Image default

Traduction CV en anglais : les 10 différences avec un CV français

Traduction CV en anglais : les 10 différences avec un CV français
4.5 (90.67%) 15 votes

Dans une candidature, le CV et la lettre de motivation sont des étapes importantes pour décrocher un stage ou un travail. C’est encore plus vrai dans le cadre d’une candidature pour une destination anglo saxonne. Mais pour la rédiger, il y a une chose primordiale à connaître : l’écrire en français ou en anglais n’est pas le même exercice. Il est donc important pour vous de savoir quelles sont les différences entre les deux. C’est pour cette raison que nous vous listons les 10 différences d’une traduction de CV en anglais.

Ne pas traduire mot à mot

C’est le premier point non négligeable, et l’une des erreurs réalisées couramment. Nous savons que vous serez inévitablement tenté d’avoir recours aux traducteurs automatiques, ou de traduire mot à mot votre CV en français. Or, ceci est une grande erreur, et il faut absolument que vous l’évitiez. Traduire mot à mot est le risque de ne pas se faire comprendre par un recruteur anglophone. D’ailleurs, celui-ci s’apercevra rapidement que votre niveau d’anglais est très mauvais. Il est recommandé de prendre le temps de bien le rédiger, en faisant appel à une personne bilingue ou à un professeur d’anglais.

Intégrer ses références

C’est peut-être la première fois que vous entendez parler de « références » si vous n’avez jamais fait de traduction d’un CV en anglais. En effet, la case « références » est située à la fin du CV en anglais et n’existe pas dans une candidature française. Cette partie permet d’y intégrer les contacts d’anciens employeurs pour qui vous avez travaillé auparavant. Il peut s’agir d’un chef d’entreprise, d’un tuteur de stage ou d’un professeur universitaire. Cela mettra en valeur votre professionnalisme en prouvant à vos futurs recruteurs que vous êtes motivé et que les témoins ne manquent pas.

Pas de photo sur le CV

Que vous écrivez un CV en français ou en anglais, les détails personnels sont à peu près rédigés de la même manière. En revanche, cela va changer si vous souhaitez envoyer votre CV aux Etats-Unis. La façon de se présenter n’est pas du tout la même qu’en France. Afin d’éviter toute forme de discrimination, il ne faudra pas mentionner votre âge ou votre statut familial (marié, célibataire, en concubinage, etc). Il n’est pas non plus nécessaire d’ajouter une photo de profil à votre document.

Les différences de langue

Candidater aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou en Australie comporte des différences dans l’emploi des mots. Bien que l’anglais britannique et l’anglais américain se ressemblent, certaines expressions sont totalement différentes. Par exemple, outre-Atlantique, il est courant de parler de resume. Au Royaume-Uni, l’emploi du terme CV est beaucoup plus toléré. Il faudra donc bien prendre en compte cette particularité, et adapter sa candidature selon la destination visée.

Les intitulés des diplômes

Même si en France, tout le monde connaît le bac, le CAP ou le BTS, ce n’est pas forcément le cas pour les recruteurs à l’étranger. Lorsque vous faites la traduction d’un CV en anglais, précisez bien le niveau du diplôme et non son intitulé. Il s’agit également d’expliquer brièvement le domaine et la durée des études. Essayez aussi, dans la mesure du possible, de trouver un équivalent de votre diplôme du pays pour lequel vous candidatez. À titre d’illustration, le baccalauréat se dit « A levels » au Royaume-Uni. Trouver une équivalence permet à l’employeur de se projeter plus facilement.

Les expériences professionnelles

Il est vrai qu’en France, nous avons plutôt tendance à limiter nos expériences professionnelles en mentionnant simplement le poste occupé sans davantage expliciter. En réalisant la traduction d’un CV en anglais, c’est l’inverse. Il est préférable de détailler un peu plus, sur quelques lignes, ce que vous avez fait sur chacune de vos missions en entreprise. Par exemple, il faut savoir que les recruteurs américains sont beaucoup plus soucieux des expériences professionnelles que des diplômes. Si vous avez peu d’expérience, n’hésitez pas à jouer sur votre projet professionnel en indiquant dans la cover letter (la lettre de motivation) ce que vous souhaitez faire aux termes de vos études.

La rubrique dédiée aux langues

Étant donné que vous partez à l’étranger, vous devrez insérer une case mentionnant votre niveau de langue anglaise dans votre CV. À travers cette rubrique, vous pouvez faire référence au CECR, le Cadre européen commun de référence (A1, A2, B1, B2, C1, C2). Si vous avez effectué un séjour linguistique ou obtenu des tests de langue reconnus tels que le TOEIC, le TOEFL ou les examens de Cambridge, indiquez-le impérativement. C’est un gage de sécurité pour votre employeur.

Valoriser les activités extra-scolaires

Les chefs d’entreprise anglais aiment voir les jeunes s’investir en dehors des cours. Si vous faîtes partie d’une association, d’un groupe ou autre, mentionnez-le sans hésiter. Cela révélera votre dynamisme et votre engagement pour une cause ou pour une passion. Les activités extra-scolaires ont une importance dans le monde du travail anglo saxon.

Se limiter à une seule page

Du côté de la forme, il est possible qu’un CV anglais contienne plusieurs pages. C’est un risque tant la lecture du document est analytique. En effet, en moyenne, les recruteurs prennent entre 5 à 7 secondes pour faire une première lecture du CV. Lorsque vous le rédigez en anglais, évitez d’alourdir votre document avec des détails que vous pourrez soit reprendre dans votre lettre de motivation, soit durant l’entretien d’embauche. C’est une règle d’or : ne dites pas tout sur vous dès le CV. En revanche, si vous avez beaucoup d’expérience professionnelle et qu’un tri s’avère difficile, vous pouvez utiliser deux pages. C’est, en tout cas, largement toléré.

Traduction d’un CV en anglais : la formulation des dates

Dernier point, faites attention aux dates utilisées. Comme vous l’avez appris dès les classes de primaire, les Anglais ne lisent pas les dates comme dans l’Hexagone. Par conséquent, si vous voulez citer la date de votre naissance ou d’une expérience, vous direz « June 16th 2016 » en lieu et place de « 16/06/2016 ».

➡ Dorénavant, vous savez tout sur la traduction d’un CV en anglais. N’hésitez pas à retrouver les offres de stage de notre partenaire MyInternshipAbroad. Des expériences au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Canada, en Afrique du Sud ou en Australie n’attendent que vous !

Articles en relation

Comment trouver un job à l’étranger ?

Claire

Les entreprises européennes qui recrutent le plus

Claire

Monter son business à l’étranger

Claire