Eastchester dans l’État de New-York aux Etats-Unis. Dans ce pays, et particulièrement dans les villes où les parents ont les moyens de se procurer un garçon au pair, les gens sont très pressés. Ils ne sont jamais à l’arrêt. Ils ont toujours des activités de prévu. Après leur travail, ils vont à la salle de sport, ou voir leurs familles, leurs amis, faire les courses, assister aux activités de leurs enfants,… Le choc culturel n’a pas été énorme je pense. La vie européenne et celle des Etats-Unis sont plus ou moins semblables. Cependant, en arrivant ici, je pensais avoir un niveau d’anglais plutôt bon et j’ai découvert que j’avais quelques petites choses à apprendre. Mais en un ou deux mois, on s’habitue et on apprend beaucoup (sans s’en rendre compte).

– As-tu pu faire quelques visites ? Monuments, musées, sorties…

Dès les premiers mois, j’ai eu la chance d’accompagner ma famille d’accueil à Washington DC où j’ai pu voir (de loin) la maison blanche ainsi que visiter le musée de aéronautique du Smithonian (les musées à Washington sont nombreux, localisés dans la même ‘’avenue’’ et sont tous gratuits ce qui est vraiment intéressant). Dans cette même ville, j’ai aussi pu assister à une marche contre la liberté de porter une arme à feu ce qui était plutôt incroyable et assez impressionnant. J’ai aussi eu l’occasion de visiter Chicago. Cette ville, bien que l’on puisse ressentir un sentiment d’insécurité hors de l’hypercentre, m’a beaucoup plu avec cette vie tournant autour d’une rivière en plein milieu. Dans quelques semaines, je vais avoir la chance de partir avec une amie en vacance à San Francisco, au Grand Canyon, à la Nouvelle-Orléans ainsi qu’à Miami.

> LIRE AUSSI : Témoignage de Charlotte Au Pair aux USA

– Quels sont tes conseils pour tous ceux qui envisagent de partir comme toi ?

Il est tentant de beaucoup sortir (surtout dans une ville comme New York) mais pensez à économiser pour les vacances et pour les taxes. Ne soyez pas timide (ce qui est mon cas), essayer de rencontrer le plus de monde possible. Notamment inscrivez vous sur des groupes réservés aux au pair sur les réseaux sociaux avant de partir, cela peut aider. Soyez souples. Travailler avec une famille avec laquelle vous vivez peut-être déboussolant.

Guillaume Au pair aux Etats-Unis
Guillaume Au pair aux Etats-Unis

– Quelles ont été tes relations avec ta famille d’accueil ?

J’ai de très bonnes relations avec ma famille d’accueil. Ils m’encouragent et s’intéressent à tout ce que je fais. Ils m’incluent dans chaque activité et se préoccupent de mes sentiments et de mon bien-être. Les débuts ont été difficiles (je crois comme tous les au pairs) mais après un temps d’adaptation (nécessaire), ils sont devenus une deuxième famille.

– Comment s’est déroulée ton expérience auprès des enfants ?

Les enfants avaient des au pairs depuis 12 ans. Ils étaient donc habitués au processus d’adaptation. Les débuts ont été très difficiles mais aujourd’hui ce n’est qu’un très lointain souvenir. En les amenant à toutes leurs activités, en étant plus ou moins seul avec eux tous les jours, on a tous trouvé un moyen de s’entendre et de s’apprécier. Je suis devenu un de leurs nombreux grand frères.

– Combien d’argent de poche avais-tu chaque mois ?

Je touche 195,75 euros par semaine.

– Qu’as-tu tiré de cette expérience ?

J’ai appris à être plus à l’écoute et à entamer une discussion. Il est important de communiquer avec la famille et les enfants. C’est l’une des choses qui compte le plus pour bien réussir. Dire lorsque quelque chose ne va pas, écouter les réactions de l’autre, chercher une solution ensemble.

– Recommanderais-tu notre service Let’s Go Pair à tes ami(e)s ? Et pourquoi ?

Oui, ils ne m’ont jamais lâché, sont souvent venus me demander des nouvelles et le programme une fois sur place est vraiment très bon. On se sent très bien encadrés.

Articles en relation

Séjour à Helsinki : Amélia nous raconte son aventure

Claire

Colin Au Pair à Londres livre son témoignage

Claire

Le témoignage de Crystal en échange universitaire en Chine

Claire