Universités : les meilleures écoles se trouvent au Royaume-Uni

Le magazine Times Higher Education a révélé fin septembre son classement des meilleures universités internationales. Pour la première fois depuis 2011, une école française figure dans le top 50. Le palmarès universitaire est outrageusement dominé par les facultés britanniques et américaines.

Faculté française : une première depuis 2011

Cocorico ! Depuis maintenant sept ans, aucune université française ne figurait dans le top 50 des meilleures écoles internationales. La donnée faisait tâche. Et, elle renforçait les détracteurs de l’Education nationale régulièrement pointée du doigt pour ses lacunes et son manque d’excellence. L’erreur est désormais réparée depuis la parution, mercredi 26 septembre, du nouveau classement mondial des universités du magazine Times Higher Education. L’université Paris Sciences et Lettres (PSL) est la seule école française à figurer dans le top 50. La faculté de recherche qui compte plus de 20 000 étudiants rentre dans le cercle très fermé des meilleures universités au classement mondial THE 2019. L’université PSL a connu un bond spectaculaire, passant de la 72ème place à la 41ème place cette année. En tout, cinq universités françaises sont présentes dans ce classement qui regroupe 1250 facultés.

Un classement dominé par les universités américaines

Sur les cinquante premières universités mondiales, près de la moitié provient du pays de l’oncle Sam (24). Signe que le modèle américain de recherche et d’enseignement est l’un des plus performants au monde. La Stanford University (3ème), le Massachusetts Institute of Technology (4ème), la Harvard University (6ème) et la Yale University (8ème) figurent parmi le prisé top 10. La dernière est d’ailleurs la seule à rejoindre cette année les dix premières places. En effet, l’université de Yale occupait, en 2018, la douzième place. Ce bon classement des universités américaines est dû à une qualité de l’enseignement et de la recherche quasi parfaite. Les universités américaines se distinguent également par leurs perspectives internationales.

Les études aux Etats-Unis sont le bon moyen de démarrer une carrière à l’international. En effet, les étudiants internationaux sont de plus en plus nombreux à rejoindre les bancs des écoles américaines pour augmenter leur employabilité. La mode des célèbres campus séduit les étudiants du monde entier. Par exemple, le Massachussets Institute of Technology compte près de 34% d’étudiants étrangers sur ses campus. New-York, elle, est la première ville étudiante des Etats-Unis. Chaque année, la Big Apple accueille plus de 1 500 étudiants Français qui s’inscrivent dans l’un des 110 établissements d’enseignement supérieur.

Oxford et Cambridge toujours en tête

En tout, sept universités américaines occupent les dix premières places. Mais, la tête du classement revient aux facultés britanniques. Oxford (1ère) et Cambridge (2ème) ne sont pas uniquement connues pour avoir prêté leurs noms à des cahiers et à des tests d’anglais certifiés. Ce sont aussi les meilleures universités internationales à l’authenticité rare. Le Royaume-Uni peut se targuer de compter les deux écoles les plus performantes. Et ce, pour la deuxième année consécutive. Oxford et Cambridge se distinguent sur plusieurs critères – ou scores – qui atteignent des sommets vertigineux.

Université d’Oxford : première du classement

  • Qualité de l’enseignement : 91.8
  • Puissance de la recherche : 99.5
  • Perspectives internationales : 96.3
  • Score global : 96.0

Université de Cambridge : seconde du classement

  • Qualité de l’enseignement : 92.1
  • Puissance de la recherche : 98.8
  • Perspectives internationales : 94.3
  • Score global : 94.8

Les deux universités brillent également par leur pourcentage des étudiants étrangers qui se forment sur leurs bancs. L’université de Cambridge compte près de 37% d’étudiants internationaux. Ce taux grimpe à 40% pour l’université d’Oxford. En dehors de ces deux monstres de l’enseignement, onze écoles d’outre-Manche font partie des cent meilleures écoles.

Pourquoi faire ses études à l’étranger ?

Une manière d’augmenter son employabilité

Chaque année, des milliers d’étudiants français prennent le pari de sortir de leur zone de confort. Etudier à l’étranger présente des inconvénients, à l’image du coût. Etudier à New-York peut, par exemple, représenter un coût annuel allant de 15.000 à 43.000 euros. En revanche, les bénéfices à en tirer son considérables. Etudier à l’étranger est notamment le meilleur moyen d’inscrire une belle et prestigieuse ligne à son curriculum vitae. Les employeurs et les recruteurs sont attentifs aux expériences internationales d’un candidat ou d’un demandeur d’emploi. Les étudiants qui partent avec le programme Erasmus + l’ont bien compris. Près de 85% des étudiants partis avec le programme vieux de trente ans étudient à l’étranger pour améliorer leur employabilité.

Améliorer ses compétences linguistiques

Il existe différentes manières d’améliorer ses compétences en anglais, en espagnol ou en mandarin. Soyons francs : le visionnage de séries en streaming le soir comporte quelques limites. Le meilleur moyen d’apprendre ou de parfaire une langue est de s’immerger complètement dans un pays d’accueil. Les séjours linguistiques font partie des programmes en vogue. Les études à l’étranger permettent également de pousser ses compétences linguistiques. Un étudiant doit déjà avoir des notions solides pour se former à l’étranger. Des études de quelques mois peuvent lui permettre de devenir bilingue s’il en a une pratique rigoureuse une fois sur place.

Une forme de voyage séduisante

Les études à l’étranger, comme tout programme d’excursion à l’international, est un bon moyen de découvrir le monde qui nous entoure. La qualité des études n’est pas le seul avantage à choisir l’une des meilleures universités mondiales. Certains pays offrent un dépaysement le plus total avec des paysages et des sites exceptionnels à découvrir. C’est le cas de la Chine, du Canada, du Japon ou encore de l’Australie qui comptent une ou plusieurs universités dans le top 50 du classement THE 2019.

Articles en relation

L’exceptionnel témoignage de Pauline, partie étudier en Angleterre !

Claire

Comment devenir fille au pair à New York ?

Claire

Comment trouver un stage aux USA ?

Claire
avatar
  Recevoir les réponses  
Me notifier des